jan 27

Pas si évident que cela

Non classé Commentaires fermés sur Pas si évident que cela

Les élus sortants socialistes lancent leur campagne en mettant en avant leur bilan.

Pour ce qui est du 3e arrondissement, vous retrouverez sur ce blog tout ce que j’ai pu écrire ces trois dernières années sur :

  • les promesses non tenues
  • les décisions malheureuses
  • les besoins non traités.

Pour se faire une vraie idée sur un bilan politique, mieux vaut ne pas se fier au document de campagne sur papier glacé !

 

écrit par Pierre BERAT

jan 12

Mardi dernier, les deux maires, Gérard Collomb et Thierry Philip, ont présenté leurs vœux à l’arrondissement. J’ai trouvé que les deux discours, ou conférence devrais-je dire pour celui du Maire de Lyon, étaient souvent hors sujet, dans le cadre d’une manifestation qui devrait être effectivement centrée sur les vœux aux habitants et globalement, au territoire ; un prolongement de la trêve des confiseurs en quelque sorte…

J’ai d’abord trouvé osé le fait que Gérard Collomb, comme Thierry Philip, rappellent en introduction les règles sur la communication politique, à savoir qu’en période électorale, les actions de communication de la ville ne pouvaient être porteuses de messages politiques. Ainsi devrait-il en aller de discours prononcés lors de cérémonies financées par l’argent de tous. Mais à peine cette règle rappelée, nos deux édiles se sont bien sûr livrés à des envolées sur leur action passée et sur leur futur, à visée clairement électorale. Plus fort, Thierry Philip n’a pas hésité à annoncer officiellement sa candidature pour continuer ! Vraiment choquant cette façon de rappeler qu’il y a une règle, celle de la neutralité de la communication municipale pendant la période électorale, pour ensuite ne pas se gêner pour franchir la ligne dès ces paroles prononcées… Après la débauche d’inaugurations et premières pierres payées avec nos impôts, cela fait beaucoup.

Hors sujet aussi l’autosatisfaction dont a fait preuve Gérard Collomb dans sa conférence conceptuelle sur les villes. L’exposé “général” s’est rapidement terminé pour aborder des aspects plus lyonnais, le Maire PS de Lyon renouvelant sa comparaison critique avec Marseille, en faisant preuve de beaucoup d’autosatisfaction. Il nous a ainsi déclaré que grâce à son action à deux piliers (l’urbain et la cohésion sociale), tout va pour le mieux en matière de sécurité et que grâce à lui, il n’y a plus de voitures qui brulent à la Duchère. Je ne sais pas ce qu’il en est dans le 9e, mais dans le 3e, ce jeudi, trois voitures ont brulé dans le quartier Villette. C’était la 3e fois en quelques jours. Des faits qui devraient inciter le Maire PS de Lyon à plus d’humilité !

Et pour revenir sur ses deux piliers “vertueux”, puisque le Maire de Lyon veut faire de la politique avec ses vœux, j’ai été frappé d’entendre combien les Lyonnais, en tant que personnes, étaient finalement absents de ses propos sur l’humain ! A coup sûr, ce sera un élément du débat électoral : la ville doit d’abord être faite pour les gens qui y vivent.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,

jan 03

écrit par Pierre BERAT