Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Pourquoi cacher un beau parc ?

L'immeuble construit avenue Lacassagne là où aurait pu être créée une belle vue sur le futur parc.

L’immeuble construit avenue Lacassagne là où aurait pu être créée une belle vue sur le futur parc.

Voici le texte de mon intervention lors du Conseil d’arrondissement de janvier 2016 à propos de la création du nouveau parc sur le tènement RVI ; une position plusieurs fois affirmée ces dernières années.

“Nous allons bien sûr voter favorablement ce rapport. Je pense qu’effectivement lorsque que nous voyons la description du parc, cela sera un beau parc. Je me félicite de la décision du maintien d’un bassin puisque c’était un des points en débat. Il manque d’eau dans cette ville, c’est donc une bonne chose que nous profitions de cette opération pour en voir plus.

Par contre, ce parc est tellement beau que je regrette que nous ne le voyions pas depuis l’avenue. Je renouvelle et je le redis que nous avons raté une opportunité d’ouvrir l’avenue Lacassagne à cet endroit là sur ce parc. Nous aurions pu marquer la porte d’entrée de Montchat de belle façon, si nous avions permis à tous les gens qui passent avenue Lacassagne d’avoir une vision sur ce grand parc que nous allons créer.

Le choix a été fait de construire un immeuble à la place, le long du parc. Premier inconvénient, cela va encadrer le parc d’immeubles et cela va le cacher à la vue de tout le monde, et en termes d’espaces public cela n’est jamais très bon. Par ailleurs à cet endroit là, cela renforce l’effet tunnel de l’avenue Lacassagne, alors que nous aurions pu créer une belle ouverture.

Tout cela m’amène à regretter qu’en termes de concertation, nous ne fassions pas confiance aux citoyens habitants pour discuter des grands choix d’urbanisme. Très souvent, nous nous rendons compte que la Ville pose sur la table des choix structurants. Ce choix de construire l’immeuble en bordure de l’avenue Lacassagne, à mon avis, est un choix structurant qui n’a pas été discuté. Vous demandez après aux citoyens, dans l’accompagnement, dans le détail, de se concerter et de donner des idées. Il faudrait leur faire plus confiance pour qu’ils puissent se prononcer plus globalement sur ces opérations et voir la physionomie qu’ils veulent pour leur quartier. C’est le cas sur la friche RVI, c’était aussi le cas lors de la réunion d’hier sur la Part Dieu où finalement des choix ont été faits, structurants et lourds, sans trop d’explications. La concertation est ouverte uniquement sur des questions secondaires et je le regrette, les habitants peuvent s’exprimer sur des grands choix d’urbanisme.

Nous sommes très contents de ce parc et nous voterons le rapport avec le regret qu’il soit caché et que nous n’ayons pas bénéficié de l’opération pour créer une belle entrée au quartier de Montchat.” 

Précédent

Déchéance de nationalité : le champ d’application est un point clé

Suivant

Au travail

3 Comments

  1. helas je pense comme vos une fois de plus ce parc risque d’être très “confidentiel “et réservé à quelques uns seulement et l’on sait hélas ce qu’il devient de ce genre
    de programme
    Parce contre la facture elle cela pour tous

  2. BURNIER

    Dommage pour l’entrée sur l’avenue Lacassagne
    Il a aussi un défaut une partie est coincée entre les bâtiments nouveaux et ceux de l’école Emile Cohl
    Il y a eu au moins un atelier pour ce parc mais ce n’était que savoir où on mettrait les bancs, les fleurs des détails plutôt.
    D’ailleurs pour beaucoup de projets, La Part Dieu en particulier, les instances de la mairie décident de tout sauf de quelques détails. la dernière réunion

  3. BURNIER

    je me suis raté, je disais qu’à la dernière réunion au sujet de la Part Dieu on demandait de s’inscrire pour étudier les détails : les bancs le sol (‘et encore ?) les arbres
    Beaucoup de communication peu de démocratie vraiment participative

Les commentaires sont fermés

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén