Jan 06

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bourse du travail : une fermeture qui interroge sur les priorités de la Ville de Lyon en matière d’investissements

 

La fermeture soudaine de la Bourse du travail interpelle tant il s’agit d’un équipement culturel majeur pour notre Ville. Si la sécurité impose effectivement de ne prendre aucun risque, cet événement confirme qu’une partie du patrimoine de la Ville de Lyon n’est pas suffisamment entretenue.

Comme de nombreux Lyonnais, je suis surpris d’apprendre la fermeture soudaine de la Bourse du travail pour des raisons de sécurité liées aux défaillances du système anti-incendie. La salle de spectacle de la Bourse du travail est en effet un équipement majeur et apprécié pour la vie culturelle et l’animation de notre cité. J’ai une pensée bien sûr pour les compagnies qui ont été contraintes de renoncer à une représentation et bien sûr à leur public, privé de leur spectacle dans une période festive.

Il faut néanmoins être clair et responsable. Si le système anti-incendie ne peut garantir la sécurité des spectacles, il est logique que cet arrêté de fermeture soit pris. En la matière, aucun risque ne peut être pris, l’actualité nous montre régulièrement ce à quoi peuvent aboutir les négligences.

Il demeure que cette fermeture soudaine, non anticipée, conforte le sentiment qu’une partie du patrimoine de la Ville de Lyon n’est pas maintenue comme elle le devrait. D’un côté, la Ville et la Métropole communiquent sur de nouveaux projets, sur des réalisations clinquantes, mais de l’autre, des équipements très importants (salles de spectacle, gymnases…) sont délaissés. Le dernier rapport « Développement durable » de la Ville de Lyon démontre d’ailleurs l’insuffisance des investissements quand on constate les mauvais résultats en matière d’efficacité énergétique, ce que nous avons souligné en Conseil municipal.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: