Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Catégorie : Région Page 2 of 14

Le bébé et l’eau du bain

img-20161017-01212Les 17 et 18 octobre derniers, j’ai participé avec un grand intérêt à un séminaire au Parlement européen entre nos députés européens du PPE et des élus régionaux ; l’occasion de porter un regard pragmatique sur les questions européennes.

Parmi les nombreux sujets évoqués, Françoise Grossetête qui siège dans la Commission “Environnement, Santé” a expliqué les projets en cours en matière de sécurité alimentaire ou encore de gestion des déchets. Nous avons aussi traité de la question de la révision de la directive sur les travailleurs détachés et abordé bien sûr la question des fonds européens disponibles au niveau des régions.

Cette rencontre au Parlement européen intervenait à une période peu favorable pour l’Union européenne : Brexit, affaire Barroso, feuilleton mouvementé de la signature de l’accord CETA entre l’UE et le Canada.

Il y a bien sûr des choses à changer dans les institutions et dans les politiques européennes, mais cela ne veut pas dire qu’il faille jeter le bébé avec l’eau du bain.

Soyons tout d’abord conscients des avancées réalisées sur des sujets clés. Le député européen Arnaud Danjan a ainsi expliqué comment la coopération policière était en train de monter en puissance, au grand bénéfice de la lutte contre le terrorisme. Il a aussi souligné les progrès réalisés en moins d’un an sur FRONTEX, avec un triplement des moyens, pour maîtriser les frontières extérieures de l’Union. On peut regretter que cela n’ai pas été réalisé plus tôt, mais reconnaissons néanmoins les avancées… et l’intérêt de traiter ces sujets clés à un niveau pertinent.

Qu’on le veuille ou non en effet, il est des sujets qu’il est difficile de bien traiter au niveau national. Prenons les accords de libre-échange, et notamment l’affaire du CETA. Oui il est très important de préparer dans le détail ces accords, pour être gagnants en termes de défense de nos intérêts économiques. Mais pouvons-nous nous satisfaire du statu quo. Et qui peut croire aujourd’hui, dans le contexte géo-économique que nous connaissons, qu’un pays européen peut vivre en autarcie, et plus encore qu’une région européenne peut négocier de tels accords avec les puissances économiques mondiales.

Alors la vraie question est celle de la mobilisation pour la défense de nos intérêts dans une Europe forte. Michel Barnier, qui va négocier le Brexit pour le compte de l’Union, nous a rappelés que l’objectif est une Europe unie et pas une Europe uniforme. Et Françoise Grossetête a souligné la question clé de l’influence française à Bruxelles… une dimension parmi tant d’autres pour laquelle le quinquennat Hollande aura été catastrophique !

 

Faciliter le quotidien des usagers du TER

Bien difficile de reprendre la “plume” pour rendre compte de l’activité politique permanente après les terribles événements de cette semaine. Avec l’assassinat barbare de deux fonctionnaires de police, dans leur cercle familial, nous franchissons un nouveau stade en termes d’attaque terroriste.

Face à ce drame, il s’agit de penser d’abord à ces deux nouvelles victimes du terrorisme et à la douleur de leur famille. Il s’agit ensuite de rendre hommage aux forces de sécurité, dont chacun peut comprendre la spécificité de la mission face à de tels faits, et le respect que cela exige. Quant à la réponse politique qu’exige cette situation, je reste sur les positions que j’avais pu défendre en janvier 2015 et janvier 2016, à savoir une réponse d’exception à la situation inédite que nous connaissons. Des choses ont été faites, mais nous sommes encore loin du compte…

Concernant mon action politique de ces derniers jours, j’ai représenté la Région à l’occasion de la réunion publique de lancement de la concertation sur le projet “Ouvrons Perrache”, le 15 juin dernier. Ce projet, porté par la Métropole de Lyon, comporte à la fois des aménagements de la gare, de ses abords et de certaines traversées du complexe de Perrache.

Ouvrons_PerracheLa Région est partenaire de ce projet, avec le SYTRAL et SNCF Gare et connexions.

J’ai expliqué, lors de la réunion publique, les raisons de l’engagement régional dans les aménagements que va connaître la gare. Cet engagement est lié bien sûr au rôle de la Région en matière de Transport Express Régional (TER) et à notre volonté de simplifier la mobilité pour tous les habitants de la région.

La Région s’est tout d’abord engagée à investir 2 millions d’euros pour améliorer l’accessibilité de la gare pour les personnes à mobilité réduite. Ainsi, dans le cadre du projet “Ouvrons Perrache”, l’accès aux quais mais aussi à la passerelle depuis la place des Archives sera grandement amélioré. Il était plus que temps d’améliorer la situation. Cet engagement s’inscrit dans une politique générale de la Région de garantir l’accessibilité aux gares (45 millions d’euros d’investissement de 2016 à 2018).

La Région va aussi s’engager, pour près de 2 millions d’euros, pour créer un nouvel accès direct aux quais, au sud de la gare, depuis la place des Archives. Là encore, cet aménagement va grandement améliorer les conditions de transport (accès plus rapide et plus simple) pour les usagers de la gare. Pour les 16 000 voyageurs TER (départ + arrivée) qui  fréquentent la gare chaque jour, ce sera une vraie amélioration, quand on connaît la complexité de l’accès actuel, avec de nombreux niveaux à monter et descendre, avec des escalateurs souvent “en grève”.

On peut aussi se féliciter avec ce projet du prolongement du tramway T2 jusqu’au cours Charlemagne. Ce sera un + pour les nombreux usagers des transports en commun qui gagnent notamment chaque jour la Confluence, même si cela ne résoudra pas la problématique rupture de charge liée au terminus du métro à Perrache.

Quant à la dimension “projet urbain” de Ouvrons Perrache, je laisse mes collègues élus du 2e arrondissement se prononcer !

Une journée qui fait du bien

Alors que le pays, en quête de cap, est toujours au bord du blocage du fait d’un projet de loi “ni fait, ni à faire”, qu’une partie de la jeunesse, confrontée à un malaise bien réel, me semble se tromper de voie dans sa contestation, j’ai participé jeudi dernier à deux événements que je trouve particulièrement porteurs d’optimisme.

Annecy-le-Vieux-20160526-01045Le matin, je suis allé visiter à Annecy le Job dating de l’alternance pour les filières de l’enseignement supérieur, organisé par l’Université Savoie Mont Blanc, le Club des entreprises de l’Université et Formasup Pays de Savoie. Il s’agit d’une manifestation d’ampleur qui permet à 100 entreprises du territoire de rencontrer 500 étudiants candidats pour leur proposer des missions dans le cadre de l’alternance (contrats d’apprentissage et de professionnalisation).

L’alternance est une voie d’avenir, y compris dans le supérieur, du fait de son gagnant-gagnant : l’étudiant renforce ainsi son employabilité et l’entreprise peut recruter des jeunes diplômés répondant parfaitement à ses attentes.

Ce que je trouve remarquable dans ce job dating, c’est le volume d’opportunités qu’il propose, du fait de la fédération des formations et de la forte mobilisation des entreprises : elles étaient jeudi dernier une centaine, grands groupes, ETI et PME. Une mobilisation qui illustre clairement l’atout que représente l’existence d’un bassin économique structuré pour organiser ce type d’échange.

De retour à Lyon, j’ai représenté Laurent Wauquiez et Yannick Neuder, Vice-président, à la 13ème édition du Campus Création, manifestation dont la Région est partenaire. Cette opération, organisée par la Fondation pour l’Université de Lyon et Beelys, consiste à récompenser d’une part des équipes pluridisciplinaires d’étudiants qui ont planché sur un projet entrepreneurial et, d’autre part, des étudiants qui ont récemment créé leur entreprise (Concours Jeune Entrepreneur de l’Année). Ils étaient 900 au Palais de la bourse, porteurs de beaucoup d’enthousiasme, de créativité et de projets pour l’avenir. Parmi les projets présentés qui m’ont marqué : un biocide pour lutter contre la peste à Madagascar, une application robotique pour la peinture, une application pour aider à l’orientation professionnelle…

CampusLe succès de cette opération confirme le dynamisme de l’esprit d’entreprendre parmi les étudiants. Selon une récente enquête, 48 % des étudiants pourraient créer ou reprendre une entreprise au cours de leur carrière et 95 % des étudiants entrepreneurs sont optimistes pour leur avenir professionnel. C’est l’une des trop rares bonnes nouvelles pour notre société !

De la parole aux actes

ConfluenceAprès la victoire de décembre dernier, le nouveau Président de la Région Laurent Wauquiez, avec sa majorité de la droite et du centre, est immédiatement passé de la parole aux actes.

Le bilan des 100 premiers jours du mandat et le vote récent du budget 2016 le démontrent.

Parce que la Région Auvergne-Rhône-Alpes est l’affaire de tous, et comme nous nous y étions engagés lors de la campagne électorale, j’ai le plaisir de vous inviter à une réunion d’information et d’échange sur ce bilan des 100 premiers jours et les nouvelles politiques régionales qui se mettent en place. Les élus régionaux se doivent d’être à l’écoute.

Cette réunion, ouverte à tous, se tiendra :

Le mardi 24 mai à 19H

A la fédération « Les Républicains » du Rhône

6 rue Vauban (entrée par le passage sur le côté)

Lyon 6e (proximité immédiate du cours Lafayette).

 

Ma semaine de conseiller régional

Retour sur mes activités de conseiller régional au cours de cette semaine, non pas parce que je pense que cela va en soi passionner les foules, mais pour montrer la face “cachée” de ce mandat, et de façon plus générale, de l’engagement politique.

Lundi, en conseil municipal, intervention sur la subvention de la Ville de Lyon à un projet de Maison médicale pluri-professionnelle (voir mon précédent post) : l’occasion de rappeler que la lutte contre les déserts médicaux est l’un de nos engagements de la campagne des Régionales.

Mardi : Conseil d’administration de la Maison de l’Emploi et de la Formation de Lyon. En tant que représentant de la Région au sein de ce GIP, j’ai pu échanger avec les autres partenaires sur le devenir des politiques territoriales de développement de l’emploi.

Mardi : passage au Conseil régional pour la réunion de travail sur les lycées organisée par la Vice-Présidente Béatrice Berthoux.

AFPIAMardi : Conseil de perfectionnement du Centre de Formation d’Apprentis AFPIA Sud-Est (Association pour la Formation Professionnelle dans les Industries de l’Ameublement). Intéressants échanges sur la meilleure façon d’assurer la promotion et le recrutement des formations en apprentissage et sur le nombre croissant d’étudiants qui se réorientent vers l’apprentissage. Puis visite des ateliers au cours de laquelle nous avons évoqué le coût croissant des équipements compte tenu de leur numérisation.

Mardi soir : réunion avec les militants du 3e au cours de laquelle je reviens sur les 100 premiers jours de nouvelle majorité à la Région.

Jeudi : Visite de l’Auberge de jeunesse “nouvelle génération” Slo Living Hostel, rue Bonnefoi dans le 3e, avec le Vice-Président au Tourisme Nicolas Daragon. Beau projet entrepreneurial primé en matière d’innovation et d’hospitalité.

Jeudi : Réunion avec le Vice-Président Yannick Neuder pour examiner les projets reçus en matière d’Allocations de recherche (dans le cadre des ARCs), de coopérations et mobilités internationales des doctorants/enseignants chercheurs et de soutien aux colloques scientifiques.

Jeudi soir : Installation du nouveau Comité syndical du Syndicat mixte des transports de l’aire métropolitaine lyonnaise. Laurent Wauquiez est élu à la présidence de ce syndicat dont l’objet est de coordonner les services de transport des autorités organisatrices des différentes agglomérations de l’aire métropolitaine (SYTRAL, Porte de l’Isère, ViennAgglo, Saint Etienne Métropole aux côtés de la Région). Je suis élu Vice-Président. Compte tenu de ce que j’ai pu lire sur Internet, je précise que cette fonction “annexe” au mandat de conseiller régional ne donne pas lieu -et c’est bien normal- à une indemnité spécifique.

Samedi matin : présence sur le marché de Montchat pour échanger avec ceux qui le souhaitent.

Eh oui, la fonction d’élu ce n’est pas (seulement) être en photo dans le journal pour des inaugurations diverses et variées !

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén