oct 11

Voici les positions que j’ai défendues lors du débat interne à notre groupe municipal et lors du Conseil du 3e arrondissement au cours duquel nous avons voté contre deux des trois délibérations portant sur la réforme par la Ville de Lyon de la tarification du stationnement sur voirie.

Tout d’abord, cette réforme propose une augmentation des coûts pour les usagers qui n’est pas acceptable, alors que tant de ménages ont du mal à boucler leurs fins de mois :

  • Il n’est pas acceptable de facturer la vignette résident : 40 euros/an pour la première et 60 euros pour la deuxième. 100 euros ce n’est pas rien. C’est d’autant plus inacceptable que cette vignette ne vient que certifier une situation, celle de riverain d’une zone à stationnement payant, qui donne droit à une réduction des tarifs.
  • Monter les “amendes” au maximum pour non paiement ou dépassement du temps à 35 et 60 euros selon les zones est également excessif, surtout dans le cas des petits dépassements. Cela en coutera autant que de déposer des déchets sur la voirie ou de frauder un péage ! La Ville de Lyon ferait mieux de contrôler plus fréquemment les zones et surtout, de pénaliser plus fortement les abus, à savoir le stationnement durable sans payer.

On voit bien l’objectif caché. Le Président Macron fait les poches des collectivités, alors celles-ci trouvent de nouvelles recettes. Les usagers du stationnement payant sur voirie ne sont pas des vaches à lait.

Par ailleurs, la réforme modifie les zones pour bénéficier de la vignette résident. Jusqu’à maintenant, elle permettait de bénéficier de tarifs réduits sur l’ensemble de l’arrondissement de résidence. Nous pouvons comprendre que le zonage soit réduit. Mais pour autant, il ne faut pas créer des zones trop petites car cela va pénaliser les riverains en recherche de places, notamment ceux qui habitent à la “frontière” des zones. Or il se trouve que dans le 3e, le découpage proposé comporte de trop petites zones, notamment dans le 3e ouest, avec par exemple une démarcation au niveau de la rue Garibaldi qui va pénaliser le secteur Part-Dieu Sud. Les élus de la Mairie du 3e ont paru peu informés sur cet aspect du dossier. Il est encore temps de revoir les choses.

Nous avons donc voté contre les délibérations, en demandant de ne pas facturer les vignettes résidents, en souhaitant une diminution du tarif des “amendes” et une révision du projet du zonage du “stationnement résident”.

Nous avons par contre approuvé la 3e délibération qui propose des tarifs bonifiés de stationnement pour les véhicules les plus “propres”.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,


4 commentaires pour “Non à une tarification excessive du stationnement sur voirie”

  1. 1. Christian Dit:

    Bonjour Monsieur BERAT,

    Bonne intervention ce matin sur JAZZ Radio.
    Il me semble en effet qu’il faut être vigilant.
    L’automobiliste est traqué et racketté en permanence, taxes sur le carburant en constante augmentation, augmentation du nombre des radars fixes mobiles et embarqués, augmentation du prix du stationnement avec disparition sur Lyon du quart d’heure gratuit, autoroutes payantes, etc………….
    Tout est bon pour ponctionner l’automobiliste !
    Nous sommes bien loin de l’époque des zones bleues avec le disque adéquat………elles existent encore en Bretagne !
    En ce qui concerne le stationnement payant, avant d’augmenter outrancièrement ce dernier, il conviendrait tout d’abord de faire respecter les dispositions actuelles !

    Fiscalement il y a deux biens facilement identifiables et taxables: les biens immobiliers par le service des hypothèques et les véhicules automobiles par les cartes grises.
    En diminuant la fiscalité sur une catégorie, il est tellement facile de se rattraper sur la seconde sous des prétextes qui bien souvent restent à démontrer pour ne pas dire qu’ils sont fallacieux.

  2. 2. Pierre BERAT Dit:

    Merci Christian !

  3. 3. Martine Dit:

    Ces derniers Temps,les collectivités locales ont vu la Part de l’Etat diminuer comme peau de chagrin dans leurs projets de financement ,l’association des maires de france ,entre autres à réagi mais pas seulement .
    Résultat: ce que l’Etat n’assume plus,le cochon de contribuable,l’automobiliste citadin le paieront .Braves gens,achetez une voiture et votre budget va plonger tant les taxes pleuvent sur toutes interventions .Il ne manquait plus que l’ augmentation des amendes pour parfaire ce tableau idyllique ,sans compter que la plupart des Français achétent leur voiture à crédit .Le remboursement régulier gréve un budget auto déjà bien chargé ( assurances réparations ,vignettes diverses etc) .
    On est loin des risettes de la campagne électorale,de la ” bienveillance” des ” je vous aime farouchement mes amis” lancés à Lyon en février 2017 …Paroles paroles paroles comme dit la chanson !

  4. 4. Roger Dit:

    On voudrait casser la filière automobile qu-on ne pourrait mieux faire, que ce soit à Lyon ou à Paris c’est la lutte finale.