oct 26

Voici les positions que j’ai portées sur le registre d’enquête publique du Projet d’Echange Multimodal Lyon Part-Dieu.

Vous pouvez vous exprimer dans le cadre de cette enquête jusqu’au 10 novembre. Il est possible de le faire en Mairie du 3e ou à la Mairie centrale, par courrier électronique (pem-part-dieu@mail.registre-numerique.fr) ou directement sur le registre numérique (www.registre-numerique.fr/pem-part-dieu).

“Chacun s’accorde sur la nécessité de réaménager et d’agrandir la gare de la Part-Dieu pour permettre de développer la desserte ferroviaire et d’améliorer le confort des usagers du train. Je partage les objectifs du projet tendant à agrandir le hall central de la gare et à améliorer les connexions avec tous les modes de transport qui desservent cette gare.

Concernant le développement et l’amélioration de la desserte ferroviaire de la gare, il faut rappeler qu’ils sont aussi liés à la réalisation du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise et qu’il faut sans doute ne pas chercher à concentrer tous les trafics sur la gare Part-Dieu. D’autres gares de l’agglomération peuvent accueillir les dessertes nécessaires à l’accessibilité de la Métropole et ce sans forcément dégrader le service aux usagers.

Si je partage donc les objectifs du projet en matière de desserte ferroviaire et de confort des usagers, il y a néanmoins des aspects du projet PEM Part-Dieu qui me semblent problématiques, à la fois en termes de cohérence globale du projet et pour la vie des habitants du quartier. Ces derniers comprennent que cet équipement métropolitain majeur que constitue la gare nécessite un développement et présente des contraintes pour le quartier. Mais pour autant, il faut que ce développement s’intègre le mieux possible à un tissu urbain où vivent 20 000 habitants. La perspective ne peut être de faire de la Part-Dieu une zone uniquement consacrée aux échanges multimodaux, au centre d’affaires et au centre commercial.

Le premier problème est celui de la réduction de la chaussée de l’avenue Pompidou à deux fois une voie sous la gare, soit la perte de deux voies. Cette réduction va constituer un goulot d’étranglement, alors même que les études du PEM montrent que le trafic automobile autour de la Part-Dieu va s’accroître (+ 18 %). Le développement à proximité de l’offre des loueurs de voitures va aussi générer + 30 % de trafics de ces véhicules. La circulation va donc être saturée sous les voies, ce qui va pénaliser l’accessibilité à la gare. On le constate déjà depuis le début des travaux, en semaine, mais aussi le dimanche en fin de journée !

Par ailleurs, cette réduction de voirie pose un problème d’accessibilité locale pour le quartier de Villette Paul Bert. La liaison entre ce quartier et le centre-ville va être encore plus compliquée. Les études préalables au projet PEM ne semblent pas avoir analysé l’impact en termes de plan local de circulation. Par ailleurs, la suppression du site propre Est-Ouest sous les voies va encore dégrader la qualité de la circulation du bus C9, pourtant déjà très aléatoire, pénalisant ainsi tous les habitants du centre de Montchat, de Maisons neuves et de Ferrandière.

Je regrette que des alternatives pour les nouveaux accès aux quais n’aient pas été étudiées sérieusement. J’avais pour ma part avancé l’idée de nouveaux accès côté rue de Bonnel, ce qui présentait l’avantage de rapprocher l’accès aux trains depuis le cours Lafayette, notamment pour les nombreux usagers qui viennent à la gare en C3.

Autre sujet : les nouvelles galeries commerciales Villette et Béraudier peuvent avoir des effets défavorables pour la vie des quartiers environnants. La surface des commerces de la gare va ainsi être doublée passant de 5 428 m² à 10 500 m². Si je suis favorable à ce que la gare dispose de tous les commerces et services apportant du confort aux voyageurs, il ne faut pas pour autant constituer un nouveau centre commercial avec une offre diversifiée. En effet, comme la gare est une zone touristique, les commerces peuvent y être ouverts le dimanche toute la journée et tardivement en soirée. Si l’on fait de ces galeries un centre commercial complet, celui-ci bénéficiera d’un avantage concurrentiel par rapport aux commerces des quartiers environnants. Cela risque donc de fragiliser les commerces des centres de quartier (Paul Bert Sainte Anne, Guichard/Voltaire) et des axes alentours (Lafayette, Félix Faure). En fragilisant les rues commerçantes, cela nuirait aux habitants de ces secteurs et à l’animation urbaine.

Concernant le nouvel aménagement de la place Béraudier, il faut être particulièrement vigilant quant à la création de la place basse. Les abords de la Part-Dieu sont sensibles en termes de sécurité. En créant de nouveaux espaces souterrains, avec de multiples issues, on multiplie les risques de trafics, d’agressions et de nuisances. L’espace d’échange de cette place basse doit donc être totalement sécurisé pour ne pas reproduire les échecs connus dans ce type d’espaces (ancienne Fosse aux ours par exemple).

Concernant le nouvel ensemble To Lyon, d’après les maquettes qui ont été présentées, on peut s’interroger sur l’intégration urbaine de la nouvelle tour. Sa hauteur (170 m) et sa couleur noire risquent d’écraser la perspective du pôle d’échange, d’autant plus que la hauteur de la façade de la gare sera quant à elle largement diminuée dans la nouvelle configuration.

Enfin cette enquête publique est l’occasion de contester de nouveau le prolongement de la rue Bouchut jusqu’au boulevard Vivier-Merle pour accueillir la circulation automobile qui passait jusqu’à maintenant par la rue Servient. Cet aménagement va nécessairement amener une hausse du trafic dans les rues résidentielles Mazenod et André Philip, en contradiction avec la hiérarchie des voiries. Là encore, les habitants sont oubliés dans ces plans de développement.”

 

 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , , , , ,

juin 12

Oasis4Ces derniers jours, deux belles associations de notre arrondissement ont fêté leurs 30 ans ! Un bel âge pour ces deux associations remarquables du 3e arrondissement.

Le premier anniversaire a été celui de l’Oasis Sans Souci. Cette association propose de multiples activités de loisirs pour tous les âges, ainsi que du soutien scolaire. Chaque année, ses portes ouvertes permettent de mesurer la richesse de son offre. L’Oasis joue un rôle clé pour le quartier Sans Souci, où elle est le principal pôle d’animation, jouant un peu le rôle d’une MJC/centre social ; un équipement porté et animé par des bénévoles.

 

 

Oasis3

La soirée d’anniversaire a été l’occasion d’une célébration émouvante de la mémoire de Madame Forasté qui fut l’une des grandes présidentes de cette association.

C’est avec un grand plaisir que Dominique Nachury et moi-même  avons participé à cette belle soirée d’anniversaire.


Quelques jours plus tard, c’était ADOS, Association pour le Dialogue et l’Orientation Scolaire, qui fêtait ses 30 ans. Basée dans le 3e ouest, la mission première de cette association est d’accueillir les enfants et les jeunes, notamment pour les aider à réussir à l’école. Elle a été fondée par des Frères qui ont tenu à ce que cette mission soit remplie dans un contexte de laïcité. La présidente Claude Ulrich a rappelé les fondements de cette association qui joue un rôle clé de cohésion sociale dans les quartiers populaires du 3e Ouest.

Voilà donc deux belles trentenaires qui illustrent à merveille la contribution des associations au bien vivre ensemble… et l’importance de l’engagement des bénévoles pour les faire vivre dans la durée. Bon anniversaire et bravo !

ADOS

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,

avr 29

Voici la vidéo de mon intervention lors du Conseil municipal du 27 avril 2015 sur le projet de pôle multimodal de la Part-Dieu (gare). J’explique dans cette intervention l’abstention du groupe Ensemble pour Lyon, une abstention de synthèse puisque nous approuvons certains aspects du projet et en refusons d’autres. Cette intervention me permet aussi d’évoquer le risque que peut représenter pour les centres de quartier commerçants du quartier, la création d’un centre commercial dans la gare, ouvert 7/7 jours et en soirée, du fait de la Loi Macron 2.

 


Gare Part-Dieu par Ensemble_pour_Lyon

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , , ,

mar 12

Les 23 et 30 mars, en choisissant la liste Génération Lyon – Michel Havard 2014, vous pouvez faire le choix de l’avenir pour Lyon.

Tête de liste “Génération Lyon” dans le 3e arrondissement, candidat à la fonction de Maire d’arrondissement, je souhaite attirer votre attention sur 16 points clés, qui font la différence avec la liste PS dans le 3e et qui vont assurer l’avenir de notre arrondissement (pour consulter l’ensemble de nos propositions c’est ici).

Réussite scolaire de nos enfants : le nombre d’écoliers continue d’augmenter dans notre arrondissement. Il faut garantir de bonnes conditions d’accueil à ces enfants. Outre les travaux de rénovation-extension de plusieurs groupes scolaires, nous chercherons prioritairement à mener à bien la construction d’une nouvelle école à Villette Nord. Dans ce secteur, la liste PS privilégie la restructuration/agrandissement des écoles Pompidou et Paul Bert, ce qui perturbera la vie scolaire de ces établissements.

Loisirs de nos enfants : la saturation actuelle des équipements de loisirs nous amène à proposer une nouvelle “Maison de l’enfance”, sans idée préconçue sur le statut. A la différence de la liste PS, nous faisons clairement le choix du coeur de quartier Sans Souci/Dauphiné pour cette création, car ce quartier est en manque de structure.

Faciliter la vie des seniors : nous animerons un réseau des seniors “isolés” pour leur proposer activités et sorties et nous aurons pour priorité dans la gestion de la voirie l’accessibilité aux résidences de personnes âgées.

Un nouvel élan sportif : promouvoir la pratique du sport, cela passe pour nous par un nouveau gymnase, pour offrir de nouveaux créneaux aux associations, et par une Fête annuelle du sport.

Faciliter vos déplacements : nous proposons la nouvelle ligne de métro Part-Dieu / Saint Paul, qui mettra la Part-Dieu à quelques minutes de la presqu’île. Ce projet évitera des aménagements qui pénaliseraient le cours Lafayette. A plus long terme, cette ligne serait étendue à Montchat et aux hôpitaux Est.

La nature en ville : si vous choisissez notre liste, vous pourrez profiter pour vos balades en ville du chemin vert des trois parcs, reliant l’Esplanade Dauphiné au Parc Bazin pour aboutir au Parc Chambovet, sur les hauteurs de notre arrondissement !

La propreté, élément de base de la qualité de vie : nous n’admettons pas que certaines rues ou espaces publics soient laissés en marge du dispositif de nettoiement. Le bilan du Maire sortant n’est pas bon, alors qu’il avait pourtant tous les moyens d’action étant aussi Vice-Président du Grand Lyon à la propreté. Nous remettrons donc à plat le plan propreté du 3e.

La sécurité, première des libertés, et pourtant là encore le bilan n’est pas bon dans le 3e, alors même que Thierry Philip avait promis d’en faire “son affaire” : nous nous donnerons les moyens d’une action efficace pour assurer la sécurité et la tranquillité publique. Nous poursuivrons le déploiement et moderniserons la vidéoprotection, en donnant la priorité aux secteurs commerçants et aux abords des berges du Rhône. Nous créerons (enfin) un poste de police municipale dans le 3e Est, poste qui constituera une base de proximité pour assurer un îlotage permanent à Sans Souci/Dauphiné, Villette et Montchat. Rappelons que ce poste était prêt à ouvrir en 2001 mais que Gérard Collomb avait renoncé à ce projet : le PS est donc directement responsable de la dégradation de la situation dans un secteur où résident 60 % de la population du 3e.

Et pour conforter nos quartiers à vivre :

Mutualité/Préfecture/Moncey : nous aurons deux priorités. Embellir l’entrée du quartier constituée par le cours Gambetta et place Gabriel Péri et garantir sécurité et tranquillité publique dans les abords des Berges du Rhône.

Part-Dieu : nous réorienterons le projet Part-Dieu 2020. Tout d’abord nous renoncerons au plan d’implantation de tours selon le concept absurde consistant à réaliser un ensemble de tours rappelant la chaîne des Alpes… et qui aboutit seulement à des constructions “aléatoires” qui pénalisent stationnement, circulation et vie des quartiers. Ensuite, nous inverserons la logique d’aménagement. Avec Gérard Collomb et Thierry Philip, l’erreur historique d’une Part-Dieu qui se développe tournée sur elle-même, est en train de se prolonger, en se focalisant sur le centre tertiaire et la gare. J’ai une autre vision pour ce quartier qui doit aussi être à vivre : il faut un projet ouvert sur les quartiers environnants, qui fasse bénéficier ces derniers du dynamisme de la Part-Dieu et non pas qui impose seulement des nuisances. Je proposerai un projet “en étoile” qui valorise les quartiers environnants, notamment les équipements qui s’y trouvent (Lieu de mémoire de Montluc, Musée des moulages, Halles Paul Bocuse, Institut d’art contemporain de Villeurbanne…). Le secteur Guichard/diagonale Moncey sera valorisé pour conforter son positionnement de lieu de convivialité. Quant à Part-Dieu Sud, la priorité ira à la végétalisation et à la création de pièces d’eau, rappelant l’histoire de la Rize.

Garibaldi : nous poursuivrons bien sûr l’aménagement de la rue Garibaldi. Ce n’est a priori pas une différence avec le projet PS mais je le mentionne ici car j’ai entendu le candidat PS nous accuser de plagiat à propos de ce projet. Je veux lui rappeler que l’on n’est pas obligé d’être contre tous les projets, et surtout, que l’aménagement de Garibaldi nous y avons travaillé dès 1999 et que nous l’avons toujours soutenu. On peut poser la question de la pertinence de la suppression d’une trémie donnée sans être contre la réalisation de l’ensemble d’un nouveau boulevard urbain.

Villette Paul Bert : nous aurons deux priorités pour ce quartier. D’une part, l’amélioration des conditions de mobilité en veillant à rétablir des capacités de stationnement, et en évitant que le projet Part-Dieu conduise à isoler le centre de quartier Villette (cf. le projet porté par les candidats PS de réduire de moitié les voies de circulation de l’avenue Pompidou sous la gare). D’autre part, nous mobiliserons tous les moyens pour enfin réaliser la rénovation urbaine du secteur Baraban/Paul Bert, qui est une démonstration criante d’inaction de l’équipe sortante.

Sans Souci/Dauphiné : comme évoqué plus haut notre priorité sera le développement des activités pour l’enfance sur le secteur. Par ailleurs, nous veillerons à faciliter le dynamisme des secteurs commerçants (rue du Dauphiné et place Rouget de l’Isle).

Lacassagne RVI : comme je l’ai souvent évoqué sur ce blog, je regrette le défaut de vision urbanistique de l’équipe sortante pour ce secteur. Nous aurons à cœur de corriger le tir en créant une porte de Montchat valorisante (unité entre le secteur RVI et une place Henri rénovée), nous créerons un pôle d’activité avec un espace de travail partagé et nous réaliserons (enfin !) une station de tram rue Feuillat pour une bonne desserte de l’ensemble du secteur.

Montchat : la priorité ira, comme vous vous en doutez, à une action volontariste pour préserver l’âme du quartier, ce qui passe notamment par un renforcement des règles permettant de garantir un habitat pavillonnaire et de conserver les éléments patrimoniaux. Le candidat PS nous suit maintenant sur ce sujet, mais je demande aux Montchatois de se souvenir qu’il a toujours refusé d’agir au cours de ce mandat. Et puis nous rénoverons la place du Château en travaillant la voirie pour qu’elle crée une unité avec le cours du Docteur Long, pour conforter ce centre de quartier, pôle commercial et lieu de convivialité.

Et pour mener à bien notre projet pour le 3e, autre différence par rapport à l’offre du PS, je serai un Maire d’arrondissement à plein temps, résidant dans l’arrondissement, plus préoccupé par le faire que par le faire savoir.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , ,

avr 27

Poursuivons notre revue du bilan de mandat du Maire PS du 3e Thierry Philip. Après les promesses non tenues concernant les écoles et les services aux administrés, parlons d’un autre dossier majeur, celui du cadre de vie et tout particulièrement des espaces verts. Là encore, le “on a presque tout fait et même plus” fait sourire et l’autosatisfaction de l’équipe PS apparaît déplacée.

Parmi ses objectifs, Thierry Philip mettait en bonne place “encore plus d’oxygène” ! Dans cette perspective, il nous promettait avec beaucoup de précision “l’aménagement d’un espace vert rue Meynis”. Cinq ans plus tard, ce projet ne connaît pas le début d’une réalisation. C’est le statu quo total.

Dans le même temps, au cours de ces cinq ans de mandat, en pleine collaboration avec l’adjoint vert à l’urbanisme (!), il renonçait à la réalisation d’un espace vert sur le tènement Keller Dorian, à l’angle des rues Charial et Saint Eusèbe. Pourtant, le PLU permettait à la collectivité de mener un tel projet. C’est donc par volonté politique de la majorité de gauche que ce terrain voit finalement la construction d’un immeuble. Ce fut un véritable renoncement. Et le comble, c’est que dans son bilan de mandat diffusé toutes boîtes, le Maire du 3e écrit “Keller Dorian : un poumon vert de plus”, au motif que cette construction privée comporte comme toute construction une partie végétalisée. Ou comment la mauvaise foi prolonge le renoncement. Non seulement la promesse de parc public n’est pas tenue, mais on cherche à faire croire le contraire.

Ajoutons aussi qu’une possibilité de réalisation d’un espace vert a été supprimée rue des Petites soeurs, alors que l’endroit était idéal pour en faire un espace de jeux “d’après l’école”.

Là encore le “presque tout réalisé” n’est pas mince, mais il faut encore supporter les conséquences du “et même plus”. Car en la matière, la municipalité de gauche nous a créé une “magnifique” gare de triage bétonnée au début de l’avenue Lacassagne (voir photo), ce qui n’était pas du tout prévu…  Une gare de tramway “occasionnelle” pour la desserte du Grand stade en lieu et place de l’esplanade verte Dauphiné-Villette.

Voilà la réalité. Il ne s’agit pas seulement de dresser une liste de promesses non tenues et d’aberrations. Ce bilan est éminemment criticable car ce sont autant d’occasions perdues pour apporter oxygène et verdure dans un secteur du 3e, le quartier Villette Est, qui en manque le plus, comme un récent diagnostic environnement l’avait montré. Avec une autre politique, le quartier Villette pourrait aujourd’hui être plus vert.

Rappelons aussi qu’une rénovation de la place Guichard était promise. Il faudra attendre pour un vrai renouveau de ce secteur, qui pourtant en a bien besoin.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , ,