Fév 07

Dans une semaine qui s’annonce bien remplie, j’attire votre attention sur deux réunions-débat :

Mercredi 10 février à 19 H à Rillieux

Soiré-débat organisée par les Jeunes actifs de la 7e circonscription sur le thème “Création d’entreprise et auto-entrepreneuriat”

Avec Philippe MOINE et Grégory SANSOZ, j’aurai l’occasion de présenter les propositions de la liste régionale “Ensemble pour Rhône-Alpes” sur ces sujets.

Les informations sur la manifestation

Autre manifestation importante de la semaine :

Le jeudi 11 février à 19H30

A l’Escale, 92 rue de Créqui, Lyon 6e

Dominique PERBEN et Laurence BALAS, Présidente de Nouvelle Donne, vous invitent à un débat organisé à l’approche de la révision des lois de bioéthique, avec la participation du Professeur Bruno SALLE des HCL, Professeur des Universités de médecine de la reproduction. Le débat permettra d’évoquer la procréation médicale assistée, les mères porteuses, la recherche sur les cellules souches, les dons d’organes et l’accompagnement de la fin de vie.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

Oct 12

Je poursuis dans mon apologie du débat ! Mais sur des sujets nationaux, voire encore plus larges. Je vous conseille ainsi de venir débattre mercredi sur les lois bioéthiques, et je vous signale (étant partie prenante je ne peux aller au-delà) un autre débat samedi matin sur le Grand emprunt.

 

Voici les éléments d’information sur le premier débat :

 

Mercredi 14 octobre 2009 à 20h

 

Lieu : Le Loft du Goethe Institut – 18 rue François-Dauphin – Lyon (2°)

 

Les lois de bioéthique :

quels enjeux pour quelle humanité ?

 

conférence-débat animée par François-Nicolas d’ALINCOURT

Journaliste à RCF

 

Je connais bien les organisatrices de la soirée. Je sais qu’elles l’ont bien préparée, avec des intervenants pointus qui permettront des échanges approfondis sur les complexes questions bioéthiques. Ce débat devrait constituer un prolongement à l’intéressante réunion qui s’était tenue à Caluire il y a quelques mois.

 

Pour ce qui est du débat sur le Grand emprunt, il interviendra sous forme de « P’tit Dej Populaire » de la Fédération UMP du Rhône :

 

Le Grand emprunt national : inventons la croissance de demain !

Un grand emprunt pour quoi faire ?

Quels investissements prioritaires faut-il financer ?

 

Samedi 17 octobre à 8h30

 

Brasserie Les Arcades – 15 Place Louis Pradel – Lyon 1er

 

J’aurai le plaisir d’animer ce débat avec Gilles VITALIS, qui aura notamment pour objectif d’échanger sur ce que pourraient être les investissements prioritaires pour assurer la croissance de demain de la France.

 

N’hésitez pas à me poser des questions avant ce débat pour que nous puissions en tenir compte dans la préparation : vous pouvez le faire sur mon blog, via les commentaires ou en m’adressant un mail confidentiel via « contact ».

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,

Avr 24

J’aurais bien titré ce post « exemplaire », mais je l’ai déjà utilisé récemment ! La réunion organisée à Caluire par Philippe Cochet, Président de l’UMP et député du Rhône, dans le cadre des Etats généraux de la Bioéthique, a été remarquable ; le type de réunion dont on sort en se disant, voilà, nous sommes au cœur d’un sujet Politique avec un grand « P ».

 

Cette réunion s’inscrivait donc dans le cadre des Etats généraux de la bioéthique, débat voulu par Nicolas Sarkozy dans la perspective de la révision des lois sur la bioéthique prévue pour 2010. Cette réunion a été remarquable par la qualité des propos des experts (scientifiques, juristes, philosophe et religieux) invités à s’exprimer et par celle des interventions du public.

 

Parmi les enjeux de cette révision : Faut-il autoriser la recherche sur des cellules embryonnaires ? Faut-il abandonner l’anonymat des donneurs de gamètes ? Faut-il autoriser la gestation pour autrui (mère porteuse) ? – Deux questions qui interrogent sur la nature de la filiation -. On comprend rapidement avec ces questions que l’on touche à l’essentiel, aux valeurs fondamentales. Comment la collectivité nationale doit-elle répondre à ces questions, comment faire pour maîtriser les conséquences du progrès scientifique ?

 

Je dirais que pour un non spécialiste, il faut se laisser le temps de la réflexion, car un tel débat amène d’abord à se poser de nombreuses questions. C’est son premier mérite.

 

J’ai retenu de cette soirée les propos suivants, qui me semblent très utiles pour aborder cette réflexion :

          Ces sujets « bioéthiques » ne doivent pas être laissés uniquement aux experts, le citoyen doit s’y intéresser.

          Ce type de questions touche au fondamental, qui ne peut s’accommoder d’une approche coût-bénéfice pourtant très prisée dans notre société.

          Ce n’est pas parce qu’il existe telle ou telle pratique à l’étranger, qu’il faut la reproduire en France.

          Il y a des « accidents » de la vie qui peuvent modifier la cellule familiale traditionnelle. Il faut donner les moyens d’y faire face, mais pour autant, faut-il que la loi « crée » ces situations ? 

          Sur les questions de bioéthique, la loi doit régler le plus de choses possible, et ne pas se contenter d’afficher des principes généraux ; il ne faut pas que l’autorité politique se cache derrière des organismes « experts ».

          La médecine doit-elle tout soulager ?

 

Comme l’a dit Philippe Cochet en conclusion, c’est avec humilité qu’il faut aborder ces questions et on mesure bien l’ampleur de la responsabilité du législateur lorsqu’il doit se prononcer sur ces sujets.

 

Pierre Bérat

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,