Voici la position de notre groupe politique sur le projet de création d’une Académie de l’Organisation Mondiale de la Santé à Lyon que j’ai élaborée suite à notre examen en commission*.

“Cette délibération, relative à la création à Lyon de l’Académie de l’Organisation Mondiale de la Santé, suscite un grand intérêt pour notre groupe des élus LR, divers droite et apparentés.

Notre Région s’engage ainsi, aux côtés de l’Etat, avec également la Métropole et la Ville de Lyon, des partenaires privés et bien sûr l’OMS, dans cet ambitieux projet consistant à édifier, dans le Biodistrict de Gerland, une Académie de cette organisation internationale à l’horizon 2023, mais avec de premières formations dès cette année.

Plus qu’un engagement, nous notons le volontarisme de notre collectivité sur ce dossier, son effet d’entraînement, puisque nos décisions vont permettre d’accélérer la mise en œuvre du projet. En consacrant 24,65 M€ sur un budget de 59,5 M€ pour la création du site de l’Académie, la Région assure un leadership et sera le coordinateur opérationnel de cet investissement. Nous offrons ainsi à l’OMS la garantie d’une implantation facilitée.

Ce projet ambitieux comporte également une double résonnance.

D’abord bien sûr la dimension de santé.

Alors que la pandémie de la Covid-19 est venue rappeler nos vulnérabilités, qu’elle continue de frapper sur notre territoire, que nous avons passé dernièrement en France le cap dramatique des 100 000 victimes de ce virus, que cette crise sanitaire pose aussi la question du traitement pour les autres maladies, le fait que cette nouvelle académie permette à l’Humanité de progresser en matière de soins, par la formation, est bien sûr un objectif particulièrement motivant.

Cette Académie de l’OMS doit aider à combler un manque estimé de 18 millions de personnels de santé dans le monde d’ici 2030. C’est dire l’importance de l’enjeu.

Ce sera un honneur pour Lyon et notre région d’être acteur de ce projet. Un projet qui s’inscrit parfaitement dans l’ADN de notre région en matière de santé et pour lequel de nombreuses personnalités s’investissent, et il faut saluer notamment l’engagement, une fois de plus, de Monsieur Alain Mérieux.

Résonnance aussi avec notre actualité locale, alors que l’on a pu entendre ces derniers mois des propos qui nous ont inquiétés sur la vision du rayonnement et de l’attractivité de notre métropole et même, disons-le, des déclarations qui ont pu marquer une volonté de repli sur soi et de décrochage par rapport à un esprit de conquête qui est pourtant nécessaire.

En réalisant cet investissement, en permettant l’implantation d’une nouvelle division d’une organisation internationale, aux côtés du CIRC et d’Interpol, la Région conforte clairement notre capitale régionale comme l’un des pôles de santé mondial avec ses CHU, ses centres de recherche, ses industriels, ses pôles de compétitivité et clusters… Nous sommes clairement dans les radars mondiaux. Ce sera pour nos acteurs de santé, une formidable opportunité.

Au plan économique, c’est une centaine d’agents internationaux de haut niveau qui s’installeront à Lyon pour faire vivre cette académie. Ce seront 16 000 apprenants qui devraient venir se former en présentiel. L’impact sera significatif. Et ces flux de visiteurs devront nous amener à améliorer notre connectivité plutôt que de chercher à la réduire, comme nous l’entendons parfois…

Cette Académie, qui sera par ailleurs un acteur majeur de la formation à distance, qui va changer la donne en matière d’apprentissage tout au long de la vie, sera aussi une opportunité pour développer encore nos atouts, nos expertises et notre tissu d’entreprises en matière de formation et de e-learning.

Pour toutes ces raisons, c’est avec un grand enthousiasme que nous approuvons le principe de l’acquisition du bâtiment qui accueillera l’Académie de l’OMS ainsi que la convention qui scelle le partenariat autour de ce beau projet.”

*cette intervention devait être prononcée lors de la session du 29 avril 2021 de la Région s’il n’y avait pas eu de difficultés techniques lors des débats en visio.