Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Catégorie : Solidarité Page 1 of 5

A quoi sert la dotation d’animation locale ?

La Ville de Lyon consacre 470 000 euros à une dotation d’animation locale qui est censée permettre aux arrondissements de soutenir financièrement les projets qui contribuent à la vie locale, à l’animation de nos quartiers, par exemple des projets associatifs ou issus des conseils de quartier.

Lors du Conseil d’arrondissement du 6 novembre j’ai posé la question de l’utilisation de cette dotation. Mon intervention :

“Juste une remarque sur la dotation d’animation locale. Je voudrais d’abord vous remercier, j’ai vu que vous avez répondu de façon très précise à ma question. Je vous en remercie. Simplement, dans votre réponse, vous dites que 38 % de la dotation d’animation locale servent à éditer notamment les actions de communication de la mairie, à éditer le journal d’arrondissement. Vous nous expliquez qu’il y a des contraintes budgétaires qui font qu’on a des moyens qui sont réduits, des budgets qui sont contraints. Je pense que la dotation d’animation locale s’appelle « dotation d’animation locale » et non pas « dotation d’animation et d’information locale ». On sait que les besoins dans les quartiers pour des actions d’animation, pour soutenir les initiatives des acteurs locaux, sont importants, que parfois, on leur répond qu’il n’y a pas de moyens pour soutenir les projets. Je m’étonne donc un peu que cette dotation d’animation locale serve, à hauteur de plus de 1/3, à financer le journal d’arrondissement. Vous allez me dire que vous diffusez de l’information utile à tout le monde. C’est d’abord de la communication politique, c’est d’abord le journal de la municipalité, avec un tout petit espace pour l’opposition. (…). C’est d’abord un support de communication politique et de soutien aux élus de la majorité. Je trouve que ce n’est pas normal qu’il soit financé par la dotation d’animation locale.”

Au travail

La mise en place de la nouvelle Région se poursuit, à un rythme soutenu, avec l’installation des commissions jeudi et vendredi derniers.

Je suis très heureux et honoré d’assurer la Présidence de la Commission “Enseignement supérieur et Recherche” pour ce mandat régional.

Le rôle des commissions est de contribuer à la préparation des décisions du Conseil régional et de la Commission permanente, en examinant et donnant un avis sur les projets de délibération de l’Exécutif.

Le travail de la Commission dont j’ai la responsabilité va donc se faire en étroite liaison avec le Vice-Président Yannick Neuder, chargé de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Deux vice-présidents de la commission vont assurer avec moi son animation : Jean-Louis Guyader, conseiller régional de l’Ain et Jean-Pierre Brenas, conseiller régional du Puy-de-Dôme. Nous formons ainsi un pack en lien avec les territoires des trois rectorats, de Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand, et nous pourrons ainsi bien travailler avec nos grands pôles d’enseignement supérieur et avec tous les sites dans les villes moyennes.

Pour ce mandat, je siégerai aussi dans les commissions suivantes :

  • “Transport, Aménagement du territoire et Infrastructures”, avec de nombreux dossiers importants (la convention avec la SNCF pour les TER, les aéroports régionaux, le devenir des CDDRA…),
  • “Numérique”, avec de nombreux projets du Président Laurent Wauquiez et de la Vice-Présidente Juliette Jarry pour dynamiser cette politique,
  • “Action sociale, Politique de la Ville et Logement”, commission dont j’étais déjà membre dans le mandat dernier.

De belles trentenaires

Oasis4Ces derniers jours, deux belles associations de notre arrondissement ont fêté leurs 30 ans ! Un bel âge pour ces deux associations remarquables du 3e arrondissement.

Le premier anniversaire a été celui de l’Oasis Sans Souci. Cette association propose de multiples activités de loisirs pour tous les âges, ainsi que du soutien scolaire. Chaque année, ses portes ouvertes permettent de mesurer la richesse de son offre. L’Oasis joue un rôle clé pour le quartier Sans Souci, où elle est le principal pôle d’animation, jouant un peu le rôle d’une MJC/centre social ; un équipement porté et animé par des bénévoles.

 

 

Oasis3

La soirée d’anniversaire a été l’occasion d’une célébration émouvante de la mémoire de Madame Forasté qui fut l’une des grandes présidentes de cette association.

C’est avec un grand plaisir que Dominique Nachury et moi-même  avons participé à cette belle soirée d’anniversaire.


Quelques jours plus tard, c’était ADOS, Association pour le Dialogue et l’Orientation Scolaire, qui fêtait ses 30 ans. Basée dans le 3e ouest, la mission première de cette association est d’accueillir les enfants et les jeunes, notamment pour les aider à réussir à l’école. Elle a été fondée par des Frères qui ont tenu à ce que cette mission soit remplie dans un contexte de laïcité. La présidente Claude Ulrich a rappelé les fondements de cette association qui joue un rôle clé de cohésion sociale dans les quartiers populaires du 3e Ouest.

Voilà donc deux belles trentenaires qui illustrent à merveille la contribution des associations au bien vivre ensemble… et l’importance de l’engagement des bénévoles pour les faire vivre dans la durée. Bon anniversaire et bravo !

ADOS

L’enfance dans le 3e arrondissement

Je vous propose de découvrir la video du Café pour l’enfance du 3e arrondissement, débat qui m’a permis d’exposer ma vision et mes projets pour l’enfance dans notre arrondissement. La video est visible via ce lien.

Compte tenu de la longueur du débat, quelques indications sur le moment où ont été traités les différents thèmes : l’accueil de la petite enfance (14e minute), la vie des familles (44e), les nouveaux rythmes scolaires (57e), la théorie du genre (1H18 minutes), le sport (1H 45 minutes), le handicap (1H 59 minutes), la sécurité (2H et 6 minutes).

Compte tenu des thèmes traités lors de ce débat, je ne comprends pas que Thierry Philip, candidat du PS pour les élections municipales, se soit dérobé !

Un centenaire plein d’énergie

PSLMHier soir, c’est avec un grand plaisir que j’ai répondu à l’invitation du PSLM qui fêtait son centenaire ! Nous avons passé une merveilleuse soirée au Cirque Imagine : énergie, valeurs du sport, esprit collectif, performances artistiques et de grands moments de rire. Mes excuses pour la qualité de la photo mais je tenais quand même à montrer le gâteau des 100 ans.

Le Patronage Scolaire et Laïque de Montchat est une institution du quartier de Montchat et de la ville de Lyon. Club de gymnastique et de danse qui compte aujourd’hui 600 adhérents, il est l’une de ces associations lyonnaises qui font tant pour proposer des activités aux jeunes, développer la pratique du sport et l’excellence sportive.

L’évocation de l’histoire du PSLM a bien mis en lumière l’aventure humaine que constitue une telle institution : son succès est le résultat de l’engagement dans la durée d’une chaîne de bénévoles qui ont donné et donnent beaucoup. Cette évocation a aussi permis de rappeler la vocation originelle du PSLM : dans un quartier populaire, à l’époque faubourg lyonnais, il s’agissait de rassembler toute la jeunesse autour des valeurs du sport, quelles que soient ses origines, conditions sociales et croyances. Un rappel historique particulièrement opportun quand un rapport officiel récent, visant à favoriser l’intégration, prône d’autoriser les signes religieux à l’école…

Une autre évocation des racines du PSLM a aussi particulièrement retenu mon attention. Il s’agissait en 1913 de “soustraire les enfants aux dangers de la rue“. Si le contexte a bien changé en cent ans, cette mission garde toute son actualité !

Bravo et merci au PSLM pour cette soirée… et pour son œuvre centenaire.

 

Page 1 of 5

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén