avr 30

“Grand” moment de démocratie, si l’on peut dire, mardi dernier lors d’une réunion avec les conseils de quartier organisée par la Mairie du 3e. Cette réunion visait à présenter des projets de transport en commun en présence du SYTRAL. L’un des points à l’ordre du jour était l’électrification de la ligne C13.

Nous avons appris à cette occasion que cette électrification allait se traduire par une modification substantielle du parcours de cette ligne majeure, puisque celle-ci pourrait ne plus desservir les secteurs Bonnel/Servient, pour emprunter le cours Lafayette déjà engorgé. Un tel changement pénaliserait grandement les usagers qui voyagent entre Bonnel/Servient et Montchat/HEH/Lacassagne. Les questions et réactions du public ont bien montré que cela allait dégrader le service public.

Mais croyez-vous que le sujet a pu être débattu et argumenté ? Pas du tout. L’adjoint à la démocratie participative (sic) a évacué le sujet au motif que l’ordre du jour portait sur l’électrification !!! Il était donc possible d’évoquer longuement toutes les modalités de fixation des cables électriques (style atelier “casto” du samedi matin) mais pour les conséquences pour les usagers, il faudra repasser ! Pathétique.

Face à une telle mascarade, j’ai donc posé la question suivante pour obtenir les réponses démocratiques auxquelles nous avons droit, lors du Conseil d’arrondissement du 3 mai.

“Monsieur le Maire,

Mardi dernier, lors d’une réunion avec les Conseils de quartier, le projet d’électrification de la ligne C13 a été présenté par le SYTRAL. Les participants à cette réunion ont alors appris que ce projet allait avoir pour conséquence de modifier l’itinéraire de la ligne, qui ne desservira plus la rue de Bonnel et la rue Servient, les futurs trolleys étant amenés à emprunter le cours Lafayette déjà électrifié.

Cette modification n’est pas mineure. D’une part, elle va dégrader l’accessibilité pour les habitants entre les secteurs Bonnel/Servient et  Montchat/HEH/Dauphiné. Il sera ainsi notamment moins facile d’accéder à la Mairie du 3e depuis l’Est de l’arrondissement. Par ailleurs, en faisant passer une nouvelle ligne de trolleys sur le cours Lafayette, cela va engorger un peu plus cet axe, sans constituer une nouvelle offre de transport. Les questions posées par les participants ont bien montré que le sujet était d’importance.

Je veux à ce sujet vous exprimer combien je trouve déplorable que votre adjoint à la démocratie participative ai refusé que le sujet soit abordé et que des réponses soient apportées à ces questions, au motif que l’ordre du jour portait sur l’électrification de la ligne C13. Comment peut-on accepter qu’un sujet important, conséquence directe de cette électrification, soit délibérément censuré ? Il s’agit tout simplement d’un manque de transparence et d’un refus de se concerter.

Permettez-moi aussi de vous rappeler qu’un point important de la démocratie participative, consiste à établir l’ordre du jour des réunions, en concertation avec les habitants.

Je tiens aussi à vous dire qu’il n’est pas acceptable de répondre à un élu qu’il ne peut pas s’exprimer dans une réunion de conseil de quartier, au motif qu’il a déjà des occasions d’expression en conseil d’arrondissement. D’une part, chacun doit pouvoir participer à la démocratie participative. Ce n’est sans doute pas le cas de tous les élus, mais pour ma part je réside dans le 3e. D’autre part, le sujet en question n’a jamais été abordé en Conseil d’arrondissement.

Face à ce manque patent de transparence, je vous pose donc la question écrite suivante en prévision du prochain Conseil du 3e arrondissement. Le SYTRAL a-t-il estimé le nombre d’usagers du 3e arrondissement qui vont être pénalisés par cette modification de l’itinéraire du C13 ? Quel est le nombre de passagers qui se déplacent chaque jour en
bus entre les secteurs Bonnel/Servient et Dauphiné/Lacassagne/Montchat/HEH ?

Par ailleurs, est-il envisagé à terme de créer un site propre pour le C13 sur l’avenue Lacassagne, dans le sens Ouest-Est ?

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.”

 

 

 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

avr 27

Je vous invite à prendre connaissance du communiqué de presse de Dominique NACHURY, qui annonce que je serai son suppléant pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains dans la 4e circonscription. Nous formerons ainsi un ticket, ancré dans les quartiers de notre circonscription, pour mener cette bataille politique majeure, qui suivra très rapidement l’élection présidentielle, et dont résultera la majorité parlementaire ; une bataille législative dans la 4e circonscription qui aura une dimension symbolique forte !  Le communiqué sur www.dominique-nachury.com.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,

avr 23

Voici mes sentiments après la soirée électorale et une courte nuit.

Tout d’abord, quelques interrogations sur les estimations. On avait déjà connu les sondages approximatifs tout au long de la campagne, voici que les estimations de 20H ont largement laissé à désirer… L’écart annoncé de trois points entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, ce n’est pas tout à fait la même chose que le résultat REEL de 28,6 % contre 27,1 %. De même, 20 % ce n’est la même chose que 18 %…

Deuxième constat, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, ce premier tour n’a pas exprimé une majorité de gauche dans le pays. Le « grand soir » que certains nous promettent, ou ne serait-ce que le « changement flou maintenant », ne rassemblent pas une majorité de Français… Et ce, malgré la démagogie des propositions et des postures de la gauche.

Avec le paysage politique que nous avons découvert hier soir, nous sommes finalement plus que jamais dans une logique « Ve République ». Le jeu des additions partisanes ne donne pas le résultat.

Pour les formations politiques dont le candidat qu’elles soutenaient n’est pas au second tour, se pose la question de leur sens des responsabilités face aux défis du pays. On verra ce qu’il en sera…

Mais surtout, pour chacun des électeurs dont le candidat de 1er tour a été éliminé, va se poser le cas de conscience du meilleur choix pour la France. Lequel des deux candidats restant en lice sera le plus en mesure de conduire le pays, pour les cinq ans à venir. De même, pour le Français sur cinq qui n’a pas voté au 1er tour, doit se poser la question suivante : vais-je rester en spectateur d’un choix aussi lourd pour la France ?

C’est cela l’élection présidentielle sous la Ve République : le lien direct entre l’électeur et le candidat. Mais ne nous y trompons pas : ce n’est pas seulement la question de savoir si l’on apprécie ou pas un candidat, mais bien si l’on estime que le projet qu’il porte convient le mieux pour la France. Vu sous cet angle, nous pouvons être optimistes pour la victoire de Nicolas Sarkozy.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,

avr 18

Opération diffusion de la lettre de Nicolas Sarkozy au peuple français le week-end dernier, sur les marchés du 3e, dans des conditions météos « extrêmes » dimanche !  Pour tout dire j’étais un peu perplexe sur la facilité de diffusion d’un document de trente pages, sans fioritures de communication. Je me trompais, le document est passé comme une lettre à la poste….

La demande était bien là. On entend parfois que les Français ne sont pas intéressés par cette campagne présidentielle. Ce que je constate, c’est que les Français sont demandeurs de contenu ; certains m’ont dit qu’ils étaient dans l’attente de ce document, d’autres, plutôt réticents a priori sur les documents de promotion politique, ont été intéressés par la lettre.

Pour ma part, je l’avais lue de façon approfondie le week-end précédent. J’y avais retrouvé les axes forts que je soutiens pour la France : une stratégie de rétablissement des grands équilibres budgétaires et économiques après la crise mondiale ; la vision d’une Europe renouvelée (complétée lors du discours de la Concorde) que la France pourra porter, avec d’autres, à Bruxelles ; les principes intangibles sur lesquels doit se fonder la communauté nationale ; des perspectives pour la jeunesse, mais de vraies perspectives et non de «petites carottes de court terme »…

Bien sûr, ce week-end, je n’ai pas rencontré sur les marchés que des supporters de Nicolas Sarkozy. Il est toujours plus difficile d’affronter la bataille des urnes, quand il a fallu piloter la France dans la tempête, que quand on peut se parachuter dans le débat politique avec un programme ambigu, addition de conditionnels et de mesures censées garantir à chacun au moins une petite satisfaction de court terme. C’est d’ailleurs avec un certain plaisir que j’ai vu l’équipe socialiste sur le marché de Montchat se faire questionner, « avec fermeté », par des passants, sur le concret et le sérieux du programme de François Hollande, questions précises à l’appui. Embarras, embarras du côté de FH2012.

Je disais donc que je n’avais pas vu que des supporters dimanche dernier. J’ai rencontré certaines personnes désabusées. J’ai parlé aussi avec de nos sympathisants, porteurs de critiques, parfois affirmées, sur telle ou telle mesure adoptée ces dernières années.

A toutes ces personnes, j’ai envie de dire : prenez le temps de lire la lettre de Nicolas Sarkozy,  tenez-vous en à l’essentiel, pensez à l’avenir durable du pays. Et soyez convaincu, que pour que cette voie d’avenir et de responsabilité puisse se réaliser, c’est dès le 1er tour qu’il faut affirmer ce choix.

Pour lire la lettre : http://www.lafranceforte.fr/lettreaupeuplefrancais/

écrit par Pierre BERAT \\ tags:

avr 10

Il y a quelques jours, parcourant comme je le fais régulièrement les pages « arrondissement » du Progrès, je tombe sur un ensemble d’articles consacrés au Plan local d’urbanisme (PLU) dans le 4e arrondissement. On pouvait notamment lire une interview de l’adjoint de cet arrondissement chargé de la gestion de l’espace public et du patrimoine.

Dans cet interview, l’adjoint évoquait la prochaine modification du PLU, c’est-à-dire l’adaptation qui doit intervenir dans les prochains mois, avant la refonte complète de ce document d’urbanisme prévue quant à elle pour 2015. On pouvait ainsi lire : « Cette modification est la dernière avant une révision générale qui sera adoptée en 2015 par le Grand Lyon. Son aménagement régulier permet de le faire évoluer. Ainsi, depuis plusieurs mois, les élus et les conseils de quartier travaillent à cette modification,…, afin de noter les spécificités à sauvegarder (architecturales, végétales, économiques…)… ».

C’est exactement la démarche que j’avais proposée au Conseil du 3e arrondissement, via un vœu, dans le but notamment de mieux maîtriser l’urbanisation de Montchat. Le Maire du 3e m’avait alors répondu qu’une modification du PLU dans le but de sauvegarder le patrimoine urbain n’était pas possible et son adjointe à l’urbanisme avait qualifié ma démarche d’indécente ! Mon vœu avait été repoussé. Circulez, y’a rien à voir !

Je croyais pourtant que le même droit était applicable à la Croix-Rousse et dans le 3e arrondissement ! A moins qu’il ne s’agisse simplement d’un manque de volontarisme côté 3e

Si les élus du 4e pouvaient expliquer à leurs camarades du 3e comment faire en matière de protection du patrimoine, en toute décence, cela nous serait très utile ! Merci.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,