Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Déjà passé à autre chose ?

Dans son discours d’investiture en tant que maire d’arrondissement, Thierry Philip déclarait « Nous ne dirons jamais, ce n’est pas nous, ce n’est pas de notre faute, ce n’est pas de notre responsabilité. Tout dossier du 3e sera défendu à la Ville et au Grand Lyon jusqu’à son aboutissement ». Normal, c’est la vocation d’un Maire d’arrondissement. Aussi, je suis particulièrement surpris du traitement de quelques « affaires » locales ces dernières semaines.

Sur son blog le 4 janvier, le Maire du 3e répondait ainsi à un membre de conseil de quartier qui lui reprochait de ne pas avoir pleinement participé à une réunion sur la ZAC de la Buire prévue de longue date,  préférant une réunion de la campagne des régionales : « J’ai fait l’introduction pour la réunion de la Buire, en expliquant que la Zac n’était pas à ce stade sous la responsabilité de la mairie mais de l’opérateur privé qui était présent ».

Autre fait particulièrement significatif, à la fin du dernier conseil d’arrondissement, des habitants ont manifesté leur opposition à l’installation d’une nouvelle antenne de téléphonie mobile avenue Félix Faure, demandant un appui de la Mairie. Le Maire du 3e a refusé tout dialogue, prétextant que la question relevait de la Mairie centrale ! Et il a laissé l’adjointe verte Mireille Roy traiter le mécontentement… (à rapprocher de mon post « Zizanie »).

Une habitante du 3e me faisait part dernièrement de sa surprise d’avoir trouvé le Maire dans sa résidence, en opération « porte à porte » pour les régionales. Elle me disait « il ferait mieux de s’occuper des problèmes du cadre de vie ». On pense bien sûr à la propreté, pour laquelle non seulement la situation ne s’améliore pas mais se dégrade plutôt. Et en la matière, on rappellera que le Maire du 3e n’a même pas à jouer l’intermédiaire avec d’autres puisqu’il est aussi le Vice-Président du Grand Lyon à la propreté.

Je suis d’accord à la fois avec la réaction de cette dame, et avec le discours d’investiture : ma conception de la mission de maire d’arrondissement, c’est d’abord une action résolue pour résoudre tous les problèmes de proximité, même quand l’action consiste à œuvrer auprès d’autres autorités responsables. Mais il est vrai qu’un tel rôle est difficile à assumer dans une situation de boulimie de mandats électifs : Maire d’arrondissement, Vice-Président du Grand Lyon chargé de la propreté et Vice-Président du Conseil régional en quête de reconduction/promotion…

Pierre Bérat

Précédent

Au programme cette semaine

Suivant

Jugez par les faits !

9 Comments

  1. sans souci

    ah CUMUL, quand tu nous tiens……..

  2. De Montchat

    La question à se poser serait plutôt : le maire du 3ème a t-il déjà pensé à sa mairie pour en faire autre chose qu’un tremplin à un niveau plus haut ?!!!
    Que devient Montchat ? Un ancien village que l’on a envie de quitter devant autant de saleté, de délinquance, etc…

  3. Bibi Fricotin

    Le Maire du Troisième fait du porte à porte pour les Régionales ??? !!!
    Il n’a pas assez de travail avec son arrondissement de plus de 90 000 Habitants ?!

  4. guyot

    Cumul des mandats et surtout ce qui fâche, cumul des indemnités des frais pris en charge, des droits à la retraite &, je ne comprend pas que l’U-M-P. ne réagisse pas sur le plan national à ce problème qui est dénoncé souvent mais jamais examiné par les instances dirigeantes et qui permettrait de répondre aux interrogations des électeurs? Ce serait si facile de faire un geste.
    Nous sommes loin des municipales et des régionales et Pourtant.

  5. Altercitoyen

    En lisant le titre j’ai cru que c’était de l’introspection! Vous manquez pas d’air. Vous n’etes pas vous-meme candidat aux régionales? A bloulimique, boulimique et demi.

  6. Pierre BERAT

    @ Altercitoyen, je crains que les situations ne soient guère comparables entre un conseiller d’arrondissement qui postule à un mandat régional et une situation de cumul certes “discrète” entre de grosses vice-présidences et une charge de maire d’arrondissement. J’ajoute que dans mon approche, la Région doit être forte de ses territoires : je pense donc utile que les conseillers régionaux aient un ancrage territorial fort. C’est d’ailleurs l’approche de la réforme des collectivités avec le conseiller territorial. Et je vous rassure, pour ma part, il n’y a aucune approche “tremplin”, en référence au commentaire de “De Montchat”.

  7. sans souci

    je suis contre tout cumul, même si des mandats paraissent complémentaires : où alors que ces élus avec plusieurs mandats, refusent les indemnités qui vont avec….. on peut rêver.
    Ce serait un signe FORT en direction des électeurs.

  8. Estelle

    Monsieur Berat,

    Votre article est à rapprocher de l’attitude qu’a eu le Maire du Troisième arrondissement lors d’une réunion de présentation du projet immobilier pour le site Keller Dorian, qui se déroulait en mairie du troisième vendredi soir.

    Lorsqu’un des habitants présents a demandé “qui va payer pour la dépollution du site Keller Dorian ?”. Ce dernier s’est esclamé “Maintenant on arrête!”
    Etait-il gêné aux entournures par le bon sens de cette question ou simplement pressé d’enchainer avec la réunion suivante ?

    Estelle

  9. Pierre BERAT

    @ Estelle, votre témoignage confirme les échos que j’ai pu avoir. Vous avez tout à fait raison, la question de la dépollution est fondamentale dans cette affaire : d’abord parce que c’est une question très importante pour le cadre de vie du quartier. Et ensuite parce que c’est le motif qui avait été avancé par la Ville pour ne pas acquérir le terrain pour y réaliser un espace vert (alors que le PLU le prévoyait), perdant ainsi une belle opportunité de verdir et d’embellir ce secteur de l’arrondissement.

    @ Sans souci, pour ma part, je pense qu’il y a cumul et cumul : il faut pouvoir disntinguer des cas de mandats très complémentaires (pour lesquels il faut évidemment prendre ses dispositions pour les assumer pleinement) et des cas de cumuls abusifs (qui ne sont pas toujours très visibles). Je rappelle aussi que les conseillers d’arrondissement ne perçoivent pas, à juste titre, d’indemnités.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén