Août 14

joi

A l’occasion d’un séjour à l’Ile Maurice, j’ai pu mesurer combien les DOM-TOM sont un atout pour la France. En regardant les 8e Jeux de l’Océan indien organisés aux Seychelles, j’ai pu constater que la France, avec la Réunion et Mayotte, figurait pleinement parmi les nations participantes aux côtés de Madagascar, Maurice, des Comores, Seychelles et Maldives.

Les sportifs de la Réunion et de Mayotte ont accompli de belles performances. La France de l’Océan indien finit ainsi première au palmarès des médailles, avec 58 médailles d’or. Nos sportifs ont notamment brillé en natation, judo… et lors du marathon !

Mais la participation française à cet événement qui compte dans l’Océan indien a une dimension qui dépasse d’évidence la dimension sportive. L’image de la délégation française, derrière le drapeau national, lors de la cérémonie d’ouverture aux Seychelles faisait plaisir à voir. Lors de ce séjour dans les Mascareignes, j’ai aussi pris la mesure de ce monde qui change, avec l’affirmation des nouvelles puissances. Dans cette région où vit une forte communauté hindoue, grande est l’influence de l’Inde. L’Afrique du Sud confirme son rôle de grande puissance africaine. Et la Chine, avec d’autres pays asiatiques comme Singapour, développe sa présence économique. Lors d’un déplacement au Botswana ces derniers jours, le Premier ministre mauricien vantait ainsi le positionnement de plate-forme pour les échanges entre la Chine et l’Afrique que voulait assurer l’Ile Maurice.

On voit bien ainsi comment le monde change, avec l’affirmation de nouvelles puissances et le développement des relations Sud-Sud. Dans ce contexte, la présence de la France dans le monde, grâce à ses départements, collectivités et territoires d’outre-mer, me semble être un atout majeur pour s’insérer dans la nouvelle organisation mondiale. La présence de nos sportifs parmi ceux de l’Océan indien, qui incarne l’intégration de la France à cette partie du monde, est à cet égard porteuse de sens.

Lors de ce séjour à l’Ile Maurice, j’ai aussi pu constater avec plaisir la vigueur de la francophonie dans ce pays. Un article récent du Figaro alertait sur les menaces qui pèsent sur la francophonie. Pour ma part, c’est avec satisfaction que j’ai entendu que le Français était plus que couramment pratiqué, dans un pays dont la langue officielle est pourtant l’anglais (certes, à l’échelle mondiale l’impact est limité le pays comptant 1,2 million d’habitants). Là encore, le voisinage de la Réunion n’est sans doute pas neutre.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , ,


10 commentaires pour “Si loin… la France !”

  1. 1. 974deLyon Dit:

    Bonne idée de parler des 8emes JOI,on peut pas dire que l’événement ai bien été couvert en métropole…

  2. 2. Yves Montenay Dit:

    Je connais bien l’île Maurice et la francophonie en général. Vous avez tout à fait raison : en gros la majorité indienne et la petite mais influente minorité chinoise passent au bilinguisme français-créole (lui-même très proche du français), et non à l’anglais pourtant langue officielle et vecteur d’une partie de l’enseignement public. Cela peut-être parce que chaque langue indienne et chaque dialecte chinois comptait peu face à la forte minorité des descendants de l’époque française, blancs, noirs ou mulâtres, et que sans être « officiel », le français est largement la langue des médias et un marqueur social, alors que l’anglais est plutôt ressenti comme la langue administrative.
    À votre disposition pour toute question relative à la francophonie.

    Un petit détail : demandez à votre fournisseur de traduire la « charpente » de ce site en français. C’est parfaitement possible et ça ne coûte pas grand-chose, même s’il vous dit le contraire !

  3. 3. Pierre BERAT Dit:

    A 974 de Lyon, je vous comprends, j’ai été un peu étonné à mon retour en Métropole de voir que les Jeux semblaient un peu ignorés.

  4. 4. Pierre BERAT Dit:

    @ Yves, merci de cet éclairage très intéressant qui enrichit la perception que j’ai pu avoir.

  5. 5. Guyot Roger Dit:

    Je suis régulièrement les informations chaque jour sur les chaines télé, or je n’ai aucun souvenir d’une relation de ces évènements sportifs dans l’Océan Indien, Dommage on ne sait plus en France vanter les mérites et les atouts de tous genres dont dispose notre pays. Merci de ces informations.

  6. 6. Pierre BERAT Dit:

    @ Monsieur Guyot, cela confirme donc mon impression au retour. C’est vrai qu’une évocation même rapide aurait été logique. Bien à vous

  7. 7. Claude JEANDEL Dit:

    Pierre,

    Revenant de l’Atlantique, qui borde notre belle région de la Bretagne, j’ai repris les bonnes habitudes traditionnelles qu’est la lecture des blogs lyonnais en autre.

    Je m’aperçois également que l’on se paye du bon temps mais surtout cela me fait plaisir que dans ton billet, tu évoques la place de la France et de la Francophonie dans cette région du monde.

    Mais rien n’est acquis défintivement, devant l’évolution socio-politique des diverses régions de notre planète. La Francophonie c’est un combat, je regrette malheureusement que trop souvent, elle est ignorée voire méprisée par une grande partie de l’élite française y compris politique.J’ai pu le voir, lors de divers séminaires auxquels j’ai participé à Lyon III notamment pour m’apercevoir que ce sont les pays étrangers qui la défendent le mieux. Il serait bon qu’au sein des partis politiques, dans leur ensemble, on est une conscience de la richesse de la Francophonie.Car c’est aussi une autre forme de la “Voix de la France”.

    Sur ce, bonne reprise du travail car mon petit doigt m’ a dit parait-il qu’il y aurait des élections présidentielles et législatives. Est-ce vrai? Je suis très impatient de le savoir !!!

    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  8. 8. sans souci Dit:

    Ce n’est donc pas toi qui a donné l’adresse de T P à Bron afin que des roumains y squattent… Ton alibi est en béton….
    Tous ses adjoints et conseillers enquêtent…..

  9. 9. Pierre BERAT Dit:

    @ Sans souci, peut-on suggérer d’orienter leur “enquête” parmi leurs “amis” pluriels ?

  10. 10. sans souci Dit:

    why not ???