jan 05

Face à faceFin de la trêve des confiseurs, j’ai eu le plaisir hier d’être l’invité de Loic Besson pour Face à face sur TLM.

L’occasion d’échanger sur la sécurité et la dernière attaque contre les policiers – alors que l’insécurité revient parmi les toutes premières préoccupations des Français -, sur le retour en France des djihadistes, sur les premiers mois du quinquennat Macron et sur la refondation à droite.

Pour voir l’émission, c’est ici.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,


3 commentaires pour “Interview de rentrée”

  1. 1. Albout Daniel Dit:

    Bonjour,

    Bravo pour cette prestation, une observation sur le sujet “lynchage des policiers”, pourquoi ne pas souligner, je sais que c’est politiquement périlleux, le caractère “ethnique” de cette émeute.

    A travers ma revue de presse, prochaine mercredi 10 janvier, je ressens bien ce mécontentement des français de base devant la réticence des responsables politiques pour évoquer ce que beaucoup de gens ressentent.

    Il y’a une possibilité d’aborder ce sujet, je m’en sers souvent, c’est de citer le livre SOS Antiracisme de Dominique Sopo, d’octobre 2005, véritable pape du politiquement correct, qui écrit ” l’exemple du traitement de la surdélinquance des étrangers et des jeunes issus de l’immigration est ici éclairant. Longtemps nié en France, ce phénomène n’en était et n’en demeure pas moins réel”.

    Nous sommes au début des souffrances que le multiculturalisme insensé va infliger aux français, bientôt nous aurons les conflits entre ethnies, comoriens contre maghrébins ou sahéliens pour la dominations des quartiers, nier l’évidence, c’est s’interdire d’en offir une analyse.

    Cordialement

    Daniel Albout

  2. 2. Pierre BERAT Dit:

    Bonsoir, je ne parlerais pas de caractère “ethnique” de l’émeute, qui généralise les choses. On ne sait pas qui étaient les personnes présentes, qui a fait quoi, qui a porté les coups,qui a regardé…, qui a porté assistance aux deux policiers. Par contre, il est clair que le communautarisme qui se développe contre la France, contre notre République, est l’une des causes des attaques hyperviolentes gratuites auxquelles on assiste. C’est bien parce que des personnes sont imprégnées d’un communautarisme anti République française que la violence atteint ce niveau.

  3. 3. Albout Daniel Dit:

    Bonjour,

    Le “communautarisme contre la France” ne tombe pas du ciel, c’est le résultat de la société multiculturelle que certains , en majorité de gauche, veulent imposer aux français.
    A partir d’un certain niveau d’immigration, l’assimilation n’étant plus possible, on assiste à la fin de l’utopie du “vivre ensemble” et nous allons allègrement vers la dislocation de la nation.

Laisser une réponse