Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Désinvolture 2

Autre exemple d’une certaine désinvolture qui me semble caractériser l’action actuelle de la Mairie PS du 3e.

Il y a quelques semaines, j’ai été saisi par des habitants du secteur Charial/Saint Eusèbe à Villette Paul Bert de problèmes croissants de stationnement. L’ouverture d’un important chantier a supprimé des places de stationnement dans un quartier déjà sous tension. Par ailleurs, le secteur est aujourd’hui riche de deux équipements sportifs et culturels qui attirent des visiteurs, eux-aussi en quête de stationnement. Bref, la situation est devenue difficile pour les résidents. Un article du Progrès vient d’évoquer ces difficultés, qui ont aussi pour effet un mauvais ramassage des ordures ménagères en raison du stationnement anarchique.

J’ai saisi le Maire du 3e pour lui suggérer de chercher à trouver un accord avec un supermarché voisin pour pouvoir utiliser son parking en soirée, au moment des pics de fréquentation. Si l’on ne peut que se féliciter de la présence d’équipements culturels et sportifs dans les quartiers, il revient à la Mairie de s’assurer que les infrastructures soient adaptées.

Je parle de désinvolture car la réponse du Maire me parait très en retrait.

D’une part, au prétexte que le parking du supermarché est privé, il invite les habitants du secteur à rechercher eux-même un accord avec les responsables du commerce. Ce n’est pas ma conception de l’action municipale : le Maire doit être un apporteur de solutions pour les questions d’intérêt général. C’est à lui de réunir les parties pour tenter de construire ces solutions.

Par ailleurs, un argument désormais classique, relevant de l’idéologie “anti-voiture” sans nuance, a été opposé à ma demande. La solution à la pression en termes de stationnement dans le secteur se trouverait dans les transports en commun ; l’amélioration de la lignes C11 devant permettre aux visiteurs de se passer de leur voiture.

Nous voyons surtout en ce moment l’engorgement provoqué par la suppression d’une voie de circulation sur l’avenue Félix-Faure. Mais prétendre que la desserte est attractive pour se rendre dans le secteur en soirée, c’est osé. Il s’agit là vraiment d’un argument trop facile dans un quartier qui reste mal desservi, car dépourvu de desserte en tram ou métro.

Bref, il s’agit d’une non-réponse à un vrai problème. Les affaires locales sont peu compatibles avec des postures en retrait qui traduisent une certaine désinvolture.

 

Précédent

Désinvolture 1

Suivant

L’autre chantier

4 Comments

  1. catelin

    Bonjour,
    Le même problème pour Voltaire/Part dieu avec les travaux de la tour incity et ceux de la rue garibaldi.
    Mais pour le moment personne ne semble bouger.
    J’ai tenté, en son temps, d’obtenir des éclaircissements techniques, tant sur les accès (aléatoires et combinatoires) que sur les cadences du C3. Aucune réponse ne me fut apportée de la Mairie ou du Sytral.
    En conseil de quartier j’ai renouvelé mes demandes : niet, ainsi se ponctue la participation.
    De guerre lasse et malade de surcroît, je ne participe plus à ces réunions.
    Mais c’est le grand “foutoir”.

  2. DOMINIQUE

    Le maire doit répondre aux demandes de ses concitoyens et n’a pas à leur imposer leur mode de vie. S’il pense que dans les grandes villes des gens vont payer plus 5000 € le M² pour se mélanger avec un public HLM, il se trompe complètement. Les gens qui ont de l’argent ne sont pas plus stupides que lui et ne souhaitent pas supporter un mode de vie à l’opposé au leur. Par ailleurs si les gens souhaitent utiliser leur voiture, ce phénomène d’engorgement persistera et la pollution dédoublera.Les lyonnais sont connus pour être têtus et résistants, ils ne marcheront pas au pas et se prépareront à élire quelqu’un d’autre aux prochaines élections.

  3. math

    oui, comme vous le dites catelin, “c’est le vrai foutoir” avec une gestion où tous les élus de la majorité responsables de ces thématiques se” fichent ouvertement de la gên occasionnée par tous les travaux faits à la va vite sans aucune concertation. LYON ressemble dans sa gestion au même niveau local ” damateurisme”. Ils nous prennent pour des “pompes à fric” c’est le seul but. Satisfaire leur égo et quant à la population c’est le ” cadet de leurs ambitions”.
    A Lyon aussi on va aller dans le mur si l’on continue cette gestion souveraine.
    L’avis du citoyen ne les interresse pas, ils ont leurs projets et ils foncent sans en mesurer en amont les conséquneces désastreuses sur le terrain. Le statinnement est un sujet récurrent amis personne ne semble vouloir trouver de compromis. Ils ne veules plus de voiture en ville , si tous les lyonnais vendaient leurs voitures l’automobile déjà en péril ne pourrait me semble-t-il supporter le choc!!!
    Et notre liberté de circuler librement avec le moyen de transport adapté à notre mode de vie, on en f

  4. Guyot

    Les travaux en cours dans le secteur Garibaldi apportent beaucoup de perturbations dans le quartier mais hélas ce n’est qu’un échantillon de ce qui se passe ou va se passer pour la ville vu l’importance des travaux en cours alors qu’il semble manquer de volonté de prendre en compte les difficutés et d’agir en conséquence pour en limiter les nuisances. Le déplacement en autos semble banni pour notre municipalité, alors que même avec un réseau parfait de transports en commun, ces déplacements sont inévitables pour beaucoup ne serait-ce que pour se rendre dans les commerces installés en périphérie mal désservis, ne serait -ce que pour les personnes en difficulté pour se déplacer qui ne peuvent plus se servir des transports en commun et surtout pour l’ensembles des activités de la vie professionnelle .
    Mais comme dans toute leur politique nationale ou municipale dans le cas présent, il n’y a pas à discuter la vérité et la solution idéale ne peut être que de gauche.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén