Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Le moment de vérité

DSC00500Voici mon intervention lors du Conseil municipal du 28/09/2015, à propos de la construction d’un immeuble de 7 étages dans un secteur pavillonnaire de Montchat. Moment de vérité car non seulement la majorité municipale n’a pas essayé de faire respecter les orientations d’aménagement du quartier, mais elle contribue au montage financier de l’opération ! Cela prouve bien que les élus PS poursuivent une politique de densification non maîtrisée de Montchat.

“Monsieur le Maire,

Notre groupe des élus Les Républicains va voter contre cette délibération. Nous nous opposons à garantir cette opération de construction à Montchat au 12 rue Ferdinand Buisson, aberration urbanistique qui démontre clairement votre volonté de réaliser une densification urbaine non maîtrisée dans ce quartier pourtant si réputé pour son identité.

Construire une « mini-tour » de 7 étages –23 mètres de haut dans une rue où la hauteur maximale autorisée est de 10 mètres-, est effectivement une aberration urbanistique. La construction sera 2,5 fois plus haute que la construction qu’elle va jouxter. Construction décalée car les orientations d’urbanisme, inscrites au PLU, appellent à préserver l’habitat traditionnel du secteur fait de petits immeubles et petites maisons : je cite « le particularisme montchatois constitue un ensemble patrimonial à préserver. »

Cette construction bénéficie d’une triple exception :

  • Parce qu’il s’agit de logement social. Il faut néanmoins que chacun sache que cette opération de logement social est toutefois transitoire, puisqu’il s’agit d’un usufruit locatif. A terme, les logements ne seront plus sociaux. Voici donc à terme une belle opération de « promotion classique ».
  • Parce que la construction nouvelle est construite à côté d’un immeuble de même hauteur. Avec cette logique, en quelques années, vous pourrez construire une barre de 7 étages de la rue Bernard à l’avenue Lacassagne !
  • Dans un quartier déjà tendu en matière de stationnement, ce programme se fait avec un déficit de parkings. Le promoteur a payé une compensation financière pour cela. La loi actuelle ne le permet plus mais le promoteur a pu le faire compte tenu de la date de dépôt du permis.

Cette bétonisation excessive, les Montchatois n’en veulent pas. Ils sont près de 400 dans le secteur à l’avoir signifié en signant une pétition, dont le CIL.

Vous ignorez tellement peu ce refus que vous avez été, en apparence, d’un grand effacement sur le sujet. Le Maire du 3e, au motif d’un contentieux, a refusé de dire quel avis il avait rendu sur le projet. Cet avis a été favorable comme chacun peut le constater en allant consulter ce permis. Votre adjoint, M. Le Faou, aime à dire qu’il ne pouvait s’opposer à ce projet. Les Lyonnais attendent pourtant de leurs élus qu’ils défendent les orientations d’aménagement du PLU !

Mais finalement, il n’est pas nécessaire d’analyser la procédure de délivrance du permis de construire. Avec ce dossier que nous examinons ce soir c’est le moment de vérité. Il prouve que non seulement vous n’avez pas agi pour contrer ce projet pour servir l’intérêt général du quartier, mais vous contribuez à son montage financier puisque Ville et Métropole garantissent la totalité de l’emprunt nécessaire. Les choses sont claires : vous avez approuvé cette construction au plan urbanistique et surtout vous la rendez financièrement possible.

Alors Monsieur le Maire, vous allez sûrement comme à chaque fois que des arguments font mouche parler d’une intervention virulente. Je ne sais qu’une chose, les Lyonnais nous demandent de ne pas soutenir ce type de fuite en avant.

Vous allez aussi sûrement dire que vous ne comprenez pas que l’on discute un projet de logement social. J’appelle chacun à bien regarder de quel programme il s’agit.

Vous allez aussi sûrement me dire « les chantiers sont utiles pour relancer l’activité ». Oui bien sûr, mais il n’est pas nécessaire pour cela de faire n’importe quoi, sous forme de néo-pradélisme déconnecté de la vie des quartiers. Vous feriez mieux –enfin- d’œuvrer à l’accélération des grands chantiers d’infrastructure.”

 

Précédent

Une politique à repenser

Suivant

Changez d’équipage !

5 Comments

  1. Burnier Antoine

    Comme toujours la Majorité Socialiste est dictatoriale les exemples sont nombreux de la tête de l’exécutif à Paris a nos communes. Mais on va encore parler de consultation des citoyens, on se demande quand cela se fait.

  2. Math

    Construire peut être utile si pénurie de logements sociaux je pense que le quota sur Montchat est atteint ma question : les écoles les stades les aires de jeux car dans cet immeuble où je crois une maison d’est écroulé à cet endroit la sécurité est-elle bien assurée au niveau du sol?
    Donc demander à monsieur le maire quand seront financés et mis en oeuvre les équipements indispensables pour tous ces enfants. Ce matin en passant rue saint Isidore un nouveau batiment de 157 logements en cours !!!!!
    Mais va-t-on trouver enfin du foncier pour le reste ???????

  3. Pierre BERAT

    Pour l’instant, la Ville de Lyon vend aussi son foncier disponible…

  4. AZ.

    Nous n’en sommes plus à une aberration près. Ce qui expliquerait toute ces “aberrations” qu’on observe sur Lyon depuis un certain nombre d’années. Faire du social sans l’accompagnement qui va avec c’est du trompe-l’œil et dans mon quartier on en vit l’amer expérience. Résultat : la classe moyenne-aisée s’en va. Elle quitte (elle fuit) le quartier et même souvent la ville. J’ai emménagé en 2007. Dans mon hall il y a 27 boîtes aux lettres. En 8 années, je fais, désormais, parti des 4 plus anciens résidents. Bravo les Politiques en place.

  5. Martine

    Dans cette affaire,tout se passe comme si l’avis des citoyens comptait pour quantité négligeable.Où est la démocratie dès lors que les orientations d’urbanisme préconisées dans le PLU sont allégrement piétinées par la mairie?
    On croit rêver: un Maire qui esquive les questions et ne dit donc pas la vérité à ses administrés ,un adjoint impuissant pour s’opposer au projet . Avec Ca les Montchatois sont bien gouvernés et surtout bien piétinés.! Le mépris affiché à l’égard des légitimes revendications des citoyens donne une image catastrophique du travail en mairie.
    Montchat ne séduit plus: dans ma seule petite rue ,4 .Villas ont connu cette année un changement de propriétaires..! Et les politiques de roucouler sur feu le charme montchatois ,alors que la bétonnisation galopante s’étend de toutes parts ,sans aucun style .
    De toutes façons,si le PLU n’est pas respecté,une procédure en annulation peut être engagée devant le tribunal administratif.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén