Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

La Part-Dieu, quartier à vivre ?

L’entrée du centre commercial de la Part Dieu, côté esplanade du « crayon », vient de faire l’objet d’un lifting, avec l’ouverture de nouveaux restaurants. Ce projet attendu est une réussite, confortant la Part Dieu comme un pôle d’animation. N’oublions pas pour autant que la Part Dieu est aussi un lieu de vie, où l’on réside ; une dimension qui me semble parfois oubliée.

 

En passant par l’esplanade un après-midi d’été indien de cette semaine, j’ai pu constater que ce réaménagement était réussi, avec ces terrasses orientées au Sud qui donnent immédiatement un autre visage à cet espace qui symbolisait plutôt jusqu’à maintenant l’abandon urbain. C’est une nouvelle ouverture du centre commercial sur la ville, qui confirme ce dernier comme un pôle d’animation. Mais dans ce contexte de progrès, restons vigilants sur la vision que les décideurs peuvent avoir du quartier. J’ai quelques inquiétudes quand je lis les propos récents du Maire du 3e : « Mais nous souhaitons que la Part Dieu soit aussi un lieu de vie. Un lieu où l’on prend plaisir à aller au restaurant, au cinéma, voir à un spectacle, se balader en famille ou à la sortie du bureau ».

 

Selon moi, la Part Dieu ne doit pas être seulement un centre d’affaires, un pôle commercial et de divertissements de niveau agglomération. C’est un lieu de vie, mais pas seulement en tant que pôle d’animation. C’est un lieu de vie parce que des gens y résident : vous êtes près de 3 000 à vivre à proximité immédiate du centre commercial. Et nous sommes plus de 25 000 à résider aux alentours à Part Dieu Sud, Villette, Lafayette… C’est un lieu d’habitat et il faut créer les conditions pour qu’il le reste ; une vigilance sans doute salutaire quand on constate combien la qualité de vie s’est par exemple dégradée le long des berges du Rhône, malgré les atouts du secteur.

 

Penser la Part Dieu en termes de lieu de résidence, cela veut dire notamment éviter de prendre des mesures qui vont asphyxier le secteur. Avec la réalisation d’une Tour Incity sans parking, nous avons déjà souligné que nous n’en prenions pas le chemin, tant les effets collatéraux pour les rues environnantes vont être problématiques. Je ne partage pas non plus l’avis rapporté dans le Progrès d’hier selon lequel le tronçon Lafayette-Bouchut sur Garibaldi « est le tronçon où la coupure urbaine est la plus forte » et qu’il faut donc traiter en priorité. A mon avis, en termes de lieux de vie, c’est à Part-Dieu Sud que Garibaldi crée aujourd’hui la frontière la plus préjudiciable au tissu urbain. Et penser la Part Dieu comme un lieu d’habitat, c’est aussi améliorer les possibilités de déplacement internes au quartier (la liaison Villette-Part Dieu sous la gare ou par Pompidou, des parcours piétons et 2 roues courts et continus). C’est aussi soutenir le tissu commercial de proximité des quartiers environnants.

 

Pierre Bérat

Précédent

En quête d’avis

Suivant

Le dit et le non-dit

7 Comments

  1. Altercitoyen

    Je sais pas si vous croyez à ce que vous écrivez mais il faut pas se bercer de mots. Avec toutes les tours qui sont prévues dans le secteur, une gare Part Dieu sur deux niveaux… la Part Dieu va devenir la Défense de Lyon, c’est-à-dire un centre de bureaux et d’échanges. Je vois mal qui voudra continuer à habiter ici. Je vous rejoins sur un point, ce n’est pas trois terrasses “branchouilles” de restau qui suffiront à en faire un lieu de vie !

  2. admin

    C’est surtout pas la Défense qu’il faut chercher à copier. Mais oui je pense qu’il faut concilier quartier d’affaires et d’habitation. En termes de développement durable il faudra bien que le centre des villes continue à accueillir des habitants. C’est possible même en présence de tours, et même peut être plus qu’avec un urbanisme fait de multiples immeubles de bureaux sous forme de “boîtes à chaussure”. Quand j’ai découvert New York, il y a quelques années, j’avais été frappé par le fait qu’au bout de Manhattan, on trouve aussi des immeubles d’habitation. Je ne m’égare pas dans la comparaison mais je pense que c’est possible de mixer habitat et centre d’affaires, pour peu que cela soit “urbanistiquement” bien conçu.

  3. catelin

    Il ne faut pas confondre “La Défense” avec le secteur Garibaldi ou.. Manhattan. Ce dernier comme “La Défense” voit les habitations de résidence éloignées comparativement au secteur Garibaldi/Lafayette.
    Or, contrairement à ce que vous dites et semblez regretter, c’est que le Maire de Lyon veut copier les exemples cités, pour relever Lyon au rang de grandes métropoles.
    Or, il n’ y arrivera pas pour 2 raisons centralisatrices :
    – sièges de sociétés importantes, grandes administrations dispensent leurs décisions à partir de Paris,
    – 70% des foires et expositions notables se déroulent à Paris.
    Les Tours prévues, comme l’axe Nord-Sud ou la gare routière de Perrache, seront des erreurs d’urbanisme d’ici 2 décennies. Et leur implantation ne fera qu’accroître le différentiel Presqu’île/ Rive gauche. Différentiel accru par un aménagement Garibaldi non initiateur de commerces de proximité. Le déménagement “Monoprix” pour la Tour Oxygène est un exemple de cette forme de désertification, comme le transfert des musées, hormis celui des “Moulages” peu connu, dans la Presqu’île.
    Vous n’ignorez pas, que se promener dans le secteur Part-Dieu après 20h30 relève de l’aventure : rues désertes car non commerçantes. La rue Paul Bert offre encore cette richesse du côtoiement humain, ignoré de la Part-Dieu.

  4. Rygu

    tout à fait d’accord,il ne faut surtout pas faire une Défense à Lyon,il faut absolument conserver une mixité bureaux logements et offrir dans un cadre agréable des logements sur place pour ceux qui travaillent sur place et éviter des déplacements toujours pénibles. Ce serait commencer à résoudre ce problème.
    pour cela il est nécessaire de donner de l’espace et éviter l’effet Manathan des gratte ciel les uns sur les autres .

  5. admin

    @ Catelin, j’avais bien pris soin de préciser les limites de ma citation de la Défense et de Manhattan. Pour la Défense c’était pour illustrer le risque d’un quartier d’affaires sans habitants. Pour Manhattan, c’était juste pour constater que le bout de la presqu’île, ce symbole de la ville démesurée était aussi un lieu de résidence. Il ne s’agit bien sûr pas de faire de ces ensembles des modèles de “science fiction pour notre ville”. Pour ce qui est du développement économique de Lyon que vous évoquez, je pense qu’il faut être ambitieux : certes il semble difficile d’attirer de grands sièges mondiaux. Mais il faut que l’on réussisse à garder ceux que l’on a déjà, et il faut aussi fixer à Lyon les centres de décision, les fonctions de recherche, la production à valeur ajoutée des “grosses” PME issues de notre région. Il en va de la prospérité future de notre agglomération et donc des emplois. L’alternative, je crains que ce soit Lyon “sous-préfecture” mondiale du XXIe siécle. Certains peuvent se contenter d’une douce vie faite de Vélo’V, de movida et de colloques participatifs. Mais je crains que ce modèle ne soit pas viable sans ambition économique. Tout l’enjeu pour la Part Dieu, et c’était l’objet de mon post, c’est de concilier pleinement lieu de vie et pôle d’activité. Bien à vous
    Pierre Bérat

  6. epinat

    Il fait soutenir , dites-vous , les commerces de proximité alentour de la Part-Dieu.Mille fois OUI .
    Alors , il faut venir voir ce qu’est devenu le cours La Fayette entre la rue de la Villette et Villeurbanne .Ce n’est pas le nombre de commerces qui fait défaut mais bien la qualité . Il est permis de ne pas s’en contenter.

  7. catelin

    A M. Pierre Berat,

    Si nous avons des approches de langage différentes, l’esprit de l’un et l’autre se rejoigne.
    Ce qui m’ennuie, ce sont les ambitions de tours qui, sans connaissance des stratégies conduites, ressemblent à de la communication d’autosatisfaction entre lyonnais.
    Vouloir se mettre au rang de Barcelone,Manchester ou Dusseldorf me fait éclater de rire, quand on connait ces cités et leur gouvernance.
    Bien à vous et merci pour ce blog d’échange.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén