Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Réflexions et clarifications d’après “vague” verte

Dans le prolongement du 1er tour, le 2e tour des élections municipale et métropolitaine à Lyon se traduit par une nette victoire de la coalition entre les Verts, la gauche et l’extrême gauche. On ne peut que le constater, pour ces élections du 15 mars et du 28 juin, une partie de la population, motivée par le programme des Verts, s’est bien mobilisée. Sans doute une partie de cette électorat du 2e tour n’a pas bien intégré que ce programme allait se traduire par des mesures portées par l’extrême gauche…

Cette victoire est néanmoins incontestable, c’est le jeu de la démocratie. C’est maintenant à cette nouvelle majorité de prendre les commandes, et nous savons que la situation économique et sociale du pays nécessite que les collectivités soient dirigées sans tarder. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’était à mon avis pas souhaitable de décaler les élections de plusieurs mois, à partir du moment où la situation sanitaire permettait la tenue du 2e tour.

Les Verts et leurs alliés de gauche et d’extrême gauche vont donc gouverner notre Métropole et notre Ville. Peut-être peut-on suggérer aux nouveaux élus de faire particulièrement preuve d’humilité et de retenue, d’une part parce que leur élection se fait avec une énorme abstention, et que l’adhésion des habitants à leur programme est donc limité et, d’autre part, parce que chacun doit bien prendre en compte le contexte nouveau de la crise économique et sociale post Covid.

Autre constat en effet incontournable : celui d’une abstention de haut niveau durable. Le 2e tour n’a pas changé la donne. Difficile d’en déterminer les raisons, et surtout leur part respective. Mais il faudra bien comprendre le phénomène, tant il interroge sur le fonctionnement démocratique. Il revient à notre famille politique de faire un travail de propositions, pour éviter qu’une telle vague verte se renouvelle lors des futurs scrutins, notamment pour les élections nationales de 2022.

Dans ce contexte, notre mouvement politique a donc perdu ces élections municipale et métropolitaine. Et je suis bien sûr très déçu que notre liste ne l’emporte pas dans la circonscription Lyon Est de l’élection métropolitaine… A ce sujet, je veux revenir sur la décision de s’allier pour ce 2e tour avec les listes « Un temps d’avance » de Gérard Collomb. Comme je l’avais écrit, je maintiens que c’était une décision responsable, reposant sur un accord sur l’essentiel pour répondre aux défis de la crise économique et sociale et proposer une alternative crédible au projet de l’alliance Verts-Extrême gauche. Maintenant, sans doute que la communication n’a pas été adaptée entre les deux tours et que trop de Lyonnais ont compris cette alliance comme la poursuite du mandat de Gérard Collomb.

Quelques mots aussi sur la « honte des procurations » qui décrédibilise notre système étatique. Depuis mars, chacun s’est ému de la faible participation et a appelé à assouplir le système des procurations, voire du vote, pour encourager la participation. Les administrations et les parlementaires ont sans doute passé beaucoup de temps (et donc d’argent) sur le sujet. Et au final, un petit aménagement dans la dernière ligne droite, qui ne simplifie en rien le processus des procurations… pire, de nombreuses procurations n’ont pas été prises en compte pour une question de délai. Franchement, c’est la honte pour notre démocratie, à l’heure de la société 4.0… une parfaite illustration de nos pesanteurs étatiques.

Pour terminer, quelques mots aussi sur mon départ du Conseil du 3e arrondissement. C’est bien sûr pour moi un déchirement tant j’ai apprécié défendre les intérêts des quartiers de notre arrondissement dans cette enceinte.

Je tiens à bien préciser que ce départ du conseil du 3e arrondissement n’est pas volontaire ou un choix déterminé comme certains ont voulu le faire croire. Indépendamment de mon engagement dans l’élection métropolitaine, c’est parce que les leaders locaux LR pour l’élection municipale n’ont pas souhaité ma présence sur la liste que je n’y étais pas. Je peux le préciser maintenant que la campagne est terminée. C’est important pour moi de le dire car je ne veux surtout pas que les habitants du 3e pensent que j’avais abandonné l’arrondissement…

Je regrette aussi que parmi les élus issus de la liste de la droite et du centre qui siègent dans l’opposition au sein du Conseil du 3e arrondissement, 5 sur 6 ne résident pas dans l’arrondissement. Puisque l’on se situe dans une configuration de défaite aux élections municipales, avec donc un nombre réduit d’élus, il me semble opportun que certains démissionnent pour faire entrer au Conseil d’arrondissement des suivants de liste qui eux résident dans le 3e. Les conseils d’arrondissement sont en effet faits pour assurer une représentation en totale proximité. C’est en tous cas l’approche que j’ai toujours défendue.

Précédent

Marre de ces incohérences

Suivant

Dernière chance ?

15 Comments

  1. STEIMANN

    Bonjour Pierre,
    Et oui cette trilogie avec G. Collomb non… mais un regret, que vous partiez… dommage et je peux comprendre, parce que vous avez fait un travail formidable… à bientôt quand même. Amitiés. René STEIMANN

  2. Toujours des analyses très pertinentes et mesurées. Dommage pour ton arrondissement que tu n’aies pas pu être candidat et tête de liste. Le renouvellement pour le renouvellement, cela n’a en effet aucun sens quand l’engagement, l’action et les idées sont là. La preuve est dans le résultat, dans ton arrondissement comme dans les autres. Certes, il y a une vague mais c’est loin d’être un tsunami. L’échec s’explique aussi par des choix inadaptés et des pratiques d’un autre temps. Cette élection restera ainsi un exemple de ce qu’il ne faut pas faire, en espérant que les pseudo stratèges retiendront la leçon.

  3. Pierre BERAT

    Merci Monsieur Steimann, à bientôt j’espère également.
    Et Merci Josselin, je me doute que tu partages mon analyse. Effectivement il faut vraiment que notre famille politique comprenne au niveau local que l’approche ne peut pas être seulement marketing et que dans une ville de la taille de Lyon, il faut une action en proximité dans la durée. Nous, la droite lyonnaise, avons beaucoup été critiqués en 2014. Force est de constater que 2020 est nettement en retrait…

  4. Christian

    Bonjour Pierre,

    Je viens de lire votre post : « Réflexions et clarifications d’après “vague” verte »

    Je vous ai fait part par mail, avant le 2ème tour des municipales, du parcours de mon épouse et de moi-même afin de pouvoir voter par procuration, je n’y reviendrai pas, une matinée de perdue et visite de quatre commissariats avant de pouvoir donner procuration !

    J’ai un point de désaccord avec vous concernant la date des élections. Pour moi, toute élection entre le 30 avril et le 15 septembre est vouée à un très fort taux d’abstention (Il faut également neutraliser la période des fêtes de fin d’année) sauf à instituer un vote par internet car les moyens de sécurisation existent, de grandes sociétés ou compagnies d’assurances l’ont déjà adopté.
    Nous étions en situation exceptionnelle, à mon sens, il fallait prendre des mesures exceptionnelles, valider les élections pour les maires élus au premier tour et reporter les autres à fin d’année voire début 2021.
    Le déconfinement venait d’avoir lieu, certains dont je fais partie ont attendu un peu avant de partir en vacances ou sont allés dans leurs résidences secondaires pour les remettre en ordre.
    L’accord avec les listes de Gérard Colomb n’a absolument pas été compris, trop peu de temps pour expliquer et convaincre.

    Par ailleurs vous parlez de vague verte, pour moi il s’agit d’un retour de la gauche dans sa forme la plus néfaste, une coalition de courants antinomiques qui comme des Black blocs se sont avancés masqués derrière les candidats verts.
    Vielle technique des minorité agissantes !

    Et notre Président, comme « benêt », pardon cela m’a échappé, s’est au lendemain de l’élection engouffré lui-même dans ce piège !
    Messieurs Le Maire et Darmanin ont le lendemain essayé de relativiser !

    Ne s’agirait-il pas de la troisième vague de dégagisme initié par Monsieur Macron, la première les législatives, la seconde les européennes et maintenant les municipales ?

    Espérons que les électeurs se ressaisissent avant que la quatrième ne porte au pouvoir l’extrême gauche ou l’extrême droite !

    Il conviendrait que les instances nationales des Républicains s’appuient plus sur les élus locaux, prennent en compte les informations qui remontent du terrain et ne fassent pas l’inverse, c’est à dire imposer leurs vues aux élus locaux !

    Je suis très en colère d’apprendre que vous avez été évincé des municipales par des leaders locaux LR, car j’habite Montchat depuis 1979 et que vous êtes le seul élu que j’ai connu, totalement accessible, qui toujours répond à un mail, ayant une présence véritable sur le terrain pas uniquement lors des élections.
    Lorsqu’un problème était signalé, il y avait toujours un retour.

    Ces manœuvres internes ne sont pas acceptables.

    Je vais vous le rappeler, car je vous l’ai déjà dit, je suis un électeur de droite depuis 1968.
    Lorsque Monsieur PERBEN a été parachuté pour les municipales à Lyon, je n’ai pas voté pour lui, les informations sur sa gestion à Chalon sur Saône étant pour le moins sujet à caution.

    Simplement pour préciser que si les partis proposent ou imposent (souvent d’en haut), ce sont les électeurs qui disposent.

    J’espère que nous nous verrons bientôt et de toutes les manières vous avez mon soutien et je peux m’avancer pour affirmer celui de personnes proches que vous connaissez.

    Très courtoisement,

    Christian

  5. Pierre BERAT

    Christian, merci bien pour ce message. Je vous rejoins sur le retour de la gauche, sous une forme “nouvelle”. Cela doit bien sûr nous préoccuper et nous mobiliser pour les élections nationales de 2022. Bien à vous

  6. Françoise

    Très triste de savoir que vous ne siegerez plus au conseil du 3ème arrondissement.
    Vous comprenez que le peuple ne vote plus et ne croit plus en rien étant donné toute cette cuisine politicienne.
    Merci pour votre dévouement et votre intégrité, votre bienveillance et votre écoute.
    J espère que nous nous reverrons car je connais vos convictions.
    Amitiés

  7. Bois JJ

    Désolé pour toi ,Pierre,en particulier ,et pour les lyonnais qui vont rapidement comprendre que leur négligence aura des conséquences
    désastreuses pour notre Métropole et notre ville.
    Ce que tu révèle sur les querelles internes au PR est consternant!!!
    J’enrrage de voir une pareille coalition s’emparer du pouvoir local
    dans une certaine indifférence …..
    Moi je ne sais si je verrai la prochaine élection locale , mais toi je t’en
    prie continue le combat politique comme tu l’a toujours fait depuis
    que nous nous sommes rencontrés.

  8. Pierre BERAT

    Merci Françoise et Merci Jean-Jacques. Je suis sûr que nous nous croiserons de nouveau puisque nous partageons les mêmes convictions et la même approche des choses. A bientôt donc

  9. Ginette

    Bonjour Pierre
    tres contrariée de ces resultats je le voyais venir car autour de moi j entendais parler et sur les listes certains noms mon confirmes mes doutes
    A present j ai du mal comment vont reagir ces nouvaux elus par commencer le bordel il n y a pas d autres mots tous les soirs tirs de mortiers les gens crient par la fenetre les chiens aboient au parc ZENITH pour arreter ce vacarme mais helas a 3h du matin beaucoup de personnes sont reveillées malgres de nombreux appels divers cette nuit a ete calme
    je pense que l on se rencontrera et bon vent pour la suite a bientot

  10. simone

    Bien regrettable et triste pour vous Pierre BERAT malgré tous vos efforts ,vos réflexions ,vos encouragements , tout est dit dans le résumé ; le covid-19 a joué avec le confinement, l’abstention démontre bien le désintérêt des lyonnais ,et le phénomène de mode écolo bobo !
    Bon courage à vous . Merci pour le temps que vous avez consacré pour la Métropole.

  11. Bruno

    Cher Pierre,
    Une fois de plus je suis tout à fait en phase avec tes “réflexions et clarifications ” .
    Merci pour cet article qui résume parfaitement la situation.
    Je regrette ton éviction de la liste du 3 ème et tu vas nous manquer.

    Moi aussi je suis de droite, mais depuis 1968, compte tenu de mon grand âge !
    Notre parti est complètement en panne depuis le départ de Laurent Wauquiez et je le regrette profondément.

    J’espère que des élus, comme toi notamment , allez nous sortir de cette impasse.
    Je compte donc sur les prochaines régionales , pour que vous parveniez à relancer un parti de droite républicaine .

    Bon courage pour les mois et années à venir et sache que nous serons nombreux à vous soutenir.
    Bien amicalement

  12. Pierre BERAT

    Ginette, Simone, Bruno, un grand merci pour vos messages et commentaires. Oui la tâche reste grande ! On voit dans les témoignages l’état de fait inacceptable que nous connaissons. On se reverra bien sûr.
    Bon été à vous
    Pierre Bérat

  13. Emmanuel Pierre Boselli

    J’ai voté vert car l’union avec la liste de G. Collomb était tout simplement une honte. Point.

  14. Denis

    Cher Pierre,

    Pour t’avoir côtoyé et observé depuis maintenant 20 ans dans ton engagement et tes actions au service de la communauté et des citoyens, je peux témoigner que tu es un modèle de la vie politique aux sens que tu a toujours associé honnêteté, rigueur, simplicité, disponibilité et travail.

    Tu as traversé des époques où les batailles idéologiques étaient “féroces”, les souvenirs des réunions avec Dubernard, Michel étaient passionnantes, motivantes avec des objectifs, des projets, des idées et des débats instructifs, formateurs, motivants.

    Et puis un silence des cadres rythmé heureusement par tes newsletters, mais avec un mouvement national, départemental devenu aphone.

    Tristesse pour toi, gâchis pour nous, pour les femmes et les hommes de ce pays qui n’ont pas abordé ce scrutin biaisé de manière mature.

    Avec tout mon respect et mon amitié,

    Denis

  15. Pierre BERAT

    Cher Denis,
    Merci de ton commentaire, au plaisir de notre prochaine rencontre.
    Bel été !

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén