oct 03

Voici le courrier que j’ai adressé à Thierry Philip, Maire du 3e, pour corriger les incohérences qui existent dans le découpage de certains bureaux de vote de l’arrondissement.

Monsieur le Maire,

A la suite des élections du printemps, je vous ai alerté en Conseil d’arrondissement sur certaines incohérences du découpage des bureaux de vote qui obligent les habitants à un parcours peu pratique pour aller voter.

Vous m’avez demandé de faire des propositions pour corriger ces incohérences. Je vous prie de les trouver ci-dessous :

  • Faire voter au groupe scolaire Condorcet les deux côtés de la rue Alfred de Vigny, le côté impair de la rue Bonnaud (à partir du 11) et de la rue Bellevue,
  • Faire voter au groupe scolaire Jules Verne les habitants résidant dans le périmètre Feuillat-Lacassagne-Courbet-Jeanne d’Arc,
  • Faire voter, comme ce fut le cas, à l’Ecole Rebatel les électeurs du bureau 341 (au moins ceux qui habitent entre les rues Koehler-Saint Marc et la rue Bonhomme),
  • Trouver un lieu de vote à proximité pour les habitants du secteur Vivier-Merle/Place de Milan et au nord de l’actuel bureau 319.

Comme il n’y a pas d’élection d’ici 2019, la Ville a le temps d’apporter ces correctifs qui permettraient aux habitants de voter près de chez eux, parfois dans une école dont ils sont voisins.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.”

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

juil 10

Lors du Conseil d’arrondissement du 27 juin 2017, j’ai posé la question écrite suivante à propos de la localisation des bureaux de vote.

“Les scrutins présidentiel et législatifs récents ont été l’occasion, une fois de plus, de rencontrer des électeurs se plaignant de la localisation de leur bureau vote, du fait notamment de l’éloignement du domicile ou de la complexité d’accès.

Si l’on peut admettre qu’un découpage ne donnera jamais satisfaction à tout le monde, il faut néanmoins constater que le dernier en date, qui a visé à équilibrer le nombre de votants par bureau, a été mené de façon sans doute trop systématique, sans tenir compte des réalités de nos quartiers.

Il en découle des situations illogiques. 

Quelques exemples :
– Les habitants du nord de la rue Bonnaud qui votent en bas de Montchat alors qu’ils sont en face d’un lieu de vote à Condorcet,
– Les habitants de la rue Feuillat ou de la rue Jules Verne qui votent dans le centre de Montchat alors qu’il y a un bureau de vote à l’école Jules Verne.
– Les habitants des secteurs Rebatel/Bonhomme qui votaient à l’école Rebatel et que l’on a envoyé à Nové Josserand, un centre de vote peu accessible.

Il y a aussi des secteurs qui se trouvent depuis longtemps éloignés des lieux de vote : place de Milan/Derruelle, cours Lafayette.

Il s’agit d’une question importante car cet éloignement, ou ces situations illogiques, peuvent favoriser l’abstention, ce que personne ne souhaite a priori.

Dans ces conditions, comme il n’y a pas de scrutin prévu avant 2019, est-il possible de retravailler la sectorisation des bureaux de vote de notre arrondissement ? Si oui, quelle est la méthode ?”

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , , ,