Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Le mur des réalités

L’actualité de ces derniers jours est très préoccupante pour la situation dans notre métropole en matière de sécurité : émeutes à la Duchère, Rillieux et Bron, dégradations régulières dans ces mêmes villes, prise à partie du Maire de Bron, insultes contre le Maire du 2e… le sentiment que de nouveaux paliers sont franchis dans l’inadmissible, avec souvent en toile de fond, le trafic de drogue auquel le Progrès vient de consacrer une très intéressante analyse fouillée.

Au-delà de cette actualité médiatisée, il y a aussi tous les autres points sensibles de l’agglomération et de notre ville, où les habitants doivent faire face au quotidien aux incivilités et délits qui plombent la vie quotidienne. Le 3e arrondissement n’est pas à l’écart de cela avec des situations sensibles aux abords de la gare Part-Dieu, dans le secteur Charial, place ronde et rue de la Balme à Montchat, à Sans-Souci Dauphiné et bien sûr place Gabriel Péri…

J’ai noté les déclarations suivantes d’un policier municipal dans le journal suite aux émeutes du 4 mars : “Deux de mes collègues sont sortis. Ils ont pris les boucliers et les flash-balls. Je sais que son utilisation est décriée. Mais si on avait pas eu ça, on ne les aurait pas fait reculer.”

Alors que des faits aussi graves se produisent et que notre ville fait tristement la Une des JT nationaux, le Maire de Lyon vient d’exposer ses orientations en matière de tranquillité publique, de sécurité et de prévention, lors d’une commission générale du Conseil municipal. Qu’apprend-on ? D’abord qu’en termes de programmation des investissements, la sécurité est au bout de la file des priorités… Qu’ensuite, la priorité pour la police municipale sera d’outiller les agents pour aider les citoyens au quotidien (en les formant à la communication non violente, au secourisme, à la lutte contre les discriminations…) !!! Pour l’adjoint à la sécurité, il faut retrouver une police de proximité, pour recréer du lien avec les habitants. Et dans le 3e, les élus majoritaires font passer le message qu’il n’y aura pas de nouveau poste de proximité et que l’extension de la vidéoprotection n’est pas à l’ordre du jour.

Quel sentiment d’écart abyssal entre les besoins de la population de nos quartiers et la vision politique de la majorité Verts-Extrême gauche de la Ville de Lyon… Où en serons-nous dans 5 ans ?

Un autre témoignage de policier municipal suite aux dernières émeutes de la Duchère est éclairant : “Je suis un policier de proximité. Cela veut dire que je connais très bien mon terrain. Mais mon métier, c’est de constater les infractions et les délits et d’interpeller. Pas d’être sympa. Nous vouloir inoffensif, c’est contre-productif.”

Précédent

Il est encore temps de revenir à la raison

Suivant

Fermeture de la rue de l’Harmonie : suite

1 Comment

  1. Martine

    Pas un jour ne se passe sans que la presse locale ne relate une agression entre collégiens ,entre bandes rivales de quartiers ,sans parler des violences physiques désormais exercées sur des enseignants ( professeur agressé d’un coup de poing à Givors) .Au menu des horreurs quotidiennes ,le choix est varié ( violence des mineurs isolés etc ):et les alertes du Progrès me rappellent plusieurs fois par semaine que nous avons basculé dans un autre monde ,celui des sans lois et sans repères . Les délinquants ne sont pas idiots :s’ils tapent dans un mur en coton ,ils ne se feront pas mal,s’ils tapent dans un mur en béton ils risquent de se fracasser la main ou le poignet . Devinez la qualité de notre mur défensif et vous aurez la réponse …
    Face à ces incidents de +en + inquiétants nous avons trop longtemps développé une énergie en caoutchouc mousse ,une combativité de marshmallow et nous n’avons que la pagaille que nous avons tous méritée ! .Pas seulement les politiques mais aussi les citoyens qui comptent toujours sur les autres pour réagir ,faire preuve de courage et de solidarité .
    Cessons de nous en prendre à x ou y ,et commençons par nous regarder nous mêmes : nos ennuis ne nous arrivent pas tout à fait par hasard ….Face au danger ,Soyons tous solidaires quels que soit notre rue ,notre îlot urbain : je rêve ou quoi ?
    Martine

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén