Voici la lettre que nous adressons aux électeurs de Lyon Est dans la perspective du 2e tour des élections à la Métropole de Lyon

Madame, Monsieur,

Le 28 juin prochain, vous déciderez de l’avenir de notre Ville et de notre Métropole. Candidats à l’élection métropolitaine pour Lyon-Est, nous tenions à nous adresser à vous personnellement.

L’histoire de Lyon est singulière : les femmes et hommes politiques locaux ont toujours su, au-delà des consignes des partis politiques parisiens, bâtir un modèle de développement fait d’échanges, de dialogues et de modération. C’est à ce modèle de gouvernance, unique en France, envié par de nombreuses villes, que notre territoire doit son attractivité.

Fidèles à cette tradition de notre Ville, nous faisons, une nouvelle fois, le choix de dépasser les vieux clivages pour saisir ce qui nous rassemble afin de porter un nouveau destin pour la Métropole de Lyon.

Nous voulons un territoire équilibré, au sein duquel la solidarité, l’économie et l’écologie ne s’opposent pas mais, au contraire, s’additionnent. Une Ville durable, où malgré la crise sanitaire, l’économie demeure solide et capable de financer les investissements pour faire face aux besoins des habitants. Une Métropole ambitieuse, qui sait créer des emplois et distribuer ses richesses pour toutes et pour tous. Une Ville plus sûre qui protège ses habitants.

Pour les quartiers de Sans Souci – Dauphiné, Villette – Paul Bert et Montchat, qui composent la circonscription Lyon-Est, nos priorités seront :

• Une nature plus présente dans la ville, en proposant des continuités vertes entre les parcs du 3e Est, une extension arborée de l’Esplanade Mandela, une ouverture du Parc Chambovet vers l’avenue Lacassagne avec la préservation de l’intégralité des espaces verts de la clinique Trarieux.

• Une antenne de proximité de la Métropole pour effectuer toutes les démarches en matière de solidarité (handicap, seniors, petite enfance) et l’expérimentation d’une navette pour faciliter le déplacement des seniors vers les centres de quartier.

• Dans le cadre d’une présence de proximité renforcée des forces de police et du développement de la vidéoprotection, une action volontariste pour favoriser la coopération entre les polices municipales dans les secteurs du 3e à la limite de Bron et Villeurbanne.

• Une politique en faveur des collégiens qui renforce le soutien scolaire, pour rattraper le retard de la période du confinement, avec une action déterminée contre le harcèlement scolaire.

• Une mobilité facilitée en transports en commun en réalisant l’extension du Tramway T6 vers Villeurbanne et en améliorant la desserte de Ferrandière-Maisons neuves et la liaison entre Montchat centre et Dauphiné-la Part Dieu.

• Un cadre de vie de qualité, respectueux de l’identité des quartiers, avec des secteurs commerçants dynamiques.
Après la crise sanitaire, nous voulons construire un monde post-COVID plus agile, plus proche des réalités des territoires. Il doit donner une priorité au local, à l’éducation pour remettre les valeurs de justice sociale, de responsabilité, de solidarité, de développement durable au cœur de notre société.
C’est ce modèle lyonnais de développement que nous voulons porter, ensemble, unis, par-delà nos différences d’hier. François-Noël BUFFET, en tant que Président de la Métropole de Lyon, saura ainsi continuer à œuvrer au développement de notre Métropole comme l’a fait Gérard COLLOMB : une Métropole qui rayonne, avec un urbanisme maîtrisé, des transports multiples et adaptés à chacun d’entre vous, une Métropole avec une économie en croissance, permettant la création d’emplois, avec le respect et le développement des zones vertes, avec une solidarité efficace (petite enfance, insertion, personnes âgées et/ou handicapées).
Le 28 juin c’est vous qui déciderez de l’avenir de Lyon et de la Métropole.
Vous pourrez choisir entre deux visions. D’un côté, une coalition Verts – France insoumise – Front de gauche, inexpérimentée, guidée par l’idéologie et les consignes parisiennes et dont la politique (logique de décroissance, écologie punitive) ne manquerait pas d’aggraver les conséquences de la crise économique et sociale et de faire perdre les atouts de notre territoire.

De l’autre, notre rassemblement local, riche de sa diversité et de ses compétences, fidèle aux valeurs lyonnaises d’ouverture et de dialogue, déterminé à assurer un développement équilibré de notre Métropole.

Résolument, ensemble, nous vous invitons à choisir Lyon et à voter le dimanche 28 juin pour nos listes « La Métropole, la force du rassemblement ».

Carole BURILLON, Conseillère métropolitaine Pierre BERAT, Conseiller municipal