déc 09

Lors du Conseil du 3e arrondissement du 5 décembre 2017, le projet de nouveau Plan Local d’Urbanisme et du Logement de la Métropole de Lyon était à l’ordre du jour. Les élus LR et apparentés n’ont pas donné d’avis favorable à ce projet compte tenu de certaines dispositions qui ne sont pas favorables à notre arrondissement, notamment à la Part-Dieu et à Montchat. Ci-dessous, les motifs de ce vote :

“L’urbanisation future du tènement de la clinique Trarieux est un point clé. Il y a quelques années, vous aviez fait voter une modification du PLU permettant de densifier les constructions sur ce tènement, en montant notamment les hauteurs sur la rue des Peupliers. Cette évolution n’était pas favorable puisqu’elle conduisait à une densification dans un secteur pavillonnaire, dont les infrastructures (voiries, équipements…) n’étaient pas adaptées. Nous l’avions combattue et les habitants du secteur ont exprimé leurs craintes. Mais rien n’a changé dans le nouveau PLU-H.

Pourtant, pour encadrer le renouvellement urbain de ce tènement d’exception, vous auriez pu établir des Orientations d’Aménagement de Programmation (OAP) qui guideraient le projet d’aménagement, en ménageant par exemple des traversées, en encadrant les hauteurs en fonction du voisinage, en organisant les futures constructions, et cela dans l’intérêt du quartier. Vous l’avez bien prévu pour le tènement Félix-Faure/Meynis/Paul Bert, donc c’est possible.

Lors de la réunion de bilan de mi-mandat à Montchat, vous avez dit ne rien pouvoir faire pour le tènement Trarieux puisque vous êtes contraint d’accorder les permis de construire respectant les règles. Mais la vraie question, c’est celle des règles que l’on pose. Et nous constatons que vous ne voulez rien modifier avec le nouveau PLU. Ainsi, vous organisez vous-même votre impuissance. Nous avons bien compris que votre objectif est de laisser carte blanche au promoteur.

Autre problème, l’entrée Sud de Montchat. Vous aviez déjà validé un permis de construire pour un immeuble de 7 étages rue Ferdinand Buisson, utilisant une double exception. Mme Panassier qualifiait elle-même cette opération de « peu glorieuse » lors de la dernière réunion de Montchat. Et pourtant dans le nouveau PLU-H, vous validez une augmentation des hauteurs à 13m, des deux côtés du début de la rue Ferdinand Buisson. Ainsi, ce changement peut conduire à terme à une continuité d’immeubles hauts au début de cette rue, avec un zonage prioritaire pour du logement social. Dans le même temps vous montez aussi les hauteurs à l’Est de la rue Professeur Florence. Par ces modifications la ville haute et dense gagne sur la partie résidentielle de Montchat.

Autre constat, vous maintenez inchangées les hauteurs sur le cours du Docteur Long. Ainsi, la mutation de ces dernières années va continuer, avec à terme un continuum d’immeubles hauts, créant un effet tunnel sur un cours qui n’est pas très large. Il faudrait adapter un peu les règles pour ménager des ruptures, des ouvertures, afin d’éviter cet effet tunnel, et assurer ainsi que ce cours restera un atout pour le quartier, et non un axe banalisé de la métropole.

Hors Monchat, on note également une densification importante rue Guy à Sans Souci.

A la Part-Dieu, les dispositions problématiques adoptées ces dernières années demeurent dans le nouveau PLU, posant toujours les questions de la cohérence de l’implantation des tours et de la place des habitants dans ce quartier.

Nous constatons même que la Ville de Lyon, dans l’avis qui nous est présenté ce soir, entend amplifier la densification, en suscitant une mutation de l’îlot Garibaldi/Moncey/Lafayette.

Enfin, le projet de PLU-H est dépourvu d’emplacements réservés au cœur de la Part-Dieu pour de nouveaux espaces verts de proximité ou pour de futurs équipements répondant aux besoins d’une population qui va croître.

En conclusion, certaines mauvaises orientations du nouveau PLU posent question quant à la concrétisation de ses objectifs généraux, notamment en matière d’équilibre urbain, de qualité du cadre de vie et de préservation des spécificités des quartiers.

Le bilan menaces/avancées de ce projet de PLU pour le 3e arrondissement n’est pas positif. En l’état, nous ne pouvons approuver votre rapport.

Nous espérons que dans les prochains mois, avant le vote définitif à la Métropole, vous corrigerez les manques que j’ai listés : réalisation d’OAP pour le tènement Trarieux, abandon de l’augmentation des hauteurs sur Ferdinand Buisson, règles de construction affinées sur le cours Dr Long, vision prospective des équipements de proximité et schéma de cohérence de l’implantation des nouveaux immeubles à la Part-Dieu.”

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

fév 25

Hommage à Josette MAILLON

Associations, Démocratie de proximité, Sans Souci Dauphiné Commentaires fermés sur Hommage à Josette MAILLON

Il y a quelques jours nous avons appris avec une grande tristesse la disparition de Josette MAILLON. Josette était une grande dame du 3e arrondissement, un modèle d’engagement citoyen. Après Christian FAVRE il y a quelques mois, c’est une autre personnalité qui a beaucoup donné pour la Ville de Lyon qui nous quitte. Ce que j’écrivais il y a quelques années, lorsque Josette MAILLON était distinguée de l’Ordre National du Mérite, nous rappelle ce qu’elle a réalisé et qui mérite notre respect.

“…, j’ai le plaisir de terminer cette semaine avec un post d’admiration. J’ai en effet eu l’honneur et la joie d’être invité vendredi dernier à la remise, par Patrick Huguet, de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite à Josette Maillon.

Pour les participants avec lesquels j’ai échangé, le sentiment qui venait immédiatement à l’esprit c’était « eh bien, voilà une distinction bien méritée ». Car cette décoration vient reconnaître 50 ans d’un bénévolat actif au service des autres et de l’intérêt général, avec notamment un long engagement solidaire au sein de la Croix rouge. Lors de la traditionnelle évocation des étapes de cet engagement, Josette Maillon, avec la verve et la modestie qui la caractérisent, a souhaité que l’on ne s’étende pas, « les personnes présentes connaissant déjà son parcours ». Cette évocation était pourtant bienvenue, la richesse de ce parcours faisant que chacun a dû en apprendre une part !

Josette Maillon, c’est aussi un engagement infatigable au service de son quartier, en tant qu’habitante et responsable associative, notamment au sein du CIL Sans Souci. Un engagement dont le quartier Dauphiné a tiré le plus grand profit.

La liste est en effet longue des dysfonctionnements de la Ville qui ont été traités suite à l’interpellation exigeante de Josette Maillon et au suivi attentif des dossiers. Car Josette est un vrai antidote à l’inertie politico-administrative ! Elle incarne à merveille la participation citoyenne, passionnée, spontanée, indépendante des clivages politiques, comme le montrait la présence à la cérémonie de Dominique Perben et de Martine Roure.

Elle contribue largement au développement du quartier Dauphiné, en oeuvrant à la promotion de ses richesses, de son patrimoine et de son histoire. Elle a ainsi mené une action dans la durée pour que notre devoir de mémoire se traduise dans les lieux du quartier, en rappelant le souvenir des grands résistants internés à la prison Montluc. Josette Maillon fait partie de ces gens qui m’ont fait découvrir, alors que je débutais mon premier mandat municipal, l’âme des quartiers de l’arrondissement. Je me souviens encore des investigations que nous avons menées ensemble pour retrouver la plaque du « chemin des pins » (devenu avenue Lacassagne) !

Bref, chapeau bas pour une grande Dame, qui incarne la gentillesse, l’engagement citoyen et le volontarisme au cœur de notre 3e arrondissement. C’est avec un immense plaisir que nous voyons la République lui rendre hommage.”

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

juil 06

Voici la vidéo de mon intervention en conseil municipal du 4 juillet 2016 sur l’offre de la Ville de Lyon en matière de salles pour les activités associatives et pour l’animation des quartiers, à l’occasion de la modification du règlement du Château Sans Souci.

Salles municipales par Ensemble_pour_Lyon

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

avr 28

A votre rencontre

Montchat, Mutualité Préfecture, Région, Sans Souci Dauphiné Commentaires fermés sur A votre rencontre

12036890_10207125055220806_6949960367600045599_nSamedi 30 avril de 9H30 à 11H30 je serai sur le marché de Montchat pour rencontrer ceux qui le souhaitent à l’occasion de la sortie de la lettre de printemps de notre groupe municipal “Les Républicains et apparentés”. L’occasion d’échanger sur les sujets municipaux, sur la nouvelle dynamique à la Région Auvergne-Rhône-Alpes ou sur les questions de politique nationale.

Nos équipes seront aussi présentes :

Place Ambroise Courtois, côté 3e (angle cours Albert-Thomas/rue Rebatel) de 9H30 à 11H

Marché Augagneur (quai Augagneur, au centre du marché) de 10H à 12H.

écrit par Pierre BERAT

jan 31
L'immeuble construit avenue Lacassagne là où aurait pu être créée une belle vue sur le futur parc.

L’immeuble construit avenue Lacassagne là où aurait pu être créée une belle vue sur le futur parc.

Voici le texte de mon intervention lors du Conseil d’arrondissement de janvier 2016 à propos de la création du nouveau parc sur le tènement RVI ; une position plusieurs fois affirmée ces dernières années.

“Nous allons bien sûr voter favorablement ce rapport. Je pense qu’effectivement lorsque que nous voyons la description du parc, cela sera un beau parc. Je me félicite de la décision du maintien d’un bassin puisque c’était un des points en débat. Il manque d’eau dans cette ville, c’est donc une bonne chose que nous profitions de cette opération pour en voir plus.

Par contre, ce parc est tellement beau que je regrette que nous ne le voyions pas depuis l’avenue. Je renouvelle et je le redis que nous avons raté une opportunité d’ouvrir l’avenue Lacassagne à cet endroit là sur ce parc. Nous aurions pu marquer la porte d’entrée de Montchat de belle façon, si nous avions permis à tous les gens qui passent avenue Lacassagne d’avoir une vision sur ce grand parc que nous allons créer.

Le choix a été fait de construire un immeuble à la place, le long du parc. Premier inconvénient, cela va encadrer le parc d’immeubles et cela va le cacher à la vue de tout le monde, et en termes d’espaces public cela n’est jamais très bon. Par ailleurs à cet endroit là, cela renforce l’effet tunnel de l’avenue Lacassagne, alors que nous aurions pu créer une belle ouverture.

Tout cela m’amène à regretter qu’en termes de concertation, nous ne fassions pas confiance aux citoyens habitants pour discuter des grands choix d’urbanisme. Très souvent, nous nous rendons compte que la Ville pose sur la table des choix structurants. Ce choix de construire l’immeuble en bordure de l’avenue Lacassagne, à mon avis, est un choix structurant qui n’a pas été discuté. Vous demandez après aux citoyens, dans l’accompagnement, dans le détail, de se concerter et de donner des idées. Il faudrait leur faire plus confiance pour qu’ils puissent se prononcer plus globalement sur ces opérations et voir la physionomie qu’ils veulent pour leur quartier. C’est le cas sur la friche RVI, c’était aussi le cas lors de la réunion d’hier sur la Part Dieu où finalement des choix ont été faits, structurants et lourds, sans trop d’explications. La concertation est ouverte uniquement sur des questions secondaires et je le regrette, les habitants peuvent s’exprimer sur des grands choix d’urbanisme.

Nous sommes très contents de ce parc et nous voterons le rapport avec le regret qu’il soit caché et que nous n’ayons pas bénéficié de l’opération pour créer une belle entrée au quartier de Montchat.” 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: