Pierre Bérat

Engagé pour une droite ouverte, européenne, qui ne se désintéresse pas des Métropoles. Elu régional et municipal de Lyon jusqu'en 2020/2021.

Informer c’est bien, concerter c’est mieux

Samedi matin sur le marché, une dame de Montchat que j’apprécie beaucoup me faisait part de sa satisfaction quant au lancement du Conseil de quartier : « après la présentation des projets pour le 3e qu’a réalisée le Maire lors de la réunion de lancement, nous sommes contents de cette concertation ». Je lui faisais remarquer qu’informer, ce n’est pas concerter, ce dont elle a bien volontiers convenu.

 

Nous étions présents avec quelques amis samedi matin, sur le marché de Montchat, pour échanger avec les habitants du quartier sur la mobilisation face à la crise et l’augmentation à contre courant des impôts locaux lyonnais*. Comme toujours, ce fut un moment agréable de discussion sur les questions locales ou nationales.

 

Informer, ce n’est donc pas concerter. Je dois dire, étant plutôt quelqu’un de pragmatique, que l’information, c’est déjà une exigence, et les collectivités publiques se tromperaient à croire qu’elles font déjà assez en la matière. Le besoin des habitants-citoyens reste important, à savoir une information concrète, honnête et qui arrive dans les temps, surtout quand elle les concerne directement. L’article du Progrès de dimanche dernier, sur la question du logement social à Villette Paul Bert, apporte une illustration de ce défaut d’information. Tant mieux donc si l’installation des conseils de quartier s’accompagne d’une revue des projets pour le 3e qui figurent dans le plan de mandat 2008-2014.

 

Pour autant, force est de constater qu’il n’y a toujours pas eu de concertation sur ce plan de mandat pour le 3e arrondissement, c’est-à-dire que l’on n’a pas donné, aux élus ou aux habitants, l’occasion de discuter le choix des projets d’investissement qui a été opéré. Un CICA consacré au plan de mandat avait été annoncé, pour être rapidement oublié ! Il n’y a même pas eu de présentation du plan de mandat en Conseil d’arrondissement (cela devrait être le cas dans le prochain journal municipal du 3e). Et pourtant, il aurait été intéressant de donner son avis sur les arbitrages conduisant à abandonner tel projet ou à privilégier tel autre. En effet, s’il est nécessaire de concerter pour savoir par exemple quels aménagements réaliser dans un espace vert, il m’apparaît également intéressant de concerter sur le choix des espaces verts qui doivent faire l’objet d’un aménagement entre 2008 et 2014 (c’est-à-dire de raisonner en termes de priorité).

 

Je ne résiste pas au rappel de la mention qui figurait à chaque page « quartier » du programme de Thierry Philip, dans le style « Vu à la télé » de votre paquet de lessive. Il était inscrit « Tous les projets seront soumis à concertation avant la définition du plan de mandat ». Si quelqu’un a été concerté sur les projets qui figurent dans le projet pour Lyon, qu’il lève le doigt ! Ah, marketing politique, que ne nous fais-tu pas faire ? J’invite toutes les personnes en possession de ce document à bien le garder. Il s’agit indiscutablement d’un collector !

 

Je rappelle aussi qu’en début du dernier mandat, l’équipe de l’ancien maire avait organisé dès octobre une réunion dans chaque quartier dans le cadre de l’élaboration du plan de mandat…

 

J’avais lancé ce blog en novembre dernier, de façon temporaire, pour couvrir et alimenter une période de débat sur le plan de mandat que j’attendais, naïvement, pour les trois mois à venir. Ce débat n’a pas eu lieu. Il devra donc se tenir au fil du temps, selon l’actualité des projets. J’ai donc décidé de poursuivre ce blog, non sans plaisir. Et je veux remercier ici tous les habitants qui m’ont encouragé à le faire, et ceux qui, par leurs commentaires publics ou privés, réagissent à mes papiers, et contribuent à l’enrichissement du débat sur le devenir de notre arrondissement.

 

Pierre Bérat

 

 

* Nous avons notamment diffuser le document du groupe municipal « Ensemble pour Lyon » qui rappelle aux Lyonnais que leurs impôts locaux vont augmenter de 6 % cette année, malgré les promesses électorales du Maire de Lyon ; une augmentation rendue nécessaire du fait du dérapage des dépenses de fonctionnement ces dernières années (+ 22,3 % en 8 ans pour les frais de personnel, + 16,5 % pour les autres dépenses de fonctionnement). Ou comment on peut réclamer dans les médias du pouvoir d’achat, tout en amputant celui des Lyonnais par les impôts locaux !

Précédent

Malaise

Suivant

90 000

7 Comments

  1. sans souci

    Le dérapage de notre Edile, en matière d’mpôts, devient incontrôlé.

  2. Franck

    Bravo Pierre pour ton billet, il démontre une fois de plus que les socialistes ont conception bien particulière de la démocratie “participative”… Vivant sur Villeurbanne, j’ai un exemple similaire : la mairie avait annoncée qu’elle développerait les pistes cyclables si elle était renouvelée aux affaires. Choses promises, choses dues : elle a décidée de supprimer une trentaine de places de stationnement sur un axe très encombré proche de Grandclément sans même se concerter avec les commerçants et encore moins avec les parents d’élève de l’école de cette même rue. du coup, ces derniers ce posent sur les pistes cyclables aux heures de pointe… Voilà le résultat d’un manque évident de vision politique et de respect du citoyen. Soyez rassurer, le Maire de Villeurbanne augmente également les impôts locaux tout en annonçant dans le magazine municipal “Viva” que lui et son équipe mettent en place un budget “anti-crise”. De qui se moque t’on ???

  3. catelin

    M. Philip confond information et concertation : c’est du tautisme. L’information part d’une personne, d’un groupe. La concertation nécessite une représentation libre tant dans sa composition que dans ses propositions.
    J’ai tancé à son époque courtoisement mais fermement M. G. Claisse, tant sur les choix exercés pour la représentativité du Conseil de Développement que le programme imposé aux citoyens bénévoles par ledit “Plan de mandat”.
    La proximité étant négligée au profit des choix du Pdt du Gd Lyon, je suis parti. Mais il se trouve assez de personnes pour plier le genou face aux instances socialistes.
    Nous retrouvons par copier/coller les mêmes procédures à la Mairie du 3eme.
    Ces procédures “à la Romaine”, ou la hiérarchie se substitue à la consultation forment le terreau pour la disparition de ces équipes municipales. Mais faut-il que l’ex-majorité sache jouer de ces erreurs.
    M. Collomb veut faire de Lyon une capitale à l’aune de Barcelone, Milan ou Manchester : il faut qu’il revoie toute sa stratégie socio-géographique. Par son action actuelle il pense faire de Lyon une capitale reconnue : il ne fait que pérenniser une ville de province qui, par le tautisme de ce Maire régnant, confond prestige personnel et déploiement de Lyon par réseau.

  4. alain

    la facture des impots locaux de la commune risque d’être encore plus douloureuse que les 6% annoncés, car la valeur locative doit également augmenter : ce que notre cher maire PS ne doit pas ignorer, mais dans le genre dissimulateur , on ne fait pas mieux. Il pourra alors bien évidemment, comme à son habitude, dire c’est la “faute” à l’ETAT

  5. BURNIER

    Afin d’être mieux informé et pouvoir “étudier” le plan présenté à la réunion de conseil de quartier j’ai demandé que le diaporama présenté me soit communiqué par internet il m’a été répondu qu’il serait dans le prochain “journal” d’arrondissement j’attends toujours. Pour concerter il faut informer avant c’est sur mais pas juste avant la réalisation. D’ailleurs si l’on suit les informations données dans le Progrès elles restent assez floues.
    La réfection du jardin de Montchat près de l’église semble lancée la réunion a eu lieu je l’ai su par le journal.

  6. Guyot

    Bonjour,
    Toujours très intérèssé par vos informations. Je crois en effet qu’li est nécessaire d’insister sur le fait de l’augmentation des impots aussi bien sur la région, le conseil général, leGrand Lyon alors que la gauche nous serine avec l’augmentation du coup de la vie. Pour la propreté du quartier , c’est toujours le mème problème . Des casseurs ont réussit à casser une grosse pierre en forme de banc devant la halle ,sur la rue de Bonnel et mème à la déplacer.Par ailleurs je fait toujours quelques interventions dans le Progrès, mais qui ne sont pas toujours publiées.

  7. admin

    @ Franck,
    Espérons que pour les liaisons cyclables entre le 3e et Villeurbanne, les deux maires PS pensent à se concerter !

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén