fév 13

Voici le lien vers la video de mon interview du jour sur Lyon Capitale TV par Frédéric Poignard. Au menu, les relations entre la Région Rhône-Alpes et la future Métropole, le projet Part-Dieu 2020, la préparation des élections municipales et la Tunisie.

C’est ici.

 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

fév 10

Fin janvier, s’est tenue une réunion d’information, ouvrant la concertation sur l’aménagement du futur parc Lacassagne, au nord du tènement RVI.

La réunion a été animée, des habitants demandant des explications sur l’aménagement urbain de tout le secteur impacté par les tènement RVI et Merck, et cherchant à obtenir des réponses aux problèmes qu’ils rencontrent.

Ce dossier est significatif de la lacune fondamentale de l’équipe PS qui gère cet arrondissement, en matière d’urbanisme et d’implication de la population. Nous nous trouvons ici avec un vaste morceau de ville, dont le cadre urbain a été fortement modifié ces dernières années, tènement par tènement. Mais ce changement de cadre urbain n’a donné lieu à aucune concertation globale avec la population sur le devenir de leur quartier. Seule une concertation résiduelle est “généreusement” accordée…. sur les aménagements internes du parc, dont le positionnement lui-même n’a pas été discuté. La façon dont s’engage le projet Part-Dieu est similaire. Ce n’est pas ma conception d’un urbanisme concerté ; la concertation doit débuter dès la définition de la vision pour l’espace urbain que l’on souhaite faire évoluer.

Les réactions et questions entendues lors de cette réunion montrent que les habitants du secteur sont demandeurs d’une telle vision d’ensemble, et qu’ils n’entendent pas supporter sans rien dire les conséquences des aménagements sur le cadre de vie, même s’ils ne se trouvent pas sur le tènement RVI. Rien que de très légitime. Et rien de très nouveau, cf. tout ce que j’ai pu dire sur ce dossier depuis les élections de 2008, et dans plusieurs posts que vous retrouverez sur ce blog dans la catégorie RVI.

Mais même si l’on s’en tient à la parcelle de concertation qui nous est accordée, il y a à dire sur ce futur parc. Espace vert conséquent (8000 m²) celui-ci est bien évidement une bonne chose pour notre arrondissement. Mais deux erreurs sont sur le point d’être commises.

La première est l’enclavement de ce parc : entouré par des habitations, existantes et nouvelles, il ne sera visible que depuis la rue Rochaix. Une occasion de constituer une respiration “verte” sur Lacassagne est ainsi perdue.

La deuxième, c’est la création d’un recoin important au fond du parc, à proximité des habitations. Une telle conception va nécessairement compliquer la surveillance et la maîtrise de l’utilisation du parc, notamment la nuit. Chronique de nuisances annoncées pour le voisinage…

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

fév 02

Le Progrès a publié dernièrement les statistiques sur les cambriolages dans l’agglomération lyonnaise. Ces derniers ont été en forte hausse en 2012 (+ 15 %) et la tendance s’est poursuivie en janvier. Ces chiffres montrent par ailleurs que le 3e arrondissement est en tête du “palmarès” de la Ville de Lyon pour le nombre de faits commis (près d’un cambriolage sur quatre à Lyon se produit dans notre arrondissement) et pour la progression en 2012 (+ 36 % soit près de trois fois plus que la progression moyenne de la ville), au même niveau que le 8e.

Ce n’est pas vraiment une surprise, les habitants du 3e m’en parlent régulièrement.

Cette situation locale nous montre toutes les limites de l’action du Ministre Manuel Valls ; les “coups de menton” médiatisés ne suffisent visiblement pas.

Cela m’amène aussi à poser la question des initiatives de notre Mairie d’arrondissement en matière de sécurité. Certes, il revient d’abord à l’Etat d’assurer la sécurité. Mais nous savons aussi le rôle que peuvent jouer les municipalités, en termes de prévention, de veille de proximité par la connaissance du terrain et de contribution à la lutte contre les délinquants avec la police municipale.

Face à de tels chiffres, force est de constater que sur ce point là également, le bilan du Maire est décevant. Il l’est d’autant plus qu’il avait fait de la sécurité une priorité de sa campagne. Rappelez-vous, Thierry Philip avait fait le choix en 2008 de garder personnellement, comme annoncé pendant la campagne, la délégation de la sécurité. L’objectif affirmé étant qu’en tant que chef d’orchestre, il puisse bien conduire les choses sur l’arrondissement en matière de sécurité. Visiblement, la partition n’est pas respectée…

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,