Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Mois : décembre 2011

Interview Lyon-Mag

 

LyonMag/JazzRadio

J’ai eu le plaisir d’être l’invité de Benjamin Solly, dans l’émission “ça Jazz à Lyon” ; l’occasion de revenir sur les grands sujets traités lors de l’importante session budgétaire du Conseil régional qui s’est tenue cette fin de semaine. Pour accéder à cette interview, cliquez ici.

Je profite de ce post pour évoquer aussi un dossier significatif de la situation de la collectivité régionale. Nous avons délibéré ce matin sur l’aide de la Région au projet de Halle d’athlétisme à la Duchère à Lyon. Les élus Europe Ecologie Les Verts, comme les élus FN, ont voté contre ce projet. Le dossier a été adopté uniquement parce que notre groupe de l’Union de la Droite et du Centre l’a soutenu.

Deux conclusions de cette “affaire” :

  • un exemple de plus de la fragilité et de l’incohérence de la coalition PS-Verts !
  • la démonstration de l’attitude responsable et constructive du groupe UDC. Nous aurions pu faire un “coup politique” en nous opposant à ce projet ; le dossier aurait été repoussé. Mais notre vote a été motivé uniquement par l’objet de la délibération : le soutien à un équipement permettant de développer l’athlétisme. Nous savons nous opposer fortement, mais nous savons aussi être responsables.

Pourquoi laisser de côté l’agroalimentaire ?

De retour de session régionale après une journée de débat budgétaire… Voici la video d’une intervention qui a permis de faire bénéficier les réseaux d’entreprises de l’industrie agroalimentaire du soutien à l’innovation technologique. Il s’agit d’un enjeu important pour un secteur qui représente 46 000 salariés en Rhône-Alpes. Par contre, la majorité PS-Verts-Front de gauche ne veut rien savoir pour faire bénéficier de ce soutien les PMI de la filière nucléaire, qui constituent pourtant une autre filière majeure de la région.

Evitons les divisions sur ce grand projet

Voici la video de mon intervention du jour au Conseil régional dans le cadre du Débat public sur la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) : une intervention motivée par la nécessité de souligner l’importance du temps de parcours Lyon-Paris et pour dénoncer une approche politicienne de la Gauche qui ne favorise pas la nécessaire mobilisation de tous sur ce projet.

Dossiers montchatois

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, vous trouverez ci-dessous l’interview que j’ai réalisée dans Signé Montchat sur les dossiers “chauds” du quartier (l’article est accessible via le lien en dessous du pavé gris). Au-delà de cette interview, j’en profite pour saluer la qualité et l’intérêt de ce journal : le dernier numéro a ainsi traité, de façon approfondie et complète, les sujets d’actualité du quartier . Son dossier principal était : “Le quartier peut-il perdre son âme ?”.

GDE Erreur: Impossible de charger le profil requis.

Cela va mieux en le réaffirmant


Alors que le PS ressort et promeut via le Sénat son projet de donner le droit de vote aux élections locales aux étrangers non communautaires , avec des visées tactiques et politiciennes évidentes, un élément récent de l’actualité a été peu commenté : je veux parler de la remise au Ministre de l’intérieur par le Haut Conseil à l’Intégration du projet de Charte des Droits et Devoirs du citoyen français. Pourtant, ce texte, s’il réaffirme des évidences, s’avère lui particulièrement opportun.

Le PS a ainsi décidé de pousser de nouveau pour l’instauration du droit de vote aux étrangers. Si cette démarche politique correspond sans doute à des convictions « universalistes » d’une partie de ses troupes, chacun a bien compris que l’opération était d’abord purement tactique pour essayer de gonfler le vote FN, dans le but de battre la droite (un grand classique). Cela ne gêne pas ce parti d’avancer ce projet présenté comme « généreux » et marqué par « l’ouverture », alors que dans le même temps, l’un de ses leaders, qui postulait encore il y a peu pour la fonction présidentielle, tente de raviver l’anti-germanisme avec des mots scandaleux… Mais là encore, comme cela vient du PS, mouvement « dépositaire » des valeurs universelles, cela est sans doute admissible…

Je disais donc qu’au milieu de cette actualité très politique, le Haut Conseil à l’Intégration a remis au Gouvernement un projet de Charte des droits et devoirs du citoyen français. Les étrangers demandant à devenir Français devraient à l’avenir adhérer préalablement à cette charte qui rappelle les valeurs fondatrices de la France et les droits et devoirs attachés à cette citoyenneté.

Voici quelques passages fondamentaux de cette charte, qui ne font certes que renvoyer à notre Constitution ou à des textes de loi, mais qu’il est utile de réaffirmer, et pour lesquels il est effectivement utile de demander une adhésion claire au moment de la naturalisation :

  • « Devenir Français n’est pas une simple démarche administrative. (…) c’est une décision qui vous engage, et au-delà de vous, engage vos descendants. »
  • « C’est pour vous la volonté d’adopter ce pays qui vous a accueilli et qui va devenir le vôtre, adopter son histoire, ses principes et ses valeurs, …, accepter de contribuer à le défendre et devenir un acteur solidaire de son avenir. »
  • « loyauté que chacun doit à la République française ».
  • « vous ne pourrez plus vous réclamer d’une autre nationalité sur le territoire national ».
  • « L’emblème national est le drapeau tricolore».

A noter que le Sénateur UMP du Rhône, François-Noël BUFFET a participé aux travaux ayant abouti à cette charte.

Les positions sont ainsi claires sur notre échiquier politique national : d’un côté on affaiblit la citoyenneté en voulant dissocier le droit de vote de la nationalité, et de l’autre, on continue de défendre les fondamentaux sur cette citoyenneté.

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén