Pierre Bérat

Engagé pour une droite ouverte, européenne, qui ne se désintéresse pas des Métropoles. Elu régional et municipal de Lyon jusqu'en 2020/2021.

Conseil d’arrondissement : son utilité est une question de volonté !

L’utilité des conseils d’arrondissement à la lyonnaise est régulièrement critiquée par certains, aux motifs que les arrondissements seraient dépourvus de moyens financiers et juridiques pour agir. En tous cas, la question mérite d’être posée puisqu’ils coûtent, tant en termes de locaux utilisés, de dépenses de fonctionnement et d’indemnités des Maire et adjoints d’arrondissement.

Pour ma part, je n’ai jamais partagé cette critique des arrondissements car il me semble (pouvoir) avoir une utilité. Dans des villes de la taille de Paris, Lyon et Marseille, je vois deux utilités majeures : (1) celle de la “porte de proximité” que l’on peut pousser pour trouver une solution à un dysfonctionnement dans nos quartiers, et tant pis si la solution n’est pas à la Ville mais à la Métropole, au Sytral ou autre, les équipes d’arrondissement doivent organiser la réponse et (2) celle du lieu politique d’expression sur les sujets de proximité (sécurité, propreté, stationnement/circulation, dynamique des commerces, jeunesse…). Mon expérience m’a montré que sans les conseils d’arrondissement, certains problèmes, jugés trop périphériques ou secondaires par la Mairie centrale, ne seraient jamais évoqués publiquement… et pourtant ils sont importants pour beaucoup de Lyonnais.

Donc oui, mais encore faut-il que les élus d’arrondissement aient la volonté de jouer ce rôle. Je suis frappé depuis la rentrée du nombre d’habitants du 3e, de responsables associatifs, de professionnels qui m’expliquent qu’ils ne peuvent pas rencontrer les élus d’arrondissement et qu’ils n’obtiennent même pas d’accusé de réception à leur courrier… j’en ai fait l’expérience concrète sur l’affaire de la rue de l’Harmonie : pas de réponse à mes questions et un dossier qui semble géré en “petit comité”. De la même façon des sujets importants pour nos quartiers comme la dégradation de la sécurité à Sans Souci Dauphiné ou la fermeture de la dépose minutes à Part-Dieu sont passés sous silence par la Mairie d’arrondissement. Les candidats Verts ont l’habitude de promouvoir la concertation et la démocratie de proximité, il serait bon, que sur ce point également, ils soient attachés à respecter leurs promesses de campagne.

Et que l’on ne vienne plus nous dire qu’il faut le temps de s’installer, cela fait déjà un semestre que les élections sont intervenues.

Précédent

Chronique de quartiers “tranquilles”

Suivant

Un peu court

2 Comments

  1. Roger

    Il est en effet impossible d’obtenir des réponses aux diverses demandes auprès de n’importes quels organismes officiels, je me suis battu auprès du Sytral pour obtenir que les barrières sur la grille d’aération du métro en face de la Bourse du travail soient enlevées ou tout au moins laissent passer les personnes handicapés puissent passer sans descendre sur la piste cyclable. J’ai demandé depuis plus d’un mois le passage de l’assistante sociale du 3èm pour mettre au point des services de soutien aux personnes âgées pour rester à domicile ,sans réponse, je suis surpris que le Maire de Lyon accorde des primes aux fonctionnaires de la Ville , avec des jours de congés supplémentaires alors qu’il n’en a pas le droit.

  2. Sylviane

    De l’avis de nombreuses personnes cette municipalité est un XXXXXXXX de personnes dépourvus de connaissances juridiques basiques donc dans l’incapacité de gérer même le poste pour lequel ils ont été élus !!!

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén