Jan 23

Grand étonnement, il y a quelques jours, en recevant un mail de l’adjoint au Maire du 3e chargé de la démocratie de proximité, adressé aux membres des conseils de quartier, proposant une formation sur la conduite d’une ZAC. A quoi cela peut-il bien servir dans notre arrondissement de connaître le déroulement d’une zone d’aménagement concerté ? Quand on voit ce qui se passe pour l’esplanade Dauphiné-Villette Nord ou bien les tènements Merck-RVI, on est bien loin d’une telle procédure : pas de vision d’ensemble, pour s’assurer de la cohérence des aménagements et de l’équilibre urbanisation-équipements publics ; quant au qualificatif « concerté », dans le cas de RVI, c’est tout simplement un mot à bannir du vocabulaire. Il vaudrait mieux former aux méthodes utilisées pour les zones d’urbanisation prioritaire dans les pays émergents, cela serait plus proche de notre réalité.

Les terrains RVI-Merck restants disponibles, à la jonction de Sans-Souci et Montchat, ce sont plus de 60 000 m² à aménager : un vrai morceau de ville, une opportunité extraordinaire de créer un cadre de vie valorisant. Mais voilà, ces espaces sont promis à une urbanisation « à la découpe », posant ici et là tel équipement, et tout cela se décidant dans les bureaux. On parle d’une voie nouvelle au milieu du tènement RVI, mais celle-ci change de localisation et de statut au gré des discussions bureaucratiques. On annonce une école dans le programme électoral de Thierry Philip, celle-ci est positionnée sur les plans « secrets » d’aménagement, puis elle disparaît, véritable « concept électoral à durée de vie limitée ». Cela en dit long sur le sérieux des programmations et l’étude des besoins. On promet un équipement de service public pour le 3e Est, mais personne ne se pose la question de son utilité dans le secteur. On promet un parking, puis celui-ci se déplace. On n’avance pas sur le projet de station de tram rue Feuillat, alors que ce serait un plus pour desservir le nouveau pôle éducatif et d’habitation. On annonce finalement une bibliothèque (encore une fois une bonne chose si elle est correctement desservie en transports en commun). Et cela finit par le choix d’une construction d’un immeuble HLM, en bordure de Lacassagne, histoire de bien « refermer » l’îlot RVI sur lui-même (cf. mon précédent post sur cette erreur urbanistique majeure).

Un récent article des Potins d’Angèle évoquait le projet de l’Hôtel Dieu et les attentes déçues des habitants en termes de concertation ; il avait fallu dépêcher en urgence à une réunion d’information, Gérard Claisse, adjoint chargé de la concertation, pour « incarner » un semblant d’écoute. Dans le 3e, on ne se donnera même pas cette peine. Certes, nous aurons une réunion d’information lundi soir ; une réunion qui n’est pas sans lien avec le débat que j’ai initié suite au vote du projet de bibliothèque lors du dernier Conseil d’arrondissement. Voilà à quoi sert l’opposition, dénoncer ce qui mérite de l’être et faire bouger les choses au moins en termes de transparence. Mais le mouvement reste faible. Ne nous y trompons pas, il s’agit bien d’une réunion d’information au cours de laquelle seront présentés les « projets retenus » pour le tènement RVI, comme le précise le courrier d’annonce. Des projets « retenus » par des gens qui “savent” ce qui est bien pour le 3e, ou plutôt, dans leur approche, ce qui est bien pour ces m² disponibles à cet endroit de la Ville. Et attention, habitants du 3e, il convient de dire merci à ces “choix éclairés” qui sont faits pour vous (cf. la réaction virulente du Maire du 3e contre la presse lors du dernier Conseil municipal, parce que celle-ci avait osé relayer les mécontentements d’habitants du quartier).

Mais entre nous, habitants du 3e, est-il acceptable de se faire imposer ces choix « éclairés », en absence de tout débat démocratique ? Bien sûr que non, parce que ces m², ce morceau de ville de demain, c’est notre bien commun.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , , ,


5 commentaires pour “C’est d’un bien commun dont il s’agit”

  1. 1. Claude JEANDEL Dit:

    Pierre,

    Dans ton billet qui concerne l’ensemble du 3eme, je me garderai bien de prendre une position en ce sens que je connais pas les dossiers à part la rue Garibaldi.

    Mais il me semble qu’il faut distinguer deux choses. Le fonctionnement d’une démocratie participative et la formation des citoyens.

    C’est vrai que concernant le fonctionnement de la démocratie dite participative, il y a de grosses lacunes dans cette nouvelle mandature de Gérard Collomb. J’en sais quelque chose qui, avec mon association et 39 autres réunies au sein du collectif “les Gones pour Gerland” nous sommes considérés comme des emmerdeurs et non comme des interlocuteurs.Heureusement que nous avons des Elus comme Michel Forissier, Philippe Meunier et Darlay qui nous soutiennent. Celà étant dit, ce n’est pas parce qu’il y a un mauvais fonctionnement sur l’expression des citoyens dans divers projets qui les concernent qu’ils ne doivent pas avoir de formations.

    Tu le sais comme moi, dans un projet quel qu’il soit, pour qu’un citoyen puisse participer et agir pour le bien commun il faut qu’il soit formé aux méandrse de l’administration. Ainsi, le débat sera plus égal et de qualité.

    De toute façon, je sais que tu sera d’accor avec moi qu’en démocratie c’est le pouvoir politique qui a, in fine, la décision car il a la légitimité populaire.

    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  2. 2. EDMEE Dit:

    Je ne suis pas contre la loi de 2001 sur le % de logemetnts sociaux mais il arrve comme actuellement que rechercher un nouveau logement neuf sans les 30% est missions impossible même à Monchat. Alors avec le têtement de Merck RVI j’ai bien peur que le 3eme devienne comme Bron et ces UC Monsiru le Maire du 3eme habitant dans les quartiers residentiels ne connait pas ce problème qui deviendra hélàs récurant dans les années à venir Ou est la piscine promise, les jardins etc RVi devait evenir un espace de verdure il semblerait que ce soit le contraire avec pour le bibiliothèque à venir un batiment HM pour faire barrage autant laisser la friche
    cordiament
    EDMEE

  3. 3. jean-jacques Bois Dit:

    Juste un mot pour dire que selon mon expérience ,la démocratie participative est un leurre pour laisser penser aux citoyens qu’ils ont une influence à travers les différents conseils de quartier,CLD pour le 4eme,CICA et autres,sur les décisions d’aménagement de la ville.C’est juste un baromètre pour permettre aux élus de mesurer la popularité des initiatives prises.

    Pour info je fais partie du bureau du C de Q Ouest à la Croix-Rousse.

    On ne sait jamais s’il s’agit de concertation,de consultation, d’information quand une réunion est organisée en Mairie d’arrondissement…et les élus jouent sur du velours,en nous rabachant que nous avons été consulté sur tout..oui mais après!
    Chacun a pu constaté que le projet déja ficelé avec Powerpoint, après une belle présentation et quelques questions vite évacuées sera celui mis en oeuvre.
    Plus il y a de “conseils” ou “comités” plus il y a de discorde entre les participants ,et les élus ont ensuite beau jeu pour entériner les choix souvent déja fait pour eux par des “experts”.
    Après tout… les élus l’ont été pour assumer leur tache,et un système simple d’organe de consultation(mais un seul) de la population sur les problèmes de son environnement pourrait ètre utile,mais de grace arrètons les usines à gaz qui n’ont d’autre but que de noyer le poisson…quant à la formation sur la ZAC…pourquoi pas le PLU,le PADD,le SCOTT, et j’en passe…….
    JJ B

  4. 4. catelin Dit:

    Cette parodie de formation pour initier la participation entre dans le jeu politique du Maire du 3e.
    Hormis l’incohérence urbanistique de cet arrondissement qui est le fruit de notre mégalomane de Maire de Lyon, les conseils de quartier ne sont que les emballages d’une participation vide de sens. Que ce soit pour la tour oxygène ou celle d’incity, non seulement aucune concertation technique n’eut lieu mais l’adjointe qui de mémoire est Mme Chevallier ne daigna se déplacer pour les réunions de conseils de quartier.
    C’est à vous membres de l’opposition, de dénoncer vigoureusement ce simulacre de politique participative qui relève de l’abus de confiance.

  5. 5. Lyons Dit:

    Edmée, comme vous avez raison, la loi SRU impose 25% de logements dit: sociaux, je crois que le 3° arrondissement a largement rempli son contrat. En tant que participante à des permanences pour les différentes élections, j’ai constaté que le 3° arrondissment était un arrondissement de mixité sociale. Ce dont j’ignorais totalement lorsque je me suis installée dans ce quartier.
    Le coeur de MONTCHAT dit résidentiel par tous les agents immobiliers devient difficle à croire. La mixité existe même dans cette partie de l’arrondissement.
    Votre inquiètude, je l’a partage et je suis inquiète du devenir de ce site qui avait de telles ambitions pour révitaliser le quartier. Le maire du 3° est sans doute soumis à des pressions de la Mairie Centrale, n’oublions pas qu’il nest que maire d’arrondissement alors il obéit aux ordres!!!!!!!!!!!!! Oui merci à notre opposition constructive de révéler toute cette politique en constante contradiction. La concertation de la population est utile et démocratique, Que le Maire respecte ce droit et ses engagements.