Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Divergences majeures

Hier notre concurrente PS pour les élections législatives dans la 4e circonscription du Rhône, était l’invitée de la Voix est libre sur France 3. Deux positions prises par cette candidate en disent long sur le vrai choix pour la France que constituent ces prochaines élections législatives. En donnant une majorité aux forces de gauche, les Français prendraient le risque d’engager le pays sur des voies très néfastes, puisque rappelons-le, les politiques nationales sont votées par le Parlement.

Première position de Madame Vallaud-Belkacem qu’il faut souligner : celle sur la présence de drapeaux étrangers lors des rassemblements pour célébrer la victoire de François Hollande. Le journaliste de France 3 lui demandait si elle n’était pas gênée par la présence de drapeaux étrangers plus nombreux que l’emblème national. Elle a répondu que ce n’était pas un problème mais au contraire une richesse, ces drapeaux pouvant rappeler l’origine des personnes.

Je ne suis pas surpris de cette position puisque Mme Vallaud-Belkacem semble avoir la conception d’une République reposant sur l’addition de minorités. Ce n’est pas la mienne : la République est d’abord Une et indivisible, et nous sommes nombreux à le penser à droite comme à gauche. Et je trouve effectivement choquant qu’un soir d’élection présidentielle, une victoire soit saluée avec des emblèmes d’Etats étrangers. Chacun peut être fier de ses éventuelles origines étrangères, vouloir conserver des coutumes compatibles avec nos règles de vie et faire vivre des éléments de sa culture d’origine. Mais affirmer son appartenance à une autre communauté nationale, en brandissant un drapeau qui est un emblème national, c’est quelque chose de bien différent. C’est une action, peut être maladroite, mais qui interroge au plan symbolique sur l’adhésion au projet collectif au sein de la République française. Je rappelle l’article 2 de notre Constitution “L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge”.

Quant à l’explication complémentaire de Mme Vallaud-Belkacem, consistant à dire que ces drapeaux étrangers s’étaient ainsi placés sous la bannière de la République française, je serais intéressé d’avoir l’avis sur la question de ceux qui les arboraient…

Bref cette affaire des drapeaux de la Bastille pose selon moi la question de la conception que l’on se fait de la République.

Autre sujet de grande divergence avec Mme Vallaud-Belkacem, la question du coût du travail. Une syndicaliste qui témoignait dans le cadre de l’émission a dit qu’elle en avait marre d’entendre parler du coût du travail et se demandait qui avait pu inventer ce concept. Et Mme Belkacem de répondre « la droite ». Laisser penser que le coût du travail est un faux problème me semble lourd de conséquences pour notre future politique économique et sociale, notamment en termes de redynamisation de l’industrie.

Certes le travail est d’abord une richesse, et chacun sait bien que notre famille politique le place parmi ses valeurs. Il ne s’agit pas de dire que le travail est un poste de coûts qui doit être réduit par principe. Le travail doit au contraire être promu, enrichi et valorisé. Mais pour autant, nier la nécessité de veiller à une maîtrise du coût du travail, dans toutes ses composantes, notamment sous l’angle des charges, dans un environnement de haute concurrence internationale (y compris au plan européen), est tout simplement suicidaire.

Quand on entend ainsi que le coût du travail est un faux problème, on se dit qu’on a bien raison de croire que la gauche de 2012 garde les mêmes travers que celle de 1981.

Lien vers l’émission

http://www.pluzz.fr/la-voix-est-libre—rhone-alpes-2012-05-12-11h30.html

Précédent

Tradition montchatoise

Suivant

Un système bancal

4 Comments

  1. Dominique

    C’est en effet très grave. Nous citoyens de France, devons nous mobiliser pour la République, pour faire respecter le pacte social, le contrat social prôné par Rousseau afin de défendre nos libertés et nos droits. Notre souveraineté doit être défendue du mieux que nous le pouvons, sinon hélas nous la perdrons et nous ne serons plus chez nous dans moins de 40 ans. Le vote des étrangers est une réelle menace pour la garantie de nos valeurs, de nos droits. Ce n’est pas là du racisme, ni de l’intolérance que de s’exprimer ainsi, c’est tout simplement dénoncer l’intolérance de certains que nous accueillons et qui ne savent pas se comporter selon nos règles et us et coutumes et plus encore qui ne les respectent pas pour nous imposer les leurs.. L’islam a pris une place très importante dans notre société et les prières de rue n’auraient jamais du être admises. Les femmes musulmanes prient chez elles sans pertuber aucun trafic. Il s’agit donc là de manipulations. Je pense notamment au dossier des transports, quant à celui des entreprises : c’est 0 pointé pour ne parler que de ceux là, le reste je n’ai pu vérifier.Dire qu’on la pressent comme ministrable : pauvre France ! Le beau phrasé et les sourires ne sont hélas pas toujours suffisants. Souhaitons qu’ils ne deviennent pas un leurre par trop efficace car la situation serait là difficilement récupérable sur bien des plans. Il est donc très important de faire connaître la France que nous aimons aux prochaines élections législatives les 10 et 17 Juin prochains..

  2. JJ Bois

    Sur le sujet des drapeaux étrangers présent dans les rassemblements de la gauche du dimanche soir,j’ai déja dit en d’aautres lieux que cela était inadmissible.
    Il n’y a pas de bonne explication à ce phénomène,et ce n’est certainement pas Mme V-B qui va nous l’apporter!
    Ajoutons que les drapeaux rouges exhibés tout au long des meetings de Mélenchon étaient de la mème façon déplacés.
    Les connaissances en économie de nos élus socialistes lyonnais sont assez curieuses,car j’ai vu un article de PA Muet,qui parait un homme plus crédible dans ce domaine,affirmant qu’il n’y avait pas de crise de la dette,mais une crise de la solidarité…ètre borné à ce point peut nous faire craindre le pire pour l’avenir s’agissant d’un homme dont le PS glorifie les compétences en la matière.
    Il est urgent de barrer la route de Matignon à ces incompétents.

  3. Guyot Roger

    Le combat va être rude, la belle dame s’imagine que la circonscription va lui tomber dans les bras. Votre travail sur le terrain va être primordial. D’ici le 10 juin le nouveau Président va devoir prendre des décisions importantes. Son portrait publié en couverture du Figaro magazine cette semaine peut nous faire peur , son visage reflète le doute et l’indécision et doit inciter les électeurs qui l’ont porté au pouvoir à justement ne pas donner les pleins pouvoirs à son gouvernement.

  4. BURNIER

    Madame Vallaud Belkacem devrait prendre quelques cours d’économie ce n’est pas la première fois qu’elle avance des propos surprenants par exemple, au sujet de dépenses en électricité comparant de l’éclairage basse consommation avec la consommation d’un four micro-onde (amoins qu’elle ne laisse son four toujours allumé avec quelque chose dedans) et ne connaissant pas la différence entre énergie et puissance. Quant aux drapeaux sait-elle lasignification de cet emblème. La gauche n’a pas retenu lesleçons des premières années “Mitterand”

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén