Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Auteur : Pierre BERAT Page 1 of 68

Pour notre Métropole de Lyon

J’ai l’honneur et le grand plaisir de conduire avec Hélène Baronnier la liste de la Droite et du Centre pour la circonscription Lyon Est des élections métropolitaines des 15 et 22 mars prochains. Nous sommes ainsi au côté de François-Noël Buffet, notre chef de file de la Droite et du Centre pour la Métropole, investi par les Républicains.

C’est une grande satisfaction de mener cette campagne avec Hélène Baronnier, avocate spécialisée dans le droit de l’énergie et qui s’est beaucoup investie ces dernières années dans une association de promotion du cadre de vie de Montchat.

Pour la première fois, il y aura deux élections distinctes aux mêmes dates, d’une part les élections municipales et d’autre part les élections métropolitaines, la Métropole étant maintenant une collectivité territoriale à part entière.

L’enjeu de ces élections métropolitaines est particulièrement important, tant la Métropole est aujourd’hui une collectivité où se décident et se financent des politiques majeures, à la fois pour notre qualité de vie au quotidien (aide aux personnes âgées, assistantes maternelles, handicap, mobilité et voirie, propreté…) et pour le développement de notre agglomération (formation de nos jeunes dans les collèges, protection de l’environnement, emploi et développement économique, développement urbain…).

Pour cette élection, nous portons avec François-Noël Buffet le projet d’une Métropole juste, au développement équilibré, plus humaine, plus durable, plus vivable. La circonscription Lyon Est où nous conduisons la liste est l’une des 14 circonscriptions créées pour ces élections métropolitaines. Elle est constituée des quartiers Dauphiné-Sans Souci, Montchat et Villette-Paul Bert de notre 3e arrondissement de Lyon.

Pour cette élection, nous avons le soutien de Monsieur Christian Philip, ancien député UMP du Rhône et ancien Maire du 3e arrondissement. Je l’en remercie vivement.

Vous connaissez ma fidélité et mon engagement pour le 3e arrondissement de Lyon. Sachez que cette candidature s’inscrit dans cette volonté de porter et défendre les intérêts de nos quartiers dans une Métropole au développement équilibré.

A très bientôt pour échanger sur notre vision de la Métropole et nos propositions.

Vous pouvez aussi retrouver l’actualité de la campagne sur notre page Facebook “Pour une Métropole Juste_Lyon Est”.

Difficile de suivre

Ces derniers mois, j’ai été surpris de constater que la Maire du 3e arrondissement, Catherine Panassier, fuyait les occasions de débat et d’explication des décisions prises. Ainsi, cet été, la promesse faite aux habitants d’une réunion pour leur présenter l’opération immobilière d’aménagement du site de la clinique Trarieux à Montchat n’était pas tenue, au motif que la campagne électorale avait démarré… Plus récemment, j’ai fait le constat d’une absence d’élus de la « majorité » à deux assemblées générales importantes de comités d’intérêt local : à Montchat avec le sujet de la zone 30 km/h en cours de déploiement à l’ordre du jour (seul l’élu écologiste Dominique Hitz était présent), puis à Villette-Paul Bert, où un point détaillé était fait sur les aménagements du projet Part-Dieu (seule l’élue écologiste Françoise Chevallier était présente). Dans les deux cas, on avait laissé entendre aux organisateurs que la « période de réserve » des élections de mars permettait difficilement une participation aux réunions de CIL…

Pour tout dire, je trouve assez inconvenant l’utilisation de cet argument pour éviter l’échange avec les habitants. La loi dispose qu’avant les élections, les élus ne peuvent mobiliser les moyens de la collectivité territoriale à l’appui de leur candidature ou pour promouvoir leurs réalisations. Je ne crois pas que d’assister à une assemblée générale d’une association indépendante entre dans ce cadre. La loi n’a bien sûr pas prévu que l’action des élus s’arrête 6 mois avant le scrutin… et il est bien dans la mission d’un Maire de répondre aux questions des habitants. Je dois dire que c’est bien la 1ère fois que j’entends ces arguments pour expliquer l’absence à une AG de CIL.

Tout cela est d’autant plus étonnant que dans le même temps, la Maire du 3e n’hésite pas à porter et participer à une concertation sur l’aménagement du débouché Sud de la rue Moncey, avec l’idée d’une démolition totale ou partielle du CLIP à la clé… On parle ainsi d’un projet structurant avec une facture pouvant varier de 20 à 35 M.€, qui n’a fait l’objet d’aucune présentation ou débat en Conseil d’arrondissement !

Ainsi, pour cette opération qui met en musique ce qu’il faut bien appeler des promesses de campagne, on ne parle plus de période de réserve…

Une nouvelle stratégie pour la CSTI

Lors de son assemblée de fin décembre, le Conseil régional a voté sa nouvelle stratégie de soutien à la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI). Voici mon intervention à cette occasion, cette stratégie ayant été concertée et travaillée ces derniers mois dans le cadre de la commission que je préside.

« Notre groupe « Les Républicains, Indépendants et Apparentés » se félicite de la stratégie régionale de culture scientifique, technique et industrielle que vous proposez à notre assemblée régionale d’adopter. Nous nous en félicitons pour ses objectifs, pour la façon dont elle sera concrétisée et aussi pour son mode d’élaboration.

Pour ce qui est des objectifs, nous partageons pleinement le choix qui est fait de mobiliser les moyens au profit de la culture scientifique, technique et industrielle en priorité pour diffuser des messages essentiels au développement et à la cohésion de notre société :

  • La promotion des avancées de la Science, notamment sur les questions de santé,
  • La mobilisation de la population autour de l’enjeu climatique, mais aussi pour saisir les opportunités du développement numérique et de l’intelligence artificielle,
  • La promotion des carrières scientifiques, pour combler le manque d’attractivité constaté dans notre pays, notamment auprès des jeunes femmes,
  • Le soutien à l’attractivité des métiers de l’industrie, et plus généralement aux métiers technologiques, en cohérence avec l’ADN de notre région et en s’appuyant sur les filières d’excellence de nos territoires.

Nous soutenons aussi pleinement la volonté de déployer la CSTI en s’appuyant sur les atouts de chacun des territoires de notre région et en donnant la priorité à l’itinérance, pour que chaque habitant de la région puisse en bénéficier et y contribuer, quels que soient son lieu de vie ou sa situation sociale.

Nous soulignons l’avancée de cette stratégie, qui sera dorénavant déclinée par un plan d’action sur 3 ans, de 2020 à 2022, ce qui donnera la visibilité attendue aux acteurs de la CSTI dans les départements, tout en prévoyant une concertation régulière avec la Région pour faire converger les objectifs.

Nous saluons enfin la démarche concertée qui a permis l’élaboration de cette stratégie : écoute des structures départementales porteuses d’actions de la CSTI sur leurs besoins, réunion plénière de concertation avec ces structures et échanges réguliers au sein de notre commission régionale. Il résulte de tout cela une stratégie ambitieuse et partagée. Nous la soutenons pleinement. »

Le secteur Mutualité n’est plus oublié

Je me félicite que l’amendement que j’avais proposé ait été voté lors du Conseil municipal du 19 décembre 2019. Ainsi, le secteur couvert par l’expérimentation de la vidéo-verbalisation à Guillotière va intégrer des rues sensibles du secteur Mutualité dans le 3e arrondissement : les rues Montebello, Aimé Colomb et une partie de la rue Mortier (ce qui peut être vidéosurveillé avec les caméras existantes).

Cela permet ainsi de corriger un oubli puisque la délibération initiale ne comportait rien sur Mutualité, alors même qu’il y a un mois et demi j’avais alerté la Maire du 3e, Catherine Panassier, en Conseil du 3e arrondissement (voir ci-dessous mon billet du 5/11/2019). Elle avait balayé mon vœu au prétexte d’attendre les résultats d’études. Je la laisse, avec sa majorité, expliquer le pourquoi de ce refus…

L’essentiel est que ce test de la vidéo-verbalisation intègre bien sans attendre toutes les rues où des problèmes se posent, notamment du fait de stationnements sur la chaussée, supports de bruits, de trafics et autres nuisances pour les habitants.

La vidéo de mon intervention en Conseil municipal c’est ici.

Inauguration du LICL

Le 22 novembre j’ai représenté la Région à l’inauguration du Laboratoire d’Immunothérapie du Cancer de Lyon (LICL) au Centre Léon Bérard. La Région soutien financièrement (2,1 M€) cette nouvelle plateforme technologique qui va faire encore progresser l’immunothérapie, traitement révolutionnaire du cancer qui est porteur de beaucoup d’espoirs pour les patients.

Page 1 of 68

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén