Fév 27

Voici mon communiqué à propos de la fermeture annoncée de l’avenue Georges Pompidou à compter du 5 mars 2018.

 

 

 

La Ville et la Métropole dépensent des millions d’euros pour ouvrir des voutes (Perrache, Confluence)… et des millions pour en fermer une autre !

Lundi prochain, l’avenue Pompidou sera fermée à la circulation pour le chantier des nouveaux accès à la gare, une coupure des circulations piétons/TC et voitures qui préfigure la réduction à 2×1 voie de cet axe majeur. Cet aménagement est l’une des incohérences du projet Part-Dieu que je dénonce depuis l’origine.

Constatant les effets néfastes pour la vie des quartiers et la circulation, la Métropole et la Ville de Lyon ont réalisé depuis quelques années de gros investissements pour ouvrir les « voutes » à Perrache ou à Confluence… mais à la Part-Dieu, avec la fermeture pendant le chantier des nouveaux accès à la gare, puis la réduction de 2×2 voies à 2×1 voie de l’avenue Pompidou, sous l’emprise SNCF, c’est une voute qui se ferme.

Cet aménagement, fortement poussé par la composante de la majorité municipale qui pratique la chasse à la voiture et l’écologie punitive, constitue l’une des incohérences du projet Part-Dieu. Après la conférence de presse de la Métropole de Lyon hier, il est important de rappeler/signaler les éléments suivants :

  • En restreignant fortement la circulation autour de la gare, l’aménagement va tout simplement limiter les fonctionnalités de cette dernière, que le projet PEM qui coute des centaines de millions d’euros vise pourtant à améliorer. L’accessibilité de la gare sera atteinte alors que les études de faisabilité estiment à + 18 % l’évolution du trafic automobile dans le secteur.
  • L’aménagement va encore compliquer les flux Est-Ouest, de part et d’autre de la gare, pénalisant des dizaines de milliers d’habitants résidant à Villette-Paul Bert. Ce quartier va être un peu plus enclavé. Les piétons, qui rencontrent déjà beaucoup de difficultés, devront tous passer par le hall bondé de la gare. Le bus C9, unique moyen de TC pour le centre de Villette et Ferrandière, verra sa qualité de desserte se dégrader encore. Et l’accessibilité au 3e Ouest en voiture sera très difficile.
  • La création délibérée de ce goulot d’étranglement va nécessairement détourner le trafic, et notamment vers l’Esplanade Mandela, pourtant promue comme poumon vert du secteur…

Depuis l’origine du projet, j’alerte sur cette incohérence et j’ai toujours refusé de soutenir cet aménagement au Conseil de la Métropole de Lyon ou au Conseil municipal de Lyon.

Il ne s’agit pas de critiquer pour critiquer, mais de rappeler que d’autres options étaient possibles pour ne pas « fermer cette voute » : créer de nouveaux accès à la gare, au Nord, près de Bonnel/Lafayette (accès C3), gagner le volume nécessaire aux nouveaux accès dans la butte pour ne pas réduire la voirie, préférer une passerelle aérienne. Le choix de la « facilité » et du moindre coût a été fait, au prix de l’incohérence préjudiciable à l’efficacité du Pôle d’échange et à la vie des quartiers autour de la gare.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

Avr 23

Comme annoncé, voici le premier épisode de notre revue de mandat de la Mairie PS du 3e arrondissement. Commençons logiquement par les annonces et engagements non tenus. J’écris “logiquement” car c’est sur ces annonces et engagements que Thierry Philip s’est fait élire en 2008.

Je l’ai déjà évoqué, le Maire du 3e est sur cette question plutôt content de lui, cf. son affirmation lors d’une réunion publique “on a presque tout fait et même plus”. Intéressons-nous au “presque”.

Parmi les promesses de la liste PS, on pouvait lire “nous construirons trois nouvelles écoles HQE”. Bilan : une seule a été réalisée à la Buire. Ni la nouvelle école sur le tènement RVI, ni la nouvelle école “3e Est” ne se feront. Pour RVI, le Maire nous dit que “finalement il n’y a pas de besoin ici”. Cette déclaration pose question : pourquoi avoir fait une telle promesse en 2008, alors que les candidats PS disposaient de toutes les statistiques municipales pour connaître les besoins en fonction de la démographie ? Soit il s’agissait d’un grand amateurisme, soit il s’agissait d’une tromperie. On se souvient que ce projet d’école servait au candidat PS à justifier ses projets de construction sur le tènement RVI, en disant “vous voyez que l’on pense aussi aux habitants, on va vous faire une école”… La thèse de la tromperie tient bien la route.

Quant à l’abandon du projet de nouvelle école “3e Est”, cela veut dire concrètement que Villette Nord/Ferrandière n’aura pas d’école avant plusieurs années.

Autres manquements importants : le service aux administrés. Le programme annoncé était vendeur. Bilan : certes la Mairie a été rénovée, permettant par la même occasion d’aménager de beaux bureaux pour les élus. Mais pour le reste : pas de bus “mairie” pour rapprocher les services des habitants, pas de bornes interactives pour que les habitants du 3e accèdent facilement à des pièces administratives et à ma connaissance, pas de réflexion engagée pour une nouvelle mairie dans la partie Est de l’arrondissement. Pourtant tout cela figurait sur les documents électoraux. Sur cette mission de base d’une Mairie d’arrondissement, les réalisations sont très décevantes. La partie Est de l’arrondissement (Montchat, Sans Souci) reste donc très mal desservie, et ce d’autant plus que pendant ce mandat, la desserte en transports en commun, de ces quartiers vers la Mairie, s’est plutôt dégradée ou va se dégrader.

On le voit à l’issue de ce premier épisode, le “presque” n’est pas mince.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,