Mai 09

P5080078

Je reviens sur la modification du Plan Local d’Urbanisme, projet sur lequel nous – les élus Ensemble pour Lyon du 3e – avons voté non lors du dernier Conseil. En débattant avec la Majorité du 3e, je me suis demandé à propos des points posant problème s’il y avait une volonté de masquer certaines évolutions ou bien un défaut de suivi des dossiers. Les suites de ce débat renforcent mes doutes.

Ces doutes concernent notamment le changement de destination de l’îlot Créqui/Chaponnay/Edison. J’ai déjà évoqué mon étonnement lorsque j’ai constaté que Mme Panassier, l’adjointe à l’urbanisme du 3e, n’évoquait pas spontanément ce projet dans sa présentation. Elle a répondu à mon interpellation avec des arguments pour le moins « datés » relatifs à la requalification de la place Voltaire. Elle a aussi essayé la diversion en mettant en avant le désormais classique « Mieux vivre ensemble » puis en glissant sur des propos plus que limites. Passons…

Depuis, la conseillère déléguée Anne Brugnera s’est aussi exprimée sur le sujet. Elle se positionne résolument comme la « grande rectificatrice » du Conseil du 3e, dès que l’opposition joue son rôle… quitte d’ailleurs à se prendre les pieds dans le tapis comme nous l’avons vu sur le dossier « Citrouille et Potiron » et comme nous le voyons encore sur cette question d’urbanisme. Mme Brugnera nous dit « L’opposition s’est émue du projet visant à lever une réserve pour espace sportif… Concernant le terrain sportif, il en existe déjà un à proximité ». Non Mme Brugnera, la réserve que vous comptez supprimer sur l’îlot en cause était une réserve pour espace public, au profit du Grand Lyon et non de la Ville (je joins une photo pour aider le cas échéant au suivi de ce dossier !). Tout cela pose effectivement question sur la vision de la Mairie du 3e sur le renouvellement urbain du secteur Voltaire.

Malaise encore avec la suppression de la réserve pour espace vert de la rue des Petites sœurs. Mme Panassier nous dit : « c’était trop petit » (1990 m²). La réserve qui a été créée rue Meynis lors de la dernière modification fait seulement 1260 m². Celle qui existe rue de l’Espérance 1810 m²…

Malaise toujours avec les aménagements du tramway T3 du fait de la mise en service de Rhônexpress et du projet de desserte du Grand stade. Une réunion de concertation avait lieu mercredi soir en Mairie. Monsieur Rivalta, Président du Sytral, a plusieurs fois évoqué lors de la soirée le fait que des tramways pour le Grand stade partiront effectivement du nouveau quai prévu au Sud de la rue Paul Bert (sur une partie du tènement prévu pour l’Esplanade verte Dauphiné II)… Et tant pis si les supporters devront faire un trajet de 500 mètres entre la gare Part Dieu/Métro et cette gare « spéciale ». Pourtant, dans les documents de concertation consultables en Mairie, c’est-à-dire dans les « écrits », nulle mention de cette gare « spéciale ». Les aménagements prévus sont présentés comme une plate-forme constituant :

  • un quai de secours,
  • un point de stockage de rames (injection/retrait du réseau),
  • un point de régulation du trafic pour « gérer l’encombrement du tronc commun T3, T4, Rhônexpress » (et après on vient prétendre que l’intersection avec la rue Paul Bert ne va pas perturber gravement la circulation automobile)…

Bref, la question majeure de l’urbanisme exige mieux que du verbiage : du sérieux dans le suivi des dossiers, de la transparence et du pragmatisme.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , ,


5 commentaires pour “Béton et densification urbaine (suite)”

  1. 1. Altercitoyen Dit:

    Quand vous parlez de verbiage, vous faites allusion au mieux vivre ensemble ?

  2. 2. Pierre Bérat Dit:

    Si l’on se contente de proclamer ce slogan sans dire comment, la réponse est oui. En matière de logement, il faut de la mixité. Cela veut dire aussi qu’il ne faut pas concentrer le logement social dans quelques quartiers. C’est vrai dans certaines communes périphériques de Lyon. C’est vrai aussi pour certains quartiers de Lyon,y compris dans le 3e. Au cours du mandat 2001-2008, les leaders socialistes du 3e étaient d’accord avec nous pour dire qu’il fallait arrêter de concentrer du logement social à Voltaire et Villette. Je constate que ce n’est pas la politique menée par Thierry Philip.

  3. 3. Burnier Dit:

    Je reviens sur le stationnement des voitures automobiles : la densification amènera c’est automatique plus de voitures d’où la nécessité de prévoir un nombre de places de stationnement suffisant dans les niouveaux immeubles et favoriser le sattionnement des habitants “anciens” ne disposant pas de garage ou place de parking (il suffit de se déplacer dans certaines rues le soir pour voir que le domaine dit public est occupé par de véhicules dont les propriétaires habitent à côté) les transports en commun ne résoudrtont pas tout et dans le PLU il serait bon de prévoir des “garages” pour les habitants.
    Quand au verbiage de deux choses l’une ou l’on ne connait rien au dossier ou l’on veut rester vague pour cacher quelque chose
    L’intersection LEA6PAUL BERT est déjà compliquée et dangereuse une étude plus complète est à faire cela est sur.

  4. 4. citoyen préoccupé Dit:

    En effet, la concentration des logements sociaux à Villette est élevée. Mais par contre les impôts locaux sont calculés par arrondissement, et non par rue.
    Vivre ensemble n’est pas faire vivre tous les gens en difficulté ensemble d’un côté, et les plus aisés de l’autre.
    Cette politique n’aura pour effet que de “ghettoïser” certains secteurs.
    La politique du parti socialiste dans cet arrondissement me laisse perplexe, et en tant que propriétaire à Villette, je m’inquiète de l’avenir de ce quartier, qui pourtant, garde des atouts.
    La présence de logements sociaus dans le quartier “prefecture” gêne peut être certains élus socialistes si prompt à faire la morale aux autres.

  5. 5. guyot Dit:

    présent à la concertation sur le tram T3 T4 et Rhône express, je tiens à vous féliciter pour avoir pu obtenir la parole malgré une obstruction de la part des intervenants. Je retiens que le Projet Grand Stade semble vraiment entériné, alors que Philippe Meunier cette semaine demandait à Mrs Collomb et Aulas de se déterminer sur une situation différente. De toutes façons Stade ou pas, je souhaite beaucoup de courage aux habitants du quartier Villette Paul Bert et aux usagers des lignes de tram qui auront à se déplacer à pieds dans le secteur sur des trottoirs étroits, à travers une circulation automobile très dense à certaines heures etc…