Pierre Bérat

Engagé pour une droite ouverte, européenne, qui ne se désintéresse pas des Métropoles. Elu régional et municipal de Lyon jusqu'en 2020/2021.

Bon anniversaire II ?

Parallèlement aux critiques, suggestions et interrogations d’ensemble, l’appréciation du bilan municipal à mi-mandat se décline bien évidemment arrondissement par arrondissement, et quartier par quartier. C’est ce que nous avons commencé à faire avec notre document “Mi-mandat qu’a fait la gauche en trois ans ?”. Mais il y a bien d’autres choses à dénoncer ou contester que ce que nous avons eu “la place” d’évoquer dans le document.

Voici un premier aperçu avec un texte que j’ai écrit pour la tribune d’opposition du prochain journal municipal d’arrondissement :

” Mais où est l’humain ?

Trois ans après l’arrivée de la Gauche à la Mairie du 3e, c’est l’heure du bilan de mi-mandat. En 2008, Thierry Philip et son équipe arrivaient avec leur lot de promesses et pour mots d’ordre « l’urbain et l’humain ». Aujourd’hui, l’autosatisfaction est au rendez-vous, et pourtant. Les problèmes de propreté demeurent, alors que le Maire est également Vice-Président chargé de la question au Grand Lyon. Deux projets de groupes scolaires se sont évanouis ainsi que les espaces verts Keller Dorian et Meynis, ou encore la Maison des services publics du 3e Est. Le garde-champêtre à Montchat, promis par Mme Belkacem, reste une fiction.  L’avenir du Parc Chambovet n’est toujours pas assuré. L’arrondissement a perdu la résidence pour personnes âgées Constant, devenue une friche « sociale », du fait d’une gestion approximative du dossier. L’aménagement des 43 000 m² du tènement RVI est lancé, sans la vision urbanistique d’ensemble nécessaire pour y créer un nouveau quartier à vivre. La densification de la Part-Dieu se poursuit, là encore sans prendre en compte la vie des habitants et des quartiers commerciaux voisins : fait significatif, les projets de nouvelles tours ont été dévoilés à Cannes ! Et dire que nous devions connaître une révolution en matière de démocratie de proximité…

Pierre Bérat pour Ensemble pour Lyon

Précédent

Bon anniversaire ?

Suivant

Confidentiel-défense !

7 Comments

  1. David

    Il est évident qu’un maire d’arrondissement, qui n’y habite pas (un magnifique maison brondillante n’est pas sur le 3ème !) ne peut agir efficacement sur sa juridiction !

  2. Thierry

    Bonjour,

    J’ai lu avec intérêt le bilan de la gauche, c’est pas difficile, c’est partout pareil!
    Mais faut pas oublier que la gauche c’est les gentils et la droite les méchants donc c’est moins grave!
    Il y a quelques points ou j’ai des doutes sur la responsabilité du maire. concernant la vente de l’immobilier de la ville. N’existe t il pas un service de l’état (Les domaines) qui gèrent le patrimoine de la France et qui a sont mots à dire sur la vente de l’immobilier?

  3. Elsa

    Même le 1er mai, vous ne faites pas la grève de la propagande ! Vous devez savoir que ce n’est pas Monsieur Phillip qui a fait le choix de renoncer à ces projet mai que les arbitrages se font en Mairie centrale.

  4. Pierre BERAT

    @ David, je partage totalement, c’est un aspect qui n’est pas neutre.
    @ Elsa, je ne sais rien, j’avais cru comprendre que le nouveau maire du 3e se faisait fort de réaliser plein de choses, qu’il n’aurait de cesse de négocier avec la Mairie centrale et le Grand Lyon, et que jamais il ne ferait porter la responsabilité des “échecs” sur d’autres…
    @ Thierry, oui les Domaines font des estimations des biens vendus par les collectivités pour s’assurer de leur “juste” prix. Mais il y a deux aspects à prendre en compte : le choix du bon moment pour vendre et surtout, les conséquences de la vente. Une Ville, ce n’est pas un marchand de “biens” : elle doit aussi se soucier de ce que devient le bâti vendu. On voit bien le problème avec Grôlée, un quartier parti en déshérence du fait de la vente, ce qui, au-delà du “manque à gagner financier” dans la vente, présente un coût “collectif” du fait de la perte de valeur du quartier. Car on parle bien en la matière de la vente d’actifs pour la ville, de “bijoux de famille”.

  5. edmee

    Pour meynis monsieur Philip nous avais dit lors d’un entretien (ou nous lui réclamions un terrain pour nos chiens …………!!) avant son élection que la Société Bouteille propriétaire de la concession opel avait vendu son terrain ( angle rue meynis et avec felix faure) à la ville ! et qu’il allait y avoir un jardin dans les mois à venir trois ans après toujours rien à mon avis Monsieur Philip à du confondre une fois de plus

  6. catelin

    Bonjour,
    Le bilan n’est pas bon dans les domaines de la voierie, de la propreté et de l’urbanisme.
    Alors que sous la précédente mandature du 3eme nous avions par constat dressé un panorama de l’entretien général, suivi de rencontres avec des responsables communautaires.
    Actuellement la situation se dégrade.
    Les diagnostics en marchant ne sont en rien des diagnostics techniques réalisés, mais plutôt une promenade de santé de quelques élus flanqués de 2 ou 3 membres de conseil de quartier. D’ailleurs existent-ils toujours ?
    Quant à l’urbanisme intéresse-t-il les habitants du 3eme ? Non.
    Puisqu’en fait aucune consultation, réunion, discussion technique n’est organisée. Cet arrondissement dortoir ne peut que sensibiliser les bétonniers qui, d’un trait d’urbanisme, rayent les jardins et oublient les commerces de proximité.
    Mais je ne peux exonérer les élus de la droite qui semblent totalement ignorer l’existence et l’édification de tours. Comme d’ailleurs, une réalisation immobilière de grande envergure préjudiciable à de nombreux ménages : ménages autrement plus importants que ceux de la rue Grôlée

  7. Sylvie

    Sur la gestion immobilière de la ville et de ses satellites, ajoutons l’immeuble de la rue Constant, plus de 40 logements fermés depuis plus d’un an, sans visibilité sur leur devenir. Quand on voit les demandes de logements étudiants, à proximité des écoles de santé, pourquoi ne pas avoir loué à un prix raisonnable ces studios à l’année ? Cela aurait dépané les jeunes et équilibré les finances. Le rez de chaussée aurait alors pu continuer à acceuillir diverses associations, alors que le foyer fermera bientôt pour travaux.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén