mar 22

De façon assez naturelle, je suis très partagé depuis hier. Je suis bien sûr très heureux et honoré par le mandat de conseiller régional qui vient de m’être confié. Mais je suis bien sûr aussi déçu par les résultats de la Majorité présidentielle à ces élections.

Oui c’est une déception, et il ne sert à rien de chercher à faire du scrutin régional une victoire. Oui il y a des messages à entendre des Français et de notre électorat, qu’ils se soient exprimés par l’abstention ou un vote alternatif. Mais pour autant, je ne crois pas que l’on puisse parler de déroute. Rappelons que ces régionales constituent un scrutin intermédiaire, traditionnellement défavorable, et que les dernières viennent d’intervenir alors que la crise fait encore sentir ses effets. Difficile dans ces conditions de tenir un discours électoral de vérité, quand nos adversaires promettent comme toujours de « raser gratis ». Rappelons aussi qu’une fois de plus, la Gauche a bénéficié des triangulaires avec le FN. Notons aussi que le PS a échoué dans sa volonté de réaliser le grand chelem. La Majorité gouvernementale a gagné deux régions et le PS doit continuer à gérer le cas de la majorité « sociale populiste » en Languedoc-Roussillon.

Quant aux résultats en Rhône-Alpes, là encore soyons clairs. Oui c’est une victoire nette de la liste « d’union » rose-rouge-verte, mais pour autant cela ne correspond pas à une grande vague d’adhésion : la liste Queyranne de 2010 rassemble ainsi 8 % de voix en moins qu’en 2004.

Dans le 3e, avec 35,5 %, notre liste réalise 1,5 point de plus que le score régional. Pour le 2e tour de la présidentielle de 2007, le score de Nicolas Sarkozy dans l’arrondissement était par contre inférieur de 1,6 point à la moyenne régionale. Nous marquons donc une bonne résistance, surtout dans un contexte où figurait sur la liste concurrente Thierry Philip, le Maire PS de l’arrondissement, Vice-Président sortant du Conseil régional, bénéficiant d’une médiatisation XXL…. Que tous ceux qui ont contribué à notre mobilisation pendant cette campagne, dans la bonne humeur, soient ici remerciés !

Je suis depuis dimanche soir au service de Rhône-Alpes en tant que conseiller régional. Comme je l’écrivais plus haut c’est un honneur et une grande satisfaction. Je sais que la tâche ne sera pas facile, qu’il nous faudra mener une opposition constructive, mais non moins vigilante, puisque les incohérences entre les différentes composantes de la nouvelle majorité sont autant de menaces pour la région. Donc au travail ! Je vous expliquerai prochainement comment je compte mener ce mandat au plan local. Un conseiller régional doit exercer son mandat en pensant à la région dans son ensemble. Mais cela n’empêche pas d’être porteur des « besoins » de son territoire d’origine. Rhône-Alpes n’est pas un concept, c’est un ensemble de territoires qui se construisent un avenir commun. C’est en tous cas ma conception.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

mar 16

PA020079Le 3e bien placé dans l’actualité pendant 36 H (35 H ?) ? C’est en effet dans son Palais de la mutualité que se sont déroulées les (âpres) négociations précédant la fusion des listes régionales rose, rouge et verte ! Je suis sûr que certains faisaient le rêve d’un nouveau Front populaire pour le 2e tour des régionales. Las, c’est surtout une ambiance IVe République qui a baigné cet agréable lieu de notre cher 3e arrondissement ! Comme dans les années cinquante, quand les journalistes attendaient de savoir si une combinaison des forces politiques allait enfin permettre de donner un Gouvernement à la France, chacun attendait aujourd’hui de savoir si nous aurions une liste rose-rouge-verte pour le 2e tour des élections.

Comme prévu, il a fallu batailler pour se partager les places sur la liste et les futurs postes de Vice-président. Assez logique, compte tenu du faible score de la liste PS : une 2e position (derrière l’UMP), avec 25 %, pour une liste conduite par le Président sortant du Conseil régional, qui a pourtant bénéficié d’une large médiatisation ! Pas terrible ! On comprend que les alliés aient fait monter les enchères. On attend maintenant de connaître l’addition, qui nous sera présentée avec le programme « patchwork » qui va résulter de la fusion : quels gages symboliques auront été donnés aux Verts et au Front de gauche, quels projets auront été sacrifiés ? Nous le saurons bientôt dans le magnifique document « arc-en-ciel » qui ne va pas manquer d’apparaître. Espérons que les Rhônalpins prendront le temps d’analyser les promesses et les non-dit.

Ce que nous connaissons par contre, c’est la composition de l’exécutif de la Région en cas de victoire de la gauche : 8 vice-présidents socialistes, 6 verts et 1 communiste. Cela promet ! Et les radicaux de gauche au juste ?

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

fév 07

Dans une semaine qui s’annonce bien remplie, j’attire votre attention sur deux réunions-débat :

Mercredi 10 février à 19 H à Rillieux

Soiré-débat organisée par les Jeunes actifs de la 7e circonscription sur le thème “Création d’entreprise et auto-entrepreneuriat”

Avec Philippe MOINE et Grégory SANSOZ, j’aurai l’occasion de présenter les propositions de la liste régionale “Ensemble pour Rhône-Alpes” sur ces sujets.

Les informations sur la manifestation

Autre manifestation importante de la semaine :

Le jeudi 11 février à 19H30

A l’Escale, 92 rue de Créqui, Lyon 6e

Dominique PERBEN et Laurence BALAS, Présidente de Nouvelle Donne, vous invitent à un débat organisé à l’approche de la révision des lois de bioéthique, avec la participation du Professeur Bruno SALLE des HCL, Professeur des Universités de médecine de la reproduction. Le débat permettra d’évoquer la procréation médicale assistée, les mères porteuses, la recherche sur les cellules souches, les dons d’organes et l’accompagnement de la fin de vie.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

fév 02

J’ai accompagné Françoise Grossetête hier soir à un débat de la campagne des régionales sur la politique culturelle. J’ai pu constater que le ton continue de monter entre le PS et Europe Ecologie. Le débat a été émaillé d’échanges d’amabilités entre les deux têtes de liste (et je suis pas le seul à le dire).

Je ne sais plus comment, mais le projet de l’autoroute A45 entre Saint-Etienne et Lyon est “venu sur le tapis”, notamment avec la question des contributions que les collectivités territoriales, dont la Région, devraient être amenées à fournir pour permettre la réalisation de l’infrastructure. Et là, consternation ! Philippe Mérieu, tête de liste Europe-Ecologie, de déclarer qu’il refusera toute contribution financière à ce projet et que la somme correspondante sera utilisée pour financer des médiateurs culturels ! Côté PS, c’est un Jean-Jack Queyranne gêné aux entournures qui a répondu que rien n’était encore décidé…

Comment peut-on envisager de gouverner ensemble une Région quand il y a un désaccord aussi total sur un projet majeur pour le développement régional ? That is the question !

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , ,

déc 09

Alors ces élections régionales ? Non le titre n’annonce pas un scoop relatif à un parachutage. Simplement une introduction à deux sujets relatifs à ces élections, mais sans lien entre eux.

Montpellier car le PS vient d’ouvrir la voie au controversé Georges Frêche pour conduire sa liste en Languedoc-Roussillon. Que dire ? Cette décision est plutôt désolante. Elle n’est en plus pas courageuse puisque cette liste n’aura pas l’investiture officielle… mais ne se verra pas opposer non plus de liste investie. Bref, un soutien sans le dire clairement. Qu’en conclure ? Faut-il considérer que c’est la contribution du PS au débat sur l’identité nationale ? Je croyais que ce débat n’intéressait pas le PS.

Et en Rhône-Alpes, quoi de neuf ? Françoise Grossetête nous invite samedi prochain à un second forum populaire, pour échanger sur le projet de la liste UMP. Après le premier forum de Sassenage, cette manifestation traitera de la vie quotidienne au cœur des enjeux régionaux. Pour y participer, voici les infos.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,