Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Les faits sont têtus

Ceux qui comme moi aiment les sommets comprendront l’image. En montagne, la brume peut être si dense qu’elle masque tout, ou avec seulement quelques trouées ici ou là qui disparaissent rapidement. On perd facilement ses repères ; puis en quelques minutes, tout peut se dégager, le panorama s’impose alors dans toute sa netteté. Ce panorama peut alors être rayonnant, ou bien il s’avère gris et chargé, menaçant.

 

C’est un peu ce qui arrive avec la Résidence pour personnes âgées Constant. Le projet de démantèlement, pour y construire un EHPAD, apparaît maintenant clairement tel qu’il est : une aberration dont on se demande quelles ont bien pu être les motivations.

 

Il y a encore quelques semaines, lorsque les acteurs associatifs ont dénoncé ce projet, la réponse était que c’était un combat d’arrière-garde. Quand j’ai évoqué ce projet en Conseil d’arrondissement, on a parlé d’attaque contre la municipalité. S’interroger sur le bien-fondé de ce projet, c’était créer des problèmes. Quand nous sommes allés, avec Dominique Perben député de la circonscription, rencontrer les résidents de la RPA inquiets par ce déménagement forcé, on a dit que nous jouions avec les peurs…

 

Oui mais voilà, des témoignages que nous avons pu recueillir montrent qu’il y a une vraie incompréhension et une vraie détresse chez les résidents de la RPA. Les échanges avec de nombreux Montchatois sur le marché, nous confortent dans l’idée que cet établissement est profondément ancré dans ce quartier, parce qu’ils sont nombreux à y avoir (eu) de la famille. Les réactions à la tribune parue dans le dernier journal Vision 3e (voir la tribune après le billet) montrent que vous êtes nombreux à partager ces idées claires sur le sujet. La dernière réunion du Conseil de quartier de Montchat a mis en pleine lumière la légèreté de la municipalité sur ce dossier (voir « La maison de retraite enflamme le conseil de quartier », Progrès du 24 juin), mené sans aucune concertation. Pas inintéressant dans ce contexte de rappeler les propos prononcés en Commission générale de la Ville de Lyon « Vivre ensemble à tous les âges » le 27 avril dernier, qui parlaient d’évaluation en continu de la politique gérontologique de la Ville de Lyon avec les Conseils de quartier.

 

Je parlais plus haut d’aberration à propos de la fermeture de la RPA Constant. On en prend la mesure quand on lit le compte-rendu d’installation du nouveau Conseil des sages du 3e arrondissement (Progrès du 23 juin). Je cite les propos du Maire du 3e  qui sont rapportés dans le Progrès : « Le constat est préoccupant : beaucoup de personnes âgées sont isolées. En découle un problème de communication et de coordination entre les instances et les seniors retranchés » ! Alors pourquoi fermer des lieux de vie conviviaux et sûrs pour les personnes âgées ?

 

Tant qu’il en est encore temps, je dis à ceux qui mènent ce dossier de revenir en arrière. Sachez reconnaître votre erreur et repartons sur de nouvelles bases. Nous l’avons déjà dit, d’autres terrains sont disponibles pour accueillir un futur EHPAD. Aux sites déjà mentionnés (voir posts précédents), j’ajoute le site « Merck » de l’avenue Lacassagne dont la SACVL doit assurer la reconversion.

 

Pour ma part, je continuerai à poser les questions qui gênent. Le prochain conseil est mardi.

 

Pierre Bérat

 

Tribune parue dans Vision 3e de juin 2009

 

Quelques idées claires sur le devenir de la résidence Constant

 

Oui, il est utile de construire de nouveaux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du fait du vieillissement de la population. Mais cela ne doit pas se traduire par la fermeture de la résidence pour personnes âgées Constant. D’une part parce qu’il y a besoin, aux côtés des EHPAD, de résidences pour personnes âgées autonomes, assurant sécurité et convivialité. D’autre part, parce que la résidence Constant est exemplaire. Parfaitement intégrée au quartier-village de Montchat, elle offre qualité de vie et lien social : les associations y sont présentes et son foyer-restaurant est très apprécié. En lançant le projet de son démantèlement, le Maire du 3e n’a pas mesuré ces qualités. Pour notre part, nous plaidons pour qu’un autre terrain soit trouvé pour l’EHPAD (RVI, Trarieux…) et pour que la Ville de Lyon offre de nouvelles perspectives à la Résidence Constant.

 

Pierre Bérat pour Ensemble pour Lyon”

Précédent

Tout va bien, ne changeons rien…

Suivant

Le mystère du bibliobus

4 Comments

  1. Jacques

    Bravo Pierre, cette histoire est lmantable.
    Si ils veulent une EPAD je leur amène une société spécialisée qui finance elle même ses opérations et qui possède à ce jour + de 25 EPAD;
    A ta disposition.*
    Jacques

  2. Béatrice

    Merci Pierre de défendre cette résidence. En tant que professionnel de santé en gériatrie je ne peux que redire combien lorsque les établissements fonctionnent bien comme celui de Constant, générant activité sociale et tout simplement de la Vie, cela n’a pas de prix . Car ce sont autant de situations dégradées ayant un impact direct sur l’état de santé évitées. Le Bien Vivre à l’àge sénior est la seule vraie Prévention en matière de santé. Il n’y a qu’à se rendre dans les services d’urgences ou de courts séjours gériatriques pour comprendre à quel point ,les équilibres sont précaires , et lorsque qu’ils sont rompus alors tout bascule vite, si vite. Les équipes n’ont ensuite, quand il n’est pas trop tard , de cesse de rechercher le projet le plus adapté possible ,au combien complexe , infiniment plus couteux , car une altération de l’état de santé se paie très cher ,et sur tout les plans lorsque l’àge est là. Bref on pourrait prolonger longtemps cette réfléxion totalement basique d’ailleurs, sur ce sujet.
    Nos élus pourraient être un peu plus cohérents car tout cela ne sont que des lieux communs !…Un peu de bon sens …
    Oui il s’agit vraiment d’une action, au delà de son caractère Humain , de Prévention primordiale et majeure dans ce contexte.
    Merci.
    Béatrice.

  3. sans souci

    H U M A N I T E….. SVP

    Reconnaitre ses erreurs n’est pas une faiblesse mais plutôt une force…

  4. Je ne comprend pas la logique de notre majorité socialiste : la population viellie il faut des résidences pour personnes agées et aussi pour celles qui ont besoin d’assistance pourquoi opposer ces deux réalités en détruisant ce qui marche et qui existe pour construire un établissement plus spécialisé il faut garder la rue Constant et construire dans le secteur. Malheureusement je vois que mon constat se vérifie pas de vue à long terme ni de synthèse, on bricole pour pouvoir dire on va faire ou on fera, la seule vue à long terme de ces politiciens est-elle celle de leur réélestion ? Un autre exemple illustre cela la réorganisation des découpages administratifs surtout ne rien faire des personnes politiques pourraient être au chomage. Enfin ça ira mieux demain

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén