Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

GROTESQUE !

Il n’y aura pas de concertation concernant le projet de tour Incity car cela relève du domaine réservé du Maire : telle est la position affirmée par les nouveaux élus du 3e , comme l’a repris récemment la presse. Tout à fait grotesque ! Que dire d’autre d’une telle posture au niveau d’une mairie d’arrondissement alors que même au niveau de la présidence de la République, on parle de moins en moins de domaine réservé. Pourquoi pas évoquer aussi la « Raison d’arrondissement » ?!!

 

Aucun sujet ne doit être tabou, exclu de la concertation ; en rappelant bien sûr que concertation ne veut pas dire décision, et que pour beaucoup, il ne s’agit pas de soumettre à référendum tel ou tel projet de construction.

 

Pour ma part, je pense que la construction de belles tours peut être une bonne chose pour Lyon, et c’est avec intérêt que j’assiste à l’édification progressive de la tour Oxygène. C’est important pour le renouvellement de la Part Dieu et plus globalement pour le rayonnement de la Ville. Les signes urbains que constituent les tours sont essentiels pour l’image des villes, dans la mesure où ils sont réussis. Je trouve par exemple que l’ensemble de la Potsdam Platz à Berlin est très positif pour l’image de cette ville, dont le cadre de vie du centre-ville est par ailleurs plutôt agréable. Je trouve aussi que la Tour CGM contribue à une image renouvelée et de qualité de la ville de Marseille. Que serait l’ensemble de la Part Dieu sans la « tour du Crédit Lyonnais » : un ensemble de « cubes » sans identité. De façon générale, je trouve qu’un urbanisme fait de la multiplication d’immeubles « boîtes à chaussures » le long des grands axes, sans recherche architecturale, est beaucoup moins favorable à la qualité du cadre urbain qu’une tour à l’architecture élaborée.

 

Ceci dit, il ne s’agit pas de faire n’importe quelle construction en hauteur. Il ne s’agit pas non plus de faire des tours n’importe où, aux quatre coins de la ville (cf. le débat parisien) ; il faut veiller à la cohérence et à l’image globale des projets, et à cet égard, je trouve que la photo montage sur la future « sky line » lyonnaise qui circule n’est pas vraiment une réussite. Et puis l’important, c’est de veiller à l’intégration de ces projets dans la ville, pour qu’ils soient un plus pour le cadre de vie des quartiers et non pas un handicap. D’où l’importance de l’intégration urbaine de ces projets, et de leur appropriation par les habitants. C’est bien la raison pour laquelle la concertation est non seulement souhaitable. Elle est nécessaire. Entre un référendum sur la construction d’une tour et la concertation ramenée à la couleur de la palissade de chantier, comme l’entend la Mairie du 3e, il y a un vaste champ de possibles pour construire avec les habitants. Mais pour cela, il faut que le slogan « l’urbain et l’humain » soit plus qu’un slogan de campagne.

 

Pour finir, je dirais que si la Mairie du 3e ne veut pas parler de certains sujets, rien n’empêche les habitants-citoyens du 3e de s’en saisir ! Rappelons-nous l’affaire du projet de délocalisation des Halles de Lyon en 2001. A l’époque, c’était aussi présenté comme un projet hautement stratégique, relevant du domaine réservé. La mobilisation des élus de proximité et des habitants avait permis le maintien des Halles à leur place. Le projet de délocalisation passait ainsi en quelques semaines du domaine réservé ou domaine oublié. Et les Halles de Lyon Paul Bocuse sont aujourd’hui toujours un atout du secteur Garibaldi. Réussissons le futur du quartier Part-Dieu avec ses habitants

 

Pierre Bérat

Précédent

Transmission de mémoire

Suivant

Déclarations

4 Comments

  1. PORTO

    Effectivemnt la concertation et la démocratie participative n’est pas de ce monde à Lyon .. Eh bien voilà un mode d’action qui est plus que bizarre … Quand je pense que notre président est tant décrié, par les militants, sympathisants de notre maire, pour son éventuelle centralisation des dossiers …
    Mais une fois de plus quand c’est un mouvement dit de gauche qui agit et réagit ainsi .. c’est normal !!!

  2. catelin

    Nous pouvons tous avoir des désaccords, mais se concerter, discuter, négocier doit être la règle pour aboutir, non à une soumission mais à une compréhension d’intérêts partagés et convergents par l’écoute, par l’attention.
    Ce n’est pas de l’angélisme, c’est tout simplement le signe d’une société évoluée.
    Le refus du Maire du 3ème est une interprétation arbitraire de la loi, intimant le conseil de quartier à se coucher comme il le souhaite. Sa décision relève d’un autre âge.
    Cela doit être combattu par les citoyens, politiques et médias.

  3. ciitoyen

    Tout ceci me laisse perplexe. Tout se blabla sur la démocratie participative, sur le rôle des conseils de quartier. Foutaise ! les commissions urbanisme avaient justement l’intention de donner un avis citoyen sur cette tour, sa construction, son emplacement et voilà, elles seront censurés sur le sujet, interdites de parole sur la tour “incity”. La démocratie participative ne serait-elle pas une manipulation à la solde d’une idéologie et le simple reflet d’une démagogie trop souvent utilisée.
    Il y a toujours des hommes qui pensent devoir s’ accaparer des projets pour satisfaire leur ego. Les exemples ne manquent pas.J’appelle cela de la suffisance.
    Je pense que cette annonce publique va déstabiliser les commissions de quartier . Dommage !

  4. ciitoyen

    @catelin
    Nous sommes donc d’accord et je rajouterai que je suis certain que chacun des membres des commissions de quartier met du coeur à l’ouvrage, de la volonté et du dévouement parce qu’ils considèrent que ce qu’ils font est dans l’intérêt général. Ils font de la politique au vrai sens du terme : s’intéresser à la vie de la cité.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén