Juil 16

La proposition d’Eva Joly, en pleine Fête nationale, de supprimer le défilé militaire du 14 juillet, a suscité avec raisons ces derniers jours un large tollé. A mon avis, il ne s’agit certainement pas d’une boulette, ni d’un propos isolé de Mme Joly. Cela pose en tous cas une fois de plus la question de la Vision pour la France de la gauche plurielle.

Cette proposition d’Eva Joly de supprimer le défilé militaire du 14 juillet est d’abord scandaleuse puisqu’elle survient alors-même que la France vient de perdre encore plusieurs soldats engagés en Afghanistan. Le moment devait plutôt être celui de l’hommage aux armées et à leur engagement, un hommage tout particulier à ceux qui servent la politique de la France sur les théâtres étrangers.

Cet appel est aussi significatif et il n’est certainement pas une boulette maladroite. En refusant de mettre les forces armées à l’honneur le jour de la Fête nationale, cet appel est bien l’expression d’une opinion d’une des leaders de la gauche plurielle. Eva Joly a depuis cherché à corriger le tir en disant qu’elle est pleinement sensibilisée aux questions de défense, qu’il faut un autre symbole pour la Fête nationale et que ce défilé militaire pourrait se faire le 8 mai ou le 11 novembre. Ce complément n’est pas «convaincant ». D’abord la Fête nationale ne se limite pas aujourd’hui aux défilés militaires ; c’est aussi un jour férié censé être porteur de sens sur la République, ce sont aussi des bals populaires et autres animations devant incarner la cohésion nationale. Quant à l’idée de limiter les défilés militaires aux jours des commémorations d’armistices, ce serait un message inadapté : le regard sur les forces de défense ne peut être tourné que vers l’Histoire.

Cette proposition n’est pas non plus une position isolée. Elle n’est pas surprenante de la part de la candidate d’Europe Ecologie Les Verts à la présidentielle. Je pense même qu’elle est tout à fait calculée pour séduire le cœur de l’électorat vert, et s’assurer un bon score de 1er tour pour la présidentielle. Et au-delà, les désaccords exprimés par certains leaders socialistes ne doivent pas masquer le fait qu’une telle proposition ne peut que satisfaire une partie de la gauche, y compris au PS.

Et c’est bien là que réside la vraie question. La proposition d’Eva Joly démontre la vision « bisounours » d’une partie de la gauche sur la géopolitique mondiale et les questions de sécurité. Elle témoigne aussi d’une aversion de cette même gauche à une France qui tient son rang dans le monde et du manque de considération pour l’Armée en tant qu’institution de la République. Nous sommes bien là au cœur du débat sur la vision que nous avons pour la France. Et sur ce sujet de la Défense nationale, comme sur celui des choix énergétiques, du sens de la nationalité, des libertés au plan économique, la vraie question que chacun devra se poser d’ici 2012 est la suivante : quelle serait la politique d’un Gouvernement de gauche plurielle ?

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , ,


5 commentaires pour “Question après une non boulette”

  1. 1. math Dit:

    Cette intervention le Mme JOLY, m’a énormément surpise! Il est de naturel d’ouvrir un débat sur cette intervention plusque maladroite et comme vous le dites irrérespectueuse envers nos soldats morts la veille du 14 juillet.
    Après la gauche plurielle qui s’est elle aussi sur le champ “indignée” voilà qu’ils se mettent à “taper “sur le premier ministre qui dans sa fonction a recadré cette initiative par des paroles sobres et justes. Alors bing, voilà la gauche plurielle qui trouve un nouvel élan pour se concerter et changer complètement le contexte et d’en faire encore et toujours une attaque contre le gouvernement et l’exécutif.
    Vraiment “ils ne savent plus comment exister ces moultes candidats à la primaire. Et dans la crise monénaire que nous connaissons actuellement, aucun par contre ne s’exprime. Les jeunes “quadras” E.W ” avoue récemment que la retraite sera toujours à 60 ans et que les emplois jeunes il n’y croit pas sans augmentation d’impots.Je pense que cette boulette n’est pas innoncente. Il faut vite faire oublier cette intervention cohérente alors on “balance” sur un autre sujet où toute la gauche plurielle est en consensus. Elle ironise sur la politique actuelle mais eux que nous offrent-ils à part des mensonges et des impots supplémentaires. Merci d’avoir abordé ce sujet qui n’est vraiment malheureusement que le début d’une longue série des ” coups bas” de toutes sortes. Le 14 juillet 2011 a permis de nous monter que tous les jeunes qui défialaient et qui s’étaient engagés étaient des personnes responsables et fiers de leur pays. Continuons à célèbrer ce jour dans la sobrièté comme il est de coutume depuis plusiers années.

  2. 2. Claude JEANDEL Dit:

    Pierre, bonjour,

    C’est vrai que la position de Mme Joly n’est pas du tout innocente, c’est une vieille lune d’une certaine extrême-gauche qui croit encore à une armée populaire, croyant que cette armée populaire, armée de simples fusils pourra s’imposer lors de différents conflits mondiaux.

    En fait, celle-ci n’a jamais rien compris à l’évolution du monde moderne, en pleine mutation où la géopolitique est un élément important dans la direction d’une Nation dont l’armée en est le bras séculier.

    Contrairement à ce que tu dis, je ne crois pas qu’au PS l’on soit contre le 14 juillet, tout simplement c’est parce que c’est sous la IIIème République que fut décidé le 14 juillet comme fête nationale. Le but, à l’époque, est qui pour moi doit le rester, c’est d’abord que les citoyens s’approprient eux-mêmes les fondamentaux de la République ” Liberté, Egalité, Fraternité”.

    Pour cela, l’armée, parce qu’elle est un corps au sein de la nation, on pourrait dire qu’elle est en ce sens, une armée du peuple donc populaire. Le fait que plus de 50% d’officiers supérieurs sont issus des milieux populaires, elle est la seule institution qui permet aux citoyens de ce pays de bénéficier de l’ascenseur social. En ce sens, Eva Joly est complètement azimutée et n’a rien compris de l’organisation de l’Etat en général. Ceci est dramatique au moment où six de nos fils viennent de perdre la vie, son comportement est inadmissible.

    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  3. 3. Christine HOUBART Dit:

    Bonjour,

    Si je suis en partie d’accord avec vous, permettez-moi, cependant quelques remarques.

    En effet, lorsque vous évoquez le 14 juillet, jour férié censé être porteur de sens, comment les jeunes, mais pas seulement, peuvent-ils en être convaincus lorsqu’ils voient des pleines pages de publicité pour l’ouverture la journée entière des centres commerciaux, ce jour-là précisemment? Et pour celles et ceux qui travaillent dans ces centres, quel sens donner à ce 14 juillet? Le défilé de nos armées sur les Champs Elysées ou dans nos villes ou celui d’une journée davantage rémunérée? Vous savez, le fameux “travailler plus pour gagner plus” !!!

    Quant au PS, je pense que malgré tout la très grande majorité de ses membres est et reste fidèle à la République et à ses symboles.

    Bien à vous
    Christine HOUBART

  4. 4. Pierre BERAT Dit:

    @ Claude et Christine, lisez bien, je n’ai pas dit que je pensais que tout le PS pensait la même chose qu’Eva Joly. Mais je pense que c’est le cas d’une partie de ce parti politique. Par ailleurs Claude, je pense qu’il ne faut pas cantonner ce type de position à l’extrême gauche car c’est une façon de la considérer comme marginale. Je crains malheureusement que tout cela relève d’une idéologie présente beaucoup plus largement au sein de la gauche plurielle/
    Par ailleurs Christine, quand j’évoque le jour “ferié”, vous aurez noté que j’ai dit “censé être porteur de sens” ; il y a effectivement des progrès à faire pour que cela soit le cas.

  5. 5. milan Dit:

    Une façon supplémentaire pour la gauche de diviser les français .