déc 09

Michel HAVARD m’a confié la responsabilité de conduire la liste “Génération Lyon” dans le 3e arrondissement pour devenir le Maire de ce dernier.

C’est pour moi un honneur,

C’est une responsabilité, à l’égard de toute notre équipe militante, de la future liste, de notre famille politique,

C’est bien sûr un objectif : dans le cadre de la bataille pour l’alternance à Lyon, il nous faut offrir de nouvelles perspectives aux Lyonnais du 3e arrondissement.

Dans le cadre de l’union avec l’UDI, du rassemblement de toutes les forces de la droite et du centre, avec la présentation des futurs maires d’arrondissement, Michel HAVARD a donné une nouvelle déclinaison de la Génération Lyon : une campagne authentique avec de futurs Maires d’arrondissement au service des habitants.

A très bientôt donc dans notre 3e arrondissement.

 

Pour suivre l’actualité de la campagne :

www.michelhavard2014.fr

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,

déc 01

Après les dizaines d’inaugurations opportunément organisées depuis septembre avec notre argent de contribuable, puis le grand ramdam du lancement du comité de soutien de Gérard Collomb, qui peut dire que ce dernier n’est pas en campagne ? Qui peut croire au coup du “je ne suis pas en campagne, ce n’est pas de ma faute si des Lyonnais ne peuvent plus attendre pour me soutenir” ?

Ce comité de soutien soulève plusieurs questions de fond : mélange des genres, incitations à apporter son soutien, non respect de la neutralité de certaines organisations (institutions culturelles, associations…)… Concernant ce dernier point, chaque citoyen peut bien sûr avoir un engagement public. Par contre il y a problème quand les fonctions exercées dans tel ou tel organisme ou association sont portées en étendard dans ce soutien politique. Je connais la déception de certains adhérents de voir leur association ainsi associée à une campagne électorale… Mais je ne reviendrai pas sur ces questions de fond qui ont déjà été largement débattues, avec raison, ces derniers jours. Michel HAVARD a notamment exposé l’éthique qui sera la nôtre en la matière. Et je salue les médias qui ont posé ces problèmes.

Je voudrais par contre revenir sur une question terminologique qui m’interpelle comme on dit. Ce comité de soutien au candidat PS pour les municipales lyonnaises a été dénommé “Les acteurs de la ville” ! Pas très modeste comme appellation, ne trouvez-vous pas ? Elle en donnerait même des sueurs froides : mince, si je suis pas de cette liste, c’est que je ne suis pas un acteur de la Cité. Nous serions ainsi 472 000 spectateurs lyonnais, masse inactive regardant la ville se faire.

On se rassure toutefois rapidement à la lecture de la liste. D’évidence, il manque beaucoup de représentants de forces vives de la Cité. Nous ne sommes pas seuls à ne pas avoir rejoint la “lumière”.

Et puis, j’ai entendu parler du slogan de clôture de la soirée de lancement des acteurs. Gérard Collomb aurait conclu par un “naturellement Lyon”.  Que faut-il comprendre ? Une tentative de retenir les écologistes ? Ou bien un message subliminal signifiant qu’il est dans la nature du Lyonnais d’être socialiste collombien. Ce serait ainsi, ce serait écrit !

Elitisme et déterminisme, voilà bien deux concepts que “j’adore” !!!!

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

oct 13

Alerté par quelques interrogations dans le microcosme, j’ai été étonné de lire à mon sujet, dans un article de la lettre d’analyse politique Prospective Rhône-Alpes, traitant des prochaines municipales dans le 3e arrondissement, la mention suivante : “Pierre Bérat oscille entre le 3ème et le 6ème“. Je crois qu’il ne faut pas tout confondre. En tant que suppléant de Dominique Nachury, députée de la 4e circonscription, je travaille avec elle sur des questions qui touchent toute la circonscription, du 8e arrondissement au 6e en passant par le 3e Est. C’est ma conception de l’engagement, à savoir faire le job qui vous a été confié.

Mais pour ce qui est des prochaines municipales, il n’y a bien évidemment aucune oscillation. Après cinq années où j’ai affirmé l’opposition à la Mairie PS du 3e (42 interventions en conseil d’arrondissement !), où nous avons assuré la présence sur tout l’arrondissement avec militants et sympathisants, je suis bien évidemment engagé dans la bataille du 3e arrondissement, pour que ce dernier bénéficie d’une autre approche de l’urbanisme, des déplacements, de la sécurité, de la ville active… comme je l’ai évoqué depuis 2009 sur ce blog. Nulle intention de me présenter sur le 6e, nulle recherche d’herbe plus verte ! C’est bien dans le 3e que je compte œuvrer pour que l’herbe soit verte.

De façon générale, je ne conçois pas cette élection municipale sans un ancrage réel dans les différents territoires de notre Cité. C’est d’ailleurs je crois la finalité et l’un des avantages du mode de scrutin spécifique pour Paris, Lyon et Marseille. Si cette élection municipale se déroule sous la forme de neuf scrutins d’arrondissement, c’est pour s’assurer que les élus chargés de gérer la ville soient bien représentatifs de toutes les composantes territoriales, dans toutes leurs spécificités. S’il n’y avait qu’une liste unique, on sait bien que l’on aurait une sur-représentation des quartiers centraux.

C’est cela la logique d’une élection municipale à Lyon : combiner une campagne globale et des campagnes de proximité dans les arrondissements. Il faut un projet et une dynamique d’ensemble, incarnés par la tête de liste centrale. L’UMP a su le réaliser avec le processus des primaires qui a permis de désigner Michel Havard. Il y a ensuite la déclinaison de la campagne et de ce projet dans chacun de nos arrondissements, avec l’ensemble des candidats.

Et la logique de cette combinaison globale/locale ne peut être la recherche du meilleur endroit où atterrir pour s’assurer une élection. Raisonner comme cela, c’est mettre en place des élus “hors sol” qui tout au long du mandat ne “seront pas là” pour traiter les dossiers impactant leur arrondissement, quand ils ne seront souvent tout simplement pas là pour siéger au conseil d’arrondissement.

Non, la bonne dynamique municipale doit être de proposer aux Lyonnais une nouvelle majorité composée d’élus ancrés dans les réalités de la ville, et ce sont ces réalités vécues qui doivent faire la force du projet municipal de la “Génération Lyon”.

Une illustration très concrète de cette nécessaire approche avec le projet Part-Dieu. Bien évidemment, nous parlons d’un projet de niveau d’agglomération et les choix qui doivent s’opérer doivent l’être en prenant en compte les intérêts métropolitains et de l’ensemble de la ville. Mais ces choix doivent l’être aussi en prenant en compte les problématiques de proximité, avec les besoins légitimes des 30 000 habitants du quartier. Ce que je constate, c’est que les élus qui ne vivent pas la Part-Dieu ont en général une vision du secteur sous la forme de l’accès à la gare ou au centre commercial (cf. les discours de Gérard Collomb). Ce n’est pas suffisant, il faut aussi des élus qui portent le vécu du quartier si l’on veut aboutir à des choix équilibrés.

Alors voilà, que les choses soient claires : pour ma part, pas de regard municipal vers le 6e arrondissement. Pas d’oscillation mais de l’ancrage !

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , ,

oct 02

Les vide-greniers ont animé le 3e arrondissement le week-end dernier. Samedi, c’était l’Association Laïque Nové Josserand qui organisait le sien dans la cour du groupe scolaire. Beaucoup de monde sous un beau soleil d’automne. Belle réussite pour l’ALNJ, association qui propose des activités pour les enfants du groupe scolaire, et qui fête ses 40 ans.

Dimanche, ce fut le tour de Montchat avec la braderie organisée par les Boutiques de Montchat. Malheureusement, le beau temps n’était plus de la partie. Cela ne nous a pas empêché avec Michel Havard et Sylvie Pendarias de participer à l’événement. Cela n’a semble-t-il pas été le cas de tout le monde, ce qui a fait dire à certains que “les élus de droite se mouillent”. Il était effectivement important d’encourager les Montchatois vaillants sur leur stand et surtout de remercier les organisateurs qui étaient bien sûr déçus de ces conditions météo. Nous avons effectivement passé une belle matinée de rencontres sous nos parapluies.

Belle image du 3e avec ces vide-greniers in ! Bravo aux bénévoles qui ont monté et géré ces opérations !

Et puis, il y a aussi les “vide-greniers” off. Quelques jours avant la braderie de Montchat, Christian X m’adressait les photos ci-dessous, prises dans le quartier. Ces dépôts d’encombrants posent de nouveau la question de la collecte de ces objets devenus sans utilité pour leur propriétaire. Mais ils posent surtout la question du grandissant manque de civisme, et du triste comportement consistant à penser que quelqu’un fera bien à notre place. Ces comportements contribuent aussi beaucoup à la dégradation du cadre de vie… à Montchat comme dans tous les quartiers du 3e !

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

juin 06

2e tour des primaires dimanche, la mobilisation ne doit pas faiblir !

Pour ma part, quels que soient les emballements et péripéties de cette fin de campagne, je soutiens et je voterai Michel Havard, pour les raisons ci-dessous que j’avais exprimées il y a deux mois, dans “Un jour, un soutien”. Des raisons bien résumées par Génération Lyon !

Depuis le lancement de cette pré-campagne municipale, je soutiens Michel Havard. A la tête d’Ensemble pour Lyon depuis 2008, malgré les vicissitudes de la politique, il a mené l’action de notre groupe municipal. Nous avons ainsi, tant au niveau du Conseil municipal que des arrondissements, mené un travail de fond sur les dossiers, pour défendre les intérêts des Lyonnais, en ne nous laissant pas enfermer dans la « mousse médiatique » agitée par le Maire de Lyon. Michel a aussi su structurer des équipes militantes sur l’ensemble de la ville, élément déterminant car le prochain combat municipal doit reposer sur la mobilisation la plus large, et non seulement sur des postures individuelles.

Aujourd’hui, je considère que Michel Havard doit conduire notre liste pour les Municipales 2014, dans la mesure où il fait le choix de conduire un vaste mouvement de renouvellement à l’occasion de cette échéance majeure pour notre Ville et notre Métropole. Il s’agit effectivement d’offrir une alternative globale aux Lyonnais, car nous sommes convaincus que la politique de Gérard Collomb ne prépare pas notre Avenir et que sa gouvernance, complexe et personnelle, est un vrai handicap et le sera de plus en plus. Cette alternative, elle doit reposer sur la fédération de toutes nos forces et proposer une ambition pour Lyon et notre Métropole, construite à partir de notre vécu dans chacun des quartiers de notre ville. Cette alternative, elle doit être ouverte, collective et authentique, c’est-à-dire reposant sur des femmes et des hommes représentatifs des forces vives de la ville, et ancrés dans les arrondissements qu’ils souhaitent représenter.

La dynamique mise en place par Michel Havard avec Ensemble pour Lyon s’inscrit dans cette perspective. Poursuivons et amplifions la !

écrit par Pierre BERAT \\ tags: ,