Jan 24

Intervention lors du Conseil d’arrondissement du 12 janvier 2010.

Les débats du Conseil d’arrondissement constituent bien logiquement le cadre privilégié de notre démocratie locale. Aussi, vous trouverez sur ce blog mes interventions dans le cadre de ce conseil (il s’agit de la retranscription de l’intervention orale).

« Monsieur PHILIP, dans le Progrès du 17 décembre dernier, le vice-président du Grand Lyon, conseiller aux questions économiques, a cité « le pôle d’économie sociale et solidaire lancé par Thierry PHILIP, rue Montebello dans le 3ème ».

Dans la présentation du plan de mandat, concernant la rue Montebello, il n’était pas fait mention, sauf erreur de ma part, de ce pôle d’économie sociale et solidaire, je voulais savoir si vous renoncez à un alignement commercial et à la relocalisation d’activités commerciales dans cette rue.

Je suis un peu surpris de lire cette information dans le journal. »

Je ne fais pas figurer les réponses pour éviter les problèmes de citation (le procès-verbal n’est validé qu’avec un certain délai). Mais vous pouvez consulter l’intégralité des débats sur le site de la ville de Lyon à l’adresse suivante :

http://www.lyon.fr/vdl/sections/fr/arrondissements/3arrdt/vie_democratique1733/conseil_darrondisse/?aIndex=1

écrit par Pierre BERAT \\ tags:


2 commentaires pour “Quel avenir commercial pour la rue Montebello ?”

  1. 1. Burnier Dit:

    Il est assez curieux de décreter qu’une rue sera commerçante car si l’ on observe ca qui se passe dans les quartiers on peut voir des ilots où les commerces se succèdent sans succès. Il est vrai que la rue Montébello était commerçante avec des bouchers en particulier mais je pense qu’à l’époque le tissu commerçant, avec Monoprix était important et cela attirait le chaland. Maintenant sur cette place devant le CLIP il y a des commerces d’une autre nature. Je reste sceptique quand à cette volonté de faire un pôle économique et solidaire, ce sera très ciblé et le marché “équitable” de la place Jutard sera-t-il suffisant pour faciliter cette animation il faudra que les clients viennent d’ailleurs

  2. 2. Pierre BERAT Dit:

    Monsieur Burnier, si j’ai posé cette question en réaction à une information parue dans la presse, c’est bien parce que je pense qu’il ne faut pas “renoncer” à l’implantation de commerces “traditionnels”, même si les chosent ne se décrêtent effectivement pas. Mais à l’heure où l’on constate un certain regain du commerce de proximité, je crois qu’il faut essayer de jouer cette carte dans le secteur Montebello-Aimé Collomb, en s’appuyant sur la place Jutard et le cours Gambetta.