Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Spectateurs non déterminés ?

Après les dizaines d’inaugurations opportunément organisées depuis septembre avec notre argent de contribuable, puis le grand ramdam du lancement du comité de soutien de Gérard Collomb, qui peut dire que ce dernier n’est pas en campagne ? Qui peut croire au coup du “je ne suis pas en campagne, ce n’est pas de ma faute si des Lyonnais ne peuvent plus attendre pour me soutenir” ?

Ce comité de soutien soulève plusieurs questions de fond : mélange des genres, incitations à apporter son soutien, non respect de la neutralité de certaines organisations (institutions culturelles, associations…)… Concernant ce dernier point, chaque citoyen peut bien sûr avoir un engagement public. Par contre il y a problème quand les fonctions exercées dans tel ou tel organisme ou association sont portées en étendard dans ce soutien politique. Je connais la déception de certains adhérents de voir leur association ainsi associée à une campagne électorale… Mais je ne reviendrai pas sur ces questions de fond qui ont déjà été largement débattues, avec raison, ces derniers jours. Michel HAVARD a notamment exposé l’éthique qui sera la nôtre en la matière. Et je salue les médias qui ont posé ces problèmes.

Je voudrais par contre revenir sur une question terminologique qui m’interpelle comme on dit. Ce comité de soutien au candidat PS pour les municipales lyonnaises a été dénommé “Les acteurs de la ville” ! Pas très modeste comme appellation, ne trouvez-vous pas ? Elle en donnerait même des sueurs froides : mince, si je suis pas de cette liste, c’est que je ne suis pas un acteur de la Cité. Nous serions ainsi 472 000 spectateurs lyonnais, masse inactive regardant la ville se faire.

On se rassure toutefois rapidement à la lecture de la liste. D’évidence, il manque beaucoup de représentants de forces vives de la Cité. Nous ne sommes pas seuls à ne pas avoir rejoint la “lumière”.

Et puis, j’ai entendu parler du slogan de clôture de la soirée de lancement des acteurs. Gérard Collomb aurait conclu par un “naturellement Lyon”.  Que faut-il comprendre ? Une tentative de retenir les écologistes ? Ou bien un message subliminal signifiant qu’il est dans la nature du Lyonnais d’être socialiste collombien. Ce serait ainsi, ce serait écrit !

Elitisme et déterminisme, voilà bien deux concepts que “j’adore” !!!!

Précédent

Arrêtez, si vous êtes fatigués de gérer !

Suivant

Nouvelles perspectives pour le 3e arrondissement

4 Comments

  1. Rob

    Pas mal comme article !!

  2. DOMINIQUE

    Les élites lyonnaises ne sont pas toutes à gauche et heureusement : Denis Payre, entrepreneur lyonnais a dit clairement ce qu’il pensait à Montebourg et Moscovici jeudi dernier, Bocuse avait créé la soupe VGE (pour Valéry Giscard d’Estaing) : http://voyage.rhonealpes.tv/RETROVISEUR/paul-bocuse-recette-soupe-vge.html – Bernard Pivot avait promu la nouvelle droite en 1979 mettant en avant toute une liste de peoples classés à droite, Jean-Michel Jarre est certainement exilé à Londres actuellement et tant d’autres, la liste n’est pas exhaustive. Seuls ceux qui ont peur de perdre des subventions ou des contreparties et parce qu’ils sont sollicités sans cesse, apportent un soutien à Gérard Collomb … mais personne ne tiendra la chandelle dans l’isoloir…, Michel Havard est proche des lyonnais et des entrepreneurs, il est à l’écoute et ouvert d’esprit. En lui faisant confiance, Lyon retrouverait ainsi la grandeur qu’elle mérite pour maintenir son classement à l’Unesco et développer le tourisme. Par ailleurs, il est urgent de stopper l’évolution des défaillances d’entreprises 5.6 % dans Rhône-Alpes entre le 3ème trimestre 2012 et le 3ème trimestre 2013 (redressements et liquidations judiciaires confondus), Les entreprises créent des emplois, il faut les préserver. Le coup de massue des impôts paralyse entreprises et ménages aggravant ainsi la crise. Cette politique n’est pas humaine et elle n’est pas juste. Il n’est pas tenu compte de ce que souhaitent les lyonnais comme le déplacement de la Maison de la Danse….Les commerces de proximité qui ferment les uns après les autres du fait de la concentration de grands ensembles comme Confluence…Michel Havard veut replacer l’Humain au centre de la ville et il a toutes ses chances de renverser Lyon à droite. Souhaitons-lui bonne chance pour mars 2014

  3. helene

    pierre je suis d accord avec vous sur ce comité de soutien composé entre autre de parisiens , chanteurs et autres ….mais quand Michel Havard va t il communiquer son projet pour la ville de lyon à l’ensemble
    des 472 000 lyonnais ? les elections sont dans moins de 4 mois …et G C occupe la place vide qu ‘on lui laisse , certes a coup d’inaugurations financées par les contribuables ….il serait temps d’occuper la place il me semble et communiquer a l’ensemble des lyonnais et non dans l’entre soi
    .bien cordialement .

  4. Pierre BERAT

    Bonsoir Hélène,
    Je vous rassure, bientôt une prochaine étape pour la campagne. Mais nous sommes obligés d’être prudents sur le programme pour éviter d’être pillés par la “concurrence”, pour le temps de la campagne !

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén