avr 27

Poursuivons notre revue du bilan de mandat du Maire PS du 3e Thierry Philip. Après les promesses non tenues concernant les écoles et les services aux administrés, parlons d’un autre dossier majeur, celui du cadre de vie et tout particulièrement des espaces verts. Là encore, le “on a presque tout fait et même plus” fait sourire et l’autosatisfaction de l’équipe PS apparaît déplacée.

Parmi ses objectifs, Thierry Philip mettait en bonne place “encore plus d’oxygène” ! Dans cette perspective, il nous promettait avec beaucoup de précision “l’aménagement d’un espace vert rue Meynis”. Cinq ans plus tard, ce projet ne connaît pas le début d’une réalisation. C’est le statu quo total.

Dans le même temps, au cours de ces cinq ans de mandat, en pleine collaboration avec l’adjoint vert à l’urbanisme (!), il renonçait à la réalisation d’un espace vert sur le tènement Keller Dorian, à l’angle des rues Charial et Saint Eusèbe. Pourtant, le PLU permettait à la collectivité de mener un tel projet. C’est donc par volonté politique de la majorité de gauche que ce terrain voit finalement la construction d’un immeuble. Ce fut un véritable renoncement. Et le comble, c’est que dans son bilan de mandat diffusé toutes boîtes, le Maire du 3e écrit “Keller Dorian : un poumon vert de plus”, au motif que cette construction privée comporte comme toute construction une partie végétalisée. Ou comment la mauvaise foi prolonge le renoncement. Non seulement la promesse de parc public n’est pas tenue, mais on cherche à faire croire le contraire.

Ajoutons aussi qu’une possibilité de réalisation d’un espace vert a été supprimée rue des Petites soeurs, alors que l’endroit était idéal pour en faire un espace de jeux “d’après l’école”.

Là encore le “presque tout réalisé” n’est pas mince, mais il faut encore supporter les conséquences du “et même plus”. Car en la matière, la municipalité de gauche nous a créé une “magnifique” gare de triage bétonnée au début de l’avenue Lacassagne (voir photo), ce qui n’était pas du tout prévu…  Une gare de tramway “occasionnelle” pour la desserte du Grand stade en lieu et place de l’esplanade verte Dauphiné-Villette.

Voilà la réalité. Il ne s’agit pas seulement de dresser une liste de promesses non tenues et d’aberrations. Ce bilan est éminemment criticable car ce sont autant d’occasions perdues pour apporter oxygène et verdure dans un secteur du 3e, le quartier Villette Est, qui en manque le plus, comme un récent diagnostic environnement l’avait montré. Avec une autre politique, le quartier Villette pourrait aujourd’hui être plus vert.

Rappelons aussi qu’une rénovation de la place Guichard était promise. Il faudra attendre pour un vrai renouveau de ce secteur, qui pourtant en a bien besoin.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , ,

avr 23

Comme annoncé, voici le premier épisode de notre revue de mandat de la Mairie PS du 3e arrondissement. Commençons logiquement par les annonces et engagements non tenus. J’écris “logiquement” car c’est sur ces annonces et engagements que Thierry Philip s’est fait élire en 2008.

Je l’ai déjà évoqué, le Maire du 3e est sur cette question plutôt content de lui, cf. son affirmation lors d’une réunion publique “on a presque tout fait et même plus”. Intéressons-nous au “presque”.

Parmi les promesses de la liste PS, on pouvait lire “nous construirons trois nouvelles écoles HQE”. Bilan : une seule a été réalisée à la Buire. Ni la nouvelle école sur le tènement RVI, ni la nouvelle école “3e Est” ne se feront. Pour RVI, le Maire nous dit que “finalement il n’y a pas de besoin ici”. Cette déclaration pose question : pourquoi avoir fait une telle promesse en 2008, alors que les candidats PS disposaient de toutes les statistiques municipales pour connaître les besoins en fonction de la démographie ? Soit il s’agissait d’un grand amateurisme, soit il s’agissait d’une tromperie. On se souvient que ce projet d’école servait au candidat PS à justifier ses projets de construction sur le tènement RVI, en disant “vous voyez que l’on pense aussi aux habitants, on va vous faire une école”… La thèse de la tromperie tient bien la route.

Quant à l’abandon du projet de nouvelle école “3e Est”, cela veut dire concrètement que Villette Nord/Ferrandière n’aura pas d’école avant plusieurs années.

Autres manquements importants : le service aux administrés. Le programme annoncé était vendeur. Bilan : certes la Mairie a été rénovée, permettant par la même occasion d’aménager de beaux bureaux pour les élus. Mais pour le reste : pas de bus “mairie” pour rapprocher les services des habitants, pas de bornes interactives pour que les habitants du 3e accèdent facilement à des pièces administratives et à ma connaissance, pas de réflexion engagée pour une nouvelle mairie dans la partie Est de l’arrondissement. Pourtant tout cela figurait sur les documents électoraux. Sur cette mission de base d’une Mairie d’arrondissement, les réalisations sont très décevantes. La partie Est de l’arrondissement (Montchat, Sans Souci) reste donc très mal desservie, et ce d’autant plus que pendant ce mandat, la desserte en transports en commun, de ces quartiers vers la Mairie, s’est plutôt dégradée ou va se dégrader.

On le voit à l’issue de ce premier épisode, le “presque” n’est pas mince.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

avr 14

Il y a quelques semaines, avec votre argent de contribuable, le Maire PS du 3e arrondissement Thierry Philip, s’est lancé dans une vaste opération de promotion, sous forme de bilan de mandat. Numéro spécial du Journal municipal, réunions publiques avec location de salle et buffet, affiches… Des moyens conséquents pour vanter son action. La démarche était clairement de promotion puisque l’équipe PS avait pris soin de tout entreprendre avant la date marquant l’entrée dans la période électorale, pour éviter que les dépenses soient attribuées au compte de campagne du PS.

La première remarque, c’est que l’on aurait sans doute pu faire autre chose avec ces moyens : même en restant dans la communication, il y a tant de sujets sur lesquels les habitants du 3e aimeraient avoir des informations de la Ville ! Demandez par exemple aux habitants de la place de Milan ou du cours Lafayette s’ils ont toutes les informations sur les projets qui vont directement les impacter !

A propos de son bilan, j’ai entendu le Maire du 3e dire en réunion publique “on a presque tout fait et même plus”. Je pense pour ma part que la réalité VRAIE est toute autre, beaucoup moins “rose”, car il y a beaucoup de promesses non tenues, d’omissions et même des mensonges… Bien sûr pour juger, j’engage chacun de vous à se reporter au programme d’origine et non pas à l’histoire réécrite des publications actuelles…

Alors, pour savoir de quoi l’on parle vraiment, je vous propose de passer en revue, et d’en discuter sur ce blog, pendant quelques semaines, la réalité des réalisations et des pratiques de la Municipalité PS du 3e arrondissement.

A ceux qui vont dire, mais vous êtes dans la critique, je réponds par avance que cette lecture critique est une exigence démocratique : d’abord parce qu’il faut bien répondre à la propagande officielle, ensuite parce qu’il faut toujours savoir sur quoi l’on construit ! Cette revue sera aussi d’une certaine manière l’occasion de développer une autre vision de l’approche politique. Quant aux propositions pour l’avenir du 3e arrondissement, sur lesquelles nous travaillons au contact des habitants, elles viendront en leur temps !

A venir : Les promesses non tenues (I)

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,