Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Soyez patients les jeunes…

Après sept ans de gestation, marqués par une gestion chaotique du dossier par la Ville, le skate parc du 3e arrondissement devrait naître au printemps prochain. Espérons qu’il sera à la hauteur des attentes !

 

Comme je m’y étais engagé il y a déjà quelques jours en réponse à un commentaire de Jerem, voici un post pour faire le point sur la réalisation – tant attendue – de ce skate parc, et pour évoquer les points favorables et défavorables du projet actuel.

 

La Mairie du 3e arrondissement a ainsi confirmé sa réalisation, mais sur un nouveau terrain (si j’ai bien compris…), à savoir l’espace en triangle qui se trouve entre la rue Mouton Duvernet et la voie ferrée, en face du Fort Montluc, c’est-à-dire plus au Sud que l’emplacement initialement prévu.

 

Si l’ouverture est proche, on ne peut passer sous silence que le délai de réalisation pose un vrai problème en termes de fonctionnement de la Cité. Voilà maintenant sept ans que l’idée d’un skate parc de proximité sur l’Esplanade Dauphiné a été lancée par la Mairie d’arrondissement, qui avait saisi la Ville de Lyon en ce sens, pour répondre aux besoins exprimés par des jeunes constitués en association. Pendant toutes ces années, la Ville de Lyon et le Grand Lyon se sont renvoyés la balle, avant qu’un projet de déchetterie sur le même terrain vienne bousculer les plans. Après l’opposition des anciens élus du 3e et des associations locales, cette déchetterie a finalement été abandonnée et le projet de skate parc a pu reprendre son cours, mais pour connaître une nouvelle péripétie, avec un nouveau changement de site.

 

Avec un tel délai, la Municipalité PS est « à côté de la plaque » pour répondre aux attentes des habitants ; songeons que les adolescents qui portaient le projet de skate parc en 2001 sont maintenant devenus des adultes… Comment peut-on déplorer pendant toutes ces années la pratique du skate sur des espaces publics pas faits pour cela sans offrir de solution de proximité pour cette pratique ?

 

Si l’on se tourne maintenant vers la réalisation, il faut noter un point positif : le skate parc devrait être un équipement définitif et non plus provisoire, comme cela avait été avancé ces dernières années. C’est bien sûr une très bonne nouvelle, qui doit amener à mon sens à se poser la question du type de structure à réaliser. Si l’équipement devient durable, il faut investir dans une structure en dur donnant pleine satisfaction aux skateurs.

 

Pour ce qui est des aspects moins favorables, il faut tout d’abord noter que le terrain est un peu isolé, et qu’il est malheureusement déconnecté de l’Esplanade Dauphiné, alors qu’il aurait pu compléter avec intérêt cette dernière. On peut aussi regretter que la gestion chaotique du dossier se traduise par un certain gaspillage d’argent public : le site qui va finalement accueillir le skate parc avait fait l’objet d’aménagements très récents qu’il va falloir modifier, alors que le site précédent avait été goudronné dans la perspective du skate parc…

 

Reste que l’essentiel aujourd’hui est que le futur skate parc réponde à sa finalité : à savoir un aménagement pour les jeunes du 3e, adeptes du skate et des autres modes de glisse, qui soit un lieu de loisirs et de convivialité. Les caractéristiques du skate parc, en termes d’aménagements, seront essentielles pour assurer son succès. Espérons que l’avis des skateurs aura été écouté.

 

Une autre question reste en suspens : quelle sera finalement la destination du terrain initialement prévu pour le skate parc, à l’angle Mouton Duvernet / Félix-Faure ? Quel usage alternatif a conduit à repousser le skate parc plus au Sud ? Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet…

 

Pierre Bérat

Précédent

Quel appui au Centre social Bonnefoi ?

Suivant

La démocratie participative à pas de sénateur

6 Comments

  1. FP3

    Si je m’trompe pas, c’était pas la droite qui était aux manettes dans le 3 pour le dernier mandat et y’avais pas un certain Bérat dans l’équipe municipale. Pourquoi vous l’avez pas fait ce skat parc!

  2. admin

    Comme j’ai tenté de l’expliquer dans mon post, les élus du 3e de l’époque avaient fait cette demande, dès la définition de leur plan de mandat en 2001. Par la suite, nous n’avons pas cessé de l’appuyer auprès du Maire de Lyon et des adjoints concernés, quand la Ville de Lyon et le Grand Lyon se sont renvoyés la responsabilité, quand l’adjoint aux sports de la Mairie centrale nous a demandé de trouver un autre terrain, quand est apparu le projet concurrent de déchetterie, quand après avoir obtenu le recul sur la déchetterie, on nous a dit que le skate parc ne serait qu’une réalisation provisoire, quand rien ne venait en 2006/2007. Je vous invite notamment à consulter les comptes-rendus des CICA, avec des débats parfois vifs sur le sujet. Je pense avoir fait en la matière mon job d’élu d’arrondissement.
    Pierre Bérat

  3. SD

    – FP3: “Si tu aurai jeté un coup d’ oeil aux plans de ce fameux park .. je peux te dire que tu n’y serai jamais allé !”
    Pour ma part je suis pour la création d’un “VRAI” park (pas de modules posé à l’arrache sur un sol en gravier inskatable).
    Donc je supporte à fond “Mr PierreBERAT” et sa volonté a faire bouger les choses.

    Et que le skate dur…A+

  4. florent

    tu as raison DS, ce qui compte c’est ce qu’on nous présente aujourd’hui. On ne veut pas de skate au rabais. Il faut se souvenir que Lyon a été précurseur dans le skate et si la ville s’en donne les moyens, on pourrait retrouver cette notoriété. On peut attirer des gens du monde entier avec ce sport de ville en pleine évolution. C’est un sport libre où on se respecte. On apprend aux plus jeunes et on créé une harmonie. Je pratique dans toutes les villes d’Europe et elles se sont données les moyens pourquoi pas Lyon;

  5. FLORENT

    J’ai entendu dire que finalement le skate park se ferait face au terrain de sport de la police, en haut de la rue Mouton Duvernet se réduisant ainsi à une peau de chagrin. Aucun des skateurs que je fréquente (et j’en connais) n’a été interrogé ou consulté ne serait-ce que pour connaitre nos idées ou notre point de vue sur ce projet. C’est regrettable que nous les jeunes ne soyons jamais consulté. On va donc devoir attendre que le chantier démarre pour démontrer notre nombre et notre ras le bol d’être pris pour des C..

  6. admin

    Florent,
    J’ai interrogé l’adjoint aux sports du 3e pour avoir plus de détails sur les caractéristiques du skate parc et pour lui demander quels avis il avait sollicité. Ce courrier date d’il y a deux mois… j’imagine que la réponse est proche… Je ne manquerai pas de communiquer les éléments d’information que comportera la réponse.
    Pierre Bérat

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén