Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Étiquette : Crèche Mirabilis

Sauvegarder un service métropolitain

Voici le texte de mon intervention en Conseil municipal du 1er juin pour plaider pour une implication de la Ville de Lyon afin que la crèche Mirabilis à la Part-Dieu puisse continuer à proposer un accueil de nuit.
“Monsieur le Maire,

Notre groupe, Ensemble pour Lyon, les Républicains et apparentés, approuve la convention de mise à disposition des locaux du 230 rue de Créqui au profit de la Croix Rouge, pour la crèche « Les oursons et compagnie », comme nous l’avons fait pour l’attribution de subventions pour cette crèche. Nous marquons ainsi notre soutien au développement de l’offre d’accueil de la petite enfance, conformément à nos propositions pendant la campagne électorale.

Concernant cet accueil de la petite enfance, je veux exprimer notre inquiétude quant à l’avenir de la crèche Mirabilis à la Part-Dieu, structure qui assure un service en horaires atypiques, et qui présente également la spécificité de proposer un accueil de nuit.

Des menaces pèsent sur cette structure gérée par la Mutualité française depuis quelques mois. Notre groupe a abordé la question à deux occasions en conseil du 3e arrondissement. Les parents et professionnels sont dans une grande inquiétude. On évoque ces jours une fermeture de l’accueil de nuit à partir de septembre. Et contrairement à ce que nous dit la Mairie du 3e, c’est bien plus de 4 ou 5 familles, usagers des horaires atypiques ou de l’accueil de nuit, qui se trouveraient alors dans la difficulté.

Une telle issue ne serait pas acceptable. Nous évoquons avec cette délibération le développement de l’offre d’accueil de la petite enfance. Avec la disparition de l’accueil de nuit ou la réduction des horaires atypiques à Mirabilis, c’est bien un recul grave de l’offre d’accueil auquel nous assisterions.

Monsieur le Maire, une ville métropolitaine comme Lyon ne peut se retrouver sans solution de garde de nuit pour la petite enfance, « universelle », c’est-à-dire accessible à tout un chacun.

J’ai trouvé sur le site de l’Espace des temps de la Métropole de Lyon une présentation de la crèche Mirabilis. Elle y est décrite comme une innovation de l’agglomération lyonnaise, créée par la Mutualité française en étroite collaboration avec la Ville de Lyon. On nous explique que cette crèche a vocation à accueillir des enfants de familles monoparentales concernées par le travail de nuit, des enfants de cheminots, de postiers, de navigants, d’infirmiers, de militaires… L’évolution de notre société va-t-elle vers la disparition de ces besoins ? Alors que le combat pour l’emploi est une priorité, faut-il mettre un nouvel obstacle à l’emploi pour les familles monoparentales ou certaines professions ? Je ne le crois pas.

Monsieur le Maire, Monsieur le Président de la Métropole, il me semble vraiment nécessaire que nos collectivités se mobilisent pour assurer la poursuite de ce service. Certes, c’est d’abord l’affaire de la Mutualité française, mais comme elle l’a fait par la passé, la Ville de Lyon doit s’impliquer dans la recherche de solution. On peut s’interroger sur les raisons d’une telle situation, compte tenu d’une délocalisation de la crèche il y a quelques années, avec le soutien de la ville et de Grand Lyon habitat, qui a visiblement déstabilisé l’équipement.

Pour réussir, une Métropole ne doit pas s’occuper que d’organisation administrative, de répartition des pouvoirs, de rayonnement international et d’opérations d’urbanisme. Elle doit aussi répondre aux besoins de ses habitants.

Il me semble qu’une métropole digne de ce nom ne peut se priver d’une structure d’accueil de nuit de la petite enfance, ouverte à tous et non seulement en lien avec des équipements spécifiques, comme des hôpitaux. Et je serais étonné d’apprendre que notre Métropole ne compte pas de familles monoparentales avec un parent amené à travailler de nuit, ou de couples dont les deux parents sont susceptibles de travailler de nuit.

Ce qui est en jeu c’est bien un service métropolitain.”

Compte-rendu d’opposition constructive

MirabilisFidèles à la ligne que nous nous sommes donnée pour ce mandat, lors du Conseil du 3e arrondissement du 12 novembre, nous avons adopté les positions suivantes.

Budget

Dans le cadre de la préparation du budget 2015, à l’occasion de l’examen de l’état spécial d’arrondissement (délibération budgétaire relative aux dépenses de l’arrondissement), je me suis étonné du fait que ce document ne traduise aucun volontarisme en termes de réduction de la dépense publique. Le débat avait plutôt bien commencé puisque l’élue chargée de présenter ce budget rappelait que dans notre contexte de dérapage de la dépense publique “tout le monde devait faire des efforts”. Visiblement, Thierry Philip, le Maire du 3e n’est pas tout le monde puisque ses dépenses de communication et de réception sont inchangées par rapport à l’année dernière, voire en augmentation de 3,6 % pour certaines publications.

Nous savons bien que ces budgets d’arrondissement sont très limités et que ce ne sont pas les économies réalisées à ce niveau qui permettront seules de faire face au défi budgétaire de la Ville de Lyon. Mais elles peuvent contribuer à l’effort global : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Sans compter qu’il y a aussi un aspect d’exemplarité : la réduction des dépenses d’apparat en fait partie !

Les élus du groupe UMP et apparentés n’ont donc pas voté cette proposition de budget.

Projet éducatif de territoire

Les problèmes concernant les nouveaux rythmes scolaires n’étant toujours pas réglés (manque de sécurité, qualité des activités, coût pour les familles…), et malgré l’autosatisfaction des élus en charge, nous n’avons pas approuvé ce projet éducatif. Et ce d’autant plus que nous avons eu la confirmation que la majorité municipale n’entendait pas associer l’opposition à l’évaluation de ces nouveaux rythmes scolaires, ni au niveau ville, ni en arrondissement. La commission municipale de suivi, mise en avant par l’adjointe Anne Brugnera, sans statut formel, ne constitue pas une réponse satisfaisante.

Projet de modernisation de l’Hôpital Edouard Herriot

Sylvie Pendarias a indiqué le soutien de notre groupe à ce projet. Elle a proposé que ce projet associe plus les habitants du 3e arrondissement. Elle a aussi demandé une action rapide pour nettoyer le mur d’enceinte, au niveau de la Chapelle de l’Hôpital.

Crèche Mirabilis

J’ai interrogé l’équipe municipale du 3e arrondissement sur son action pour contribuer au sauvetage de la crèche Mirabilis (située dans l’immeuble Terra Mundi, Part-Dieu Villette). Alors que notre ville manque toujours de places pour accueillir tous les enfants, il serait consternant que cette crèche soit fermée. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’un établissement unique, offrant une solution de garde la nuit ou pour des horaires atypiques. J’ai souligné le fait que si cette crèche ferme, cela mettra de nombreux parents dans une situation très grave, compte tenu de leurs impératifs professionnels.

Découpage électoral de la Métropole

J’ai interrogé le Maire du 3e arrondissement sur le projet visant à créer les futures circonscriptions électorales pour les prochaines élections à la Métropole. Ce projet, qui doit être arrêté prochainement, n’est pas acceptable car il est préparé dans la précipitation, sans travail de fond et encore moins de concertation. Les circonscriptions proposées sont artificielles et très inégales. Ce “charcutage” électoral risque notamment de conduire à couper le 3e arrondissement en deux. Pour les prochaines élections, vous voterez pour une liste municipale “3e arrondissement” et pour des listes métropolitaines différentes selon que vous habitez à l’Est ou l’Ouest des voies ferrées ! Et on nous dit que l’on cherche à simplifier et à rapprocher les élus des électeurs…

Je voulais connaître l’avis officiel donné par le Maire sur le charcutage de son arrondissement. Il a répondu que le débat s’était fait via les groupes politiques du Grand Lyon… J’en déduis donc qu’il n’a pas fait connaître de position au Préfet. Faut-il en déduire qu’il se désintéresse de l’intégrité de son arrondissement ou que ce charcutage l’arrange ?

 

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén