Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Plus qu’un manque, une défaillance de moyens

Notre pays connait la situation inédite de manifestations de policiers. Une situation inédite provoquée par des attaques elles-aussi inédites, et abjectes, contre les forces de police : attaque terroriste de policiers à leur domicile familial, tentatives de meurtres contre des policiers en mission lors d’émeutes urbaines. Le pays doit comprendre ce signal d’alarme de la police et entendre le message. Les policiers doivent avoir les moyens de remplir leur mission.

A la suite de l’attaque de policiers à Viry-Chatillon, Manuel Valls a annoncé de nouveaux équipements de sécurité, pour protéger notamment les véhicules contre le feu. Mais ce scandaleux état de fait ne peut se régler seulement par une “course technologique”. On ne peut se contenter d’acter que de nouveaux types d’agression se produisent. Il faut bien évidemment aussi une réponse répressive, rapide, à la hauteur du comportement criminel. Face à de telles attaques, oui on peut blinder les véhicules d’intervention, mais il faut aussi “blinder” la traque et la répression contre les auteurs de tels actes.

Et le Gouvernement peut dire ce qu’il veut, chacun mesure combien ce quinquennat Hollande aura été néfaste. De même que les choix fiscaux du débat de mandat ont plombé la situation économique, les signaux envoyés par la politique Taubira ont fait sauter de nombreux verrous. Le syndicat de la magistrature se défend d’insuffisance des peines, évoquant l’augmentation du nombre de personnes incarcérées. Mais rien ne dit que cette hausse est à la hauteur de la progression des délits, en nombre et en gravité. Encore une fois, il faut entendre les policiers qui expriment leur ras-le-bol de voir des fauteurs de troubles graves revenir rapidement dans la rue.

Je lisais également aujourd’hui dans le journal le compte-rendu d’une réunion publique dans le quartier Etats-Unis au cours de laquelle les habitants avaient exprimé leur ras-le-bol face à la délinquance quotidienne, qui reste sans réponse efficace. Et la situation reste sensible à Vénissieux.

Nous avons aujourd’hui le sentiment qu’à tous les niveaux d’agression, qu’il s’agisse d’entreprise terroriste, de rébellion criminelle ou de “petite délinquance du quotidien”, le niveau de la réponse répressive est largement en-dessous du seuil requis. Au-delà d’un manque de moyens à combler, il y a des défaillances de moyens à corriger.

Précédent

Primaire de la droite et du centre

Suivant

Le bébé et l’eau du bain

5 Comments

  1. Christiane

    Entièrement d’accord avec vous Pierre !
    Il faudrait aussi “sanctuariser” la police. Toute attaque / agression (y compris insulte) envers un représentant de l’ordre devrait faire l’objet d’un peine automatiquement augmentée par rapport au même crime ou délit. C’est une atteinte à la République et à chacun d’entre nous, à travers eux.
    Et ils devraient utiliser leurs armes, au lieu d’en être tellement dissuadés par leur hiérarchie qu’ils se laissent brûler dans une voiture plutôt que de tirer … C’est révoltant, terrible, et comme vous dites abject.

  2. il faut donner des limites a tous ces voyous sans repères. je suis d’accord pour plus de sévérité envers eux

  3. edmee jacquet

    mais il y a très longtemps que les “palabres” de ce GVT me sont indiffferents et comme dit un humoriste (un peu crash mais tellement vrai .. et tellement d’actualité….)
    Nos policiers car il le dire NOS policiers sont devenus de la chairs à canon je n’ose dire sous l’oeil bien veillant des ministres de la justices et de l’interieur mais presque Pour ce defendre il leur faut attendre qu’on leur tire dessus !! mais il n’y a qu’en France sous régime socialiste que l’on voit cela et je ne parle pas de la pub dans le métro parisien (l’argent n’a pas d’odeur) mais le sang OUI ! et c’est celui d’hommes et de femmes comme nous qui ont choisi de défendre nos valeurs à nous et non pas celles des banlieues pourries (de l’est lyonnais et hélas maintenant de trop nombreux quartiers lyonnais car pour se débarrasser d’une bande on ne fait que déplacer le problème mais il faut bien que jeunesse se passe dixit un certain maire d’arrondissement et bien entendu c’est toujours encore et encore la faute à ….
    Ce ne sont pas les borborites d’un 1er ministre en mal de présidentiel et de pleureuses qui changera le danger que coure notre police qui bien entendu dixit ce GVT les manifs de ces hommes sont bien entendu le fait du…. mais que vient-il faire la ? ! comme par hasard c’est toujours la faute des autres;
    Ce ne sont pas des gilets ni de gants qu’a besoins notre police mais de considérations de moyens en hommes et en armes de ne pas attendre d’être tiré comme des “poulets au champ de foire” mais de pouvoir faire respecter la loi rien que la loi de la République dans toute la République
    Ce matin la grande foire avec médias à la bote de ce GVt commence à Calais on parie qu’ils reviennent plus vite que les impots ?????

  4. BURNIER

    Entièrement d’accord avec Christianne

  5. PLAN

    D’accord Pierre, mais tant que l’on n’aura pas fait le ménage dans les hauts fonctionnaires, quelle que soit la majorité rien ne changera. Quel gouvernement aura le courage de le faire?

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén