mai 18

Plus que jamais, si elle veut repartir de l’avant, accomplir son impératif redressement économique et moral, la France a besoin d’un cap clair et d’une cohérence politique. Je ne reviens pas sur les raisons de cet impératif que j’exprimais dans mon post du 9 avril. Je le crois toujours car je ne fais pas partie des quelques uns qui se sont découverts de nouvelles orientations depuis le 23 avril…

Au-delà de l’attrait de la nouveauté et du bombardement médiatique qui se poursuit, une analyse objective conduit à constater qu’Emmanuel Macron n’a pas gagné avec un mandat clair.

  • Il s’est qualifié au 1er tour grâce à un mouvement de vote utile de la gauche non mélenchoniste. Dans les 24 % qu’il a réalisés le 23 avril, il y avait déjà une bonne part d’électeurs qui n’adhéraient pas à son projet flou, mais qui ont vu là une chance inespérée de prolonger la gauche à l’Elysée.
  • Il était élu dès le 23 avril puisque le candidat de la droite avait été éliminé, suite à un bombardement médiatique intense et continu autour des “affaires”. Aujourd’hui, certains font comme si ce bombardement n’avait pas eu lieu et que le 23 avril était le résultat d’un combat à la loyale entre la droite et Macron…
  • Emmanuel Macron a emporté largement les suffrages exprimés du 2e tour, grâce au barrage à Marine Le Pen… mais la participation a été faible et le niveau des blancs et nuls a atteint un recordPrès de 50 % de ses électeurs n’ont pas voté pour lui mais contre Marine Le Pen. Et 61 % des Français ne veulent pas qu’il ait une majorité à l’Assemblée nationale.

La nomination du Gouvernement ne clarifie pas les choses. Le nouveau Premier ministre, homme de gauche, passé à droite, et de nouveau tenté par autre chose, n’est pas porteur d’un projet politique. Deux autres ministres viennent des Républicains. Mais il s’agit pour l’un d’une personnalité peu connue, qui semble privilégier une accélération de carrière. L’autre a tellement déçu ses soutiens et électeurs ces derniers mois qu’il sait que son ralliement était sa seule “porte de sortie”. Là encore, peu de signification politique…

Voilà quelle est la situation aujourd’hui : un président dont la personnalité incarne certes un renouveau mais à l’issue d’une élection en trompe l’œil au cours de laquelle les Français n’ont pas pu s’exprimer sur le fond, n’ont pas pu choisir un cap et avec un Gouvernement hétéroclite. Dès lors, les élections législatives ne sont cette année pas seulement l’adaptation de l’Assemblée nationale au nouveau contexte présidentiel, elles sont l’heure du choix et de la clarification politique. C’était ma conviction et ma posture dès le 23 avril au soir.

Même s’ils sont lassés après des mois de campagne des primaires puis de la présidentielle, l’heure pour les Français ne doit donc pas être au relâchement citoyen. Les 11 et 18 juin, ce sont les conditions du redressement de la France qui se jouent.

Cette campagne législative s’est ouverte avec la même stratégie des écrans de fumée qui avait été celle de la campagne présidentielle d’En marche. Concernant le nouveau président, les symboles occultent les enjeux de fond. Et tous les jours, les médias nous abreuvent du renouvellement des candidats “En marche”, pour mieux masquer la consternante réalité : ces aspirants députés “En marche” sont d’abord des élus et cadres PS recyclés (à 100 % sur Lyon !), ce sont ensuite des élus et cadres MODEM incarnation de la cuisine politicienne de la IVème République comme l’a montré l’ultimatum de François Bayrou le 12 mai ; quant aux nouveaux candidats recrutés sur Internet, ce sont des gens dont l’inexpérience sera un gage de docilité pour le nouveau Gouvernement, d’autant qu’ils auront signé un chèque en blanc, s’engageant à voter les lois proposées par ce dernier…

Dans ces conditions, une majorité “En marche” en juin ne pourrait en aucun cas apporter une clarification politique et porter le redressement de la France. Au pire, ce seront les vieux routiers du PS qui réussiront à prendre les commandes pour poursuivre la politique de Hollande. Au “mieux”, ce sera le blocage dès la première grande réforme ou la première difficulté économique et sociale tant il manque une ligne claire à ce conglomérat. Pour l’une et l’autre option, ce seront encore 5 ans de perdu pour la France, donc un nouveau recul pour notre pays, et un pourrissement qui viendra gonfler les voiles des extrêmes de droite et de gauche.

Dans ce contexte, les Républicains et les centristes de l’UDI prennent leurs responsabilités. François Baroin mène cette campagne des législatives. Il est prêt à assurer les responsabilités gouvernementales sur la base d’un programme politique clair et volontariste, qui a été adapté pour tenir compte du débat de la présidentielle.

Maintenant, c’est à chacun de se prononcer en responsabilité. Soit on continue à donner un chèque en blanc à En marche, mais en étant conscient que ceux qui vont l’encaisser ne savent pas réellement le chemin qu’ils veulent emprunter et qu’une bonne partie d’entre eux sont les héritiers de Hollande. Soit on donne à la France une majorité LR-UDI qui me semble correspondre à son aspiration réelle du moment, à savoir réaliser un redressement économique permettant de donner des perspectives en matière d’emploi et de retraites, protéger les Français et rétablir le respect de notre ordre républicain. Un programme que cette majorité saura mettre en œuvre de façon constructive, en bonne intelligence avec le Président élu.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,


10 commentaires pour “C’est à la France qu’il faut donner sa chance”

  1. 1. Benoit Dit:

    Salut Pierre
    J’adhère à 100% à ton édito.
    Au lendemain du 1er tour des présidentielles bon nombre de journalistes s’égosillaient à expliquer qu’une nouvelle ère politique était née car les deux formations politiques traditionnelles étaient éliminées et donc certainement mortes. En les mettant dans le même sac bien sûr.
    Sauf que y’en a une qui a fait 6% et l’autre 20 !!!
    Je considère pour ma part que le score de F.Fillon est même plutôt bon compte tenu du déchaînement médiatique de la presse bien pensante concernant les dites affaires. Moi qui écoute la radio toute la journée dans les vignes je peux en témoigner. Je décerne d’ailleurs La palme de la démagogie et de la malhonnêteté intellectuelle à M.JJBourdin, c’est insensé.
    Chacun aura bien compris que cest grâce au canard enchaîné que M Macron préside. La droite LR n’est pas morte du tout.
    Et l’état de grâce actuel de M Macron ne durera pas. Être de droite et de gauche en même temps n’est qu’une illusion, ce positionnement est une imposture intellectuelle.
    À l’heure du vote des premiers projets de loi, les députés devront bien se positionner, et une loi est soit classée à droite soit à gauche.
    Ou alors on reste dans le compromis hollandiste immobile et inutile.
    Enfin, au lendemain de l’élection, j’ai eu la faiblesse de penser que tant qu’à faire, pourquoi ne pas donner à mon nouveau président la majorité à l’assemblée.
    Mais voilà, il m’a suffit de connaître le nom de l’investiture En Marche dans ma circonscription (latifa Chay, ex PS) pour que cette idée disparaisse de mon cerveau. C’est exactement la caricature de ce que je ne veux plus voir, un recyclage PS de la pire espèce. Et je vois bien qu’il n’y a pas qu’à Romans que se produit le phénomène : les anciens socialistes purs et durs, sortis par la porte, reviennent par la fenêtre. Ne soyons pas dupes.
    Mais soyons optimistes, il y a certainement des gens compétents au gouvernement, il faudra que la droite républicaine les soutienne si les réformes sont bonnes.
    Mais surtout n’oublions pas de bien voter LR aux législatives pour pouvoir aussi s’opposer si besoin.
    Voilà, un peu désolé d’utiliser ton blog pour m’exprimer, ça m’a pris subitement tellement j’ai adhéré à ton propos.
    Amitiés
    Benoit

  2. 2. Pierre BERAT Dit:

    Salut Ben, merci bien, ça fait plaisir ! Nous sommes totalement en phase. Et nous sommes beaucoup à penser comme cela, c’est encore possible.
    Bonne journée

  3. 3. Thierry Dit:

    Bonjour Pierre

    Et si on lui donnait sa chance?

    Je ne suis pas un adepte de Macron, je n’ai pas voté pour lui, ni contre. Je le considérais plutôt comme l’homme de paille de Hollande.
    Vu ces décisions depuis son élection, il me fait mentir, et m’a fait changer d’avis (Les LR y sont aussi pour beaucoup).

    Il tente l’ouverture, mais la droite réagit comme la gauche en 2007, ce que l’on (à l’UMP) déplorait à l’époque. Sûrement trop accroché à ses privilèges, ses pompes à fric, elle ne veut pas partager le gâteau.

    Y en a marre de tous ces politiques qui nous prennent pour des cons, qui se gavent, qui ne respectent rien, qui font semblant d’être là pour le pays. (Un qui embauchent ses filles de 14 et 16 ans comme attaché parlementaire, l’autre, qui embauche femme et enfants, et qui n’arrive pas a mettre ne d’argent de coté a 14K€ par mois minimum, les cumulars bref).

    Je pense que ce n’est pas avec les réactions du PS et de LR que vous allez renouer le contact avec vos électeurs. Au contraire.

    Je pense qu’à un moment, il faut accepter sa défaite et se mettre au service de la France, Macron vous tend la main, soyez intelligent, arrêtez d’être égoïste, prenez du recul. Certes, il fait des erreurs (nomination de cumular, d’homophobe), mais aidons le.

    Son projet va sûrement échoué (comme l’ouverture en 2007), mais ce nouvel échec poussera encore un peu plus vos électeurs vers les sirènes du FN ou vers le vote blanc.

    Arrêtez de prendre la température auprès des militants, une grande partie ne sont pas objectifs (j’ai encore le souvenir de 2008 avec la défaite de Perben), analysez les résultats la tête froide (un indice, non, il n’y a pas 36 % de fachos en France, ça serait trop simple).

    Si vous avez des problèmes d’argent en fin de mois suite au réforme, sachez que nous (La France d’en bas, les sans dents, les pauvres, qu’importe comment vous nous appelez), on sait vivre, même si notre budget diminue. (On ne vous promets pas le grand soir. Mais juste à manger et à boire 😉 )

  4. 4. edmee Dit:

    oups quand on pense que nous avons un ministre de l’interieur qui s’appelle Collomb !!! et qu’il se vante d’avoir réussit à lyon ! je crois rêver il n’est jamais venu sur la place st anne avec son ‘copain” philipp ni visiter les jardins (fermés depuis des semaines ou des mois pour d’autre meme le square sur l’avenue laccassagne est fermé ni demander ce que pense notre curé de la basilique du Sacré coeur !!! NON Lyon ville où l’on peut se promener sans risquer de se aire agresser même plus à la nuit tombée mais en plein jour .. ma petite fille enceinte de plusieurs mois s’est faite agressée après avoir essuyée des insultes dans un soit disant quartier sans problèmes (le 6eme) ayant eu le temps de faire une photo elle a été protée plainte au 3/06 eme quartier très reluisant et la bien sur on lui a pris sa plainte mais le brigadier qui l’a reçu lu a dit “meme si on avait son adresse on ne pourrait rien faire il serait relaché tout de suite !) ferme le ban la voila la ville dont collomb se vante d’en avoir fait un paradis sur terre et c’est cela que les français ont hérité comme ministre et je ne parle pas de bayrou .
    ne soyons pas naïf ils ne sont la, pour certains que jusqu’au 18 juin 24 H si nous n’y prenons garde et sans préjuger de l’avenir nous risquons si LR n’est pas majoritaire le 18 juin d’avoir une “dictature” trop nombreux sont ceux qui regarde vers macron pur continuer d’aller à la soupe et je ne parle pas de bayrou lui on a tout dit sur lui et pas assez et le smédias ont aussi une grande part de responsabilité d’ailleurs ce matin j’aprends que c epetit monsieur (avec Ma

  5. 5. edmee Dit:

    j’apprends que ce petit président commence a choisir ces journalistes pourquoi il a peur d’eux ? pourtant il leur doit beaucoup trop d’ailleurs.
    Ce qu’il faut c’est une majorité de droite pour qu’enfin le pays sorte de “cette galère ” sans fin dans laquelle nous sommes il faudra beaucoup de courage et jene vois pas dans ce GVT de transition (a à part sans doute lediran) d’hommes ou de femmes ayant suffisamment de tripes pour faire “le boulot”
    coridalememnt

  6. 6. Pierre BERAT Dit:

    @ Thierry, je ne partage pas du tout ta vision. Macron est très bon dans la Com mais quelle est la réalité ? Quelques ralliés de droite, des symboles, mais que je sache, il n’a pas dit qu’il avait changé son programme ou sa vision. Et ce n’est pas parce qu’il a quelques mesures économiques qui pourraient convenir, que l’ensemble correspond à notre vision, notamment sur les questions régaliennes et de société. N’oublions pas qu’il est un libéral de gauche. Lui donner un chèque en blanc avec une majorité REM, c’est prendre beaucoup de risques. Il ne faut pas se laisser aveugler, ce n’est pas une question de réflexe partisan, simplement une analyse des choses à tête reposée. Pour ce qui est des partis politiques, oui il y a beaucoup de choses à changer, de comportements inacceptables. Maintenant, il reste quand même des divergences de vue, tout ne se vaut pas. Ne jettons pas le bébé avec l’eau du bain. Quant aux positions que je prends, elles ne sont pas du tout intéressées. Je rappelle que j’ai démissionné volontairement de la Métropole… alors que j’aurais pu tranquillement continué à cumuler.

  7. 7. Roger Dit:

    difficile d’attraper les commentaires aux bons moments!
    j’avoue que comme beaucoup en France on se pause la question et si, il était celui, qui changera le pays , alors je vois se pavaner Bayrou et je me dis qu’il n’y aura pas beaucoup de changement déjà dans ceux qui ont de la politique une idée pour s’approprier une place à vie. Après cette grande déception alors restons fidèle à nos engagements et pour l’instant soutenons de toutes nos forces ceux qui se présentent pour la vraie droite. dans ma circonscription soutenons Nora Berra contre Touraine avec qui j’ai été en contact sur les retraites et qui n’a pas répondu franchement avec de fausses promesses.
    Svp, voyez l’effet désastreux du tennis de L.W.( grosse erreur)

  8. 8. Christian Dit:

    Le matraquage médiatique pro-Macron continue.
    Pour preuve, Yves Thréard , considéré comme journaliste de droite, sur I-télé : « A Lyon, Monsieur Collomb pratique la tolérance 0 »
    J’ai failli m’étouffer, ce journaliste n’a pas dû aller souvent sur le terrain à Lyon !
    La ville devient de plus en plus dangereuse et sale, sans parler des «incivilités » en progressions exponentielles.
    On nous prône un consensus à l’allemande, que nenni !
    Etant germanophile, je peux vous dire qu’il y a une grande différence entre ce que l’on voudrait nous faire accepter par medias interposés comme étant une coalition entre la gauche modérée, le centre et la droite modérée.
    Je m’explique : Les personnes qui rejoignent le mouvement En Marche adhérent au programme de Monsieur Macron qui lui n’a pas l’intention de modifier celui-ci d’un iota, alors que lorsqu’il y a coalition en Allemagne, les personnes qui vont en faire partie se réunissent afin de déterminer un programme qui sera commun.
    C’est pourquoi, pour avoir un gouvernement de coalition en Allemagne, il faut quelquefois des semaines de tractations !
    Simple question : comment vont cohabiter dans le temps notre Premier Ministre Monsieur Edouard Philippe ex Areva (Pas très « clair » au niveau des investissements par le groupe dans les mines d’uranium du Niger) et Monsieur Nicolas Hulot ?
    Un mot sur Monsieur Bruno Le Maire qui ne me laissait pas indifférent. Si je pouvais m’associer à certaines de ses idées, en le voyant au gouvernement, je me demande si une école hôtelière ne lui aurait pas mieux convenu!
    Une démocratie saine doit avoir un gouvernement, ses soutiens et une opposition.
    Je ne pense pas qu’il soit concevable de laisser ce rôle au Front National, tant soit peu qu’il conserve ce nom !
    Voter Les Républicains devient dès lors, même pour ceux qui ne partageraient pas la totalité du programme, une nécessité pour la démocratie !

  9. 9. Pierre BERAT Dit:

    @ Christian, concernant l’approche de la sécurité par M. Collomb on peut aussi rappeler sa position lors de son premier déplacement de ministre “la priorité, c’est de réconcilier les Français avec la Police”. Eh bien non, pour ma part, la priorité c’est de donner les moyens de leur action aux policiers… avec les suites qu’il faut en Justice.
    Bravo en tous cas pour votre démonstration à laquelle je souscris totalement.

  10. 10. Roger Dit:

    A 87 ans , je ne pensais pas un jour être bouleversé par la situation dans notre pays dont mon nom de famille est depuis plus d’un siècle inscrit sur les monuments aux morts ou sur les croix, dans les cimetières militaires sur les lieux de bataille des Vosges. J’ai vu de près ce nous avons laissé en Afrique noire les ports,les voies ferrées,les autoroutes , l’institut Pasteur de Dakar et celui d’Hanoî, les tournées dans la brousse pour vacciner les enfants et tout le reste, la fin de l’esclavage dans les pays colonisés , Le palais du Louvre avec ce qu’il contient, Versailles, les Cathédrales, , Cyrano de Bergerac, Brigitte Bardot, Gabin,jean Dujardin ,la Möme, Barbara,Pokora, etc..tous ces personnages venant de France ou d’ailleurs ne comptent-t’ils pas dans notre communauté comme les artisans d’une France inoubliable que l’on veux faire disparaitre pour un agglomérat de sensibilités différentes qui se désintègrera aux moments des premiers problèmes importants.
    C’est la raison pour laquelle nous devons nous rassembler autour de nos candidats de droite .