Déc 04


Alors que le PS ressort et promeut via le Sénat son projet de donner le droit de vote aux élections locales aux étrangers non communautaires , avec des visées tactiques et politiciennes évidentes, un élément récent de l’actualité a été peu commenté : je veux parler de la remise au Ministre de l’intérieur par le Haut Conseil à l’Intégration du projet de Charte des Droits et Devoirs du citoyen français. Pourtant, ce texte, s’il réaffirme des évidences, s’avère lui particulièrement opportun.

Le PS a ainsi décidé de pousser de nouveau pour l’instauration du droit de vote aux étrangers. Si cette démarche politique correspond sans doute à des convictions « universalistes » d’une partie de ses troupes, chacun a bien compris que l’opération était d’abord purement tactique pour essayer de gonfler le vote FN, dans le but de battre la droite (un grand classique). Cela ne gêne pas ce parti d’avancer ce projet présenté comme « généreux » et marqué par « l’ouverture », alors que dans le même temps, l’un de ses leaders, qui postulait encore il y a peu pour la fonction présidentielle, tente de raviver l’anti-germanisme avec des mots scandaleux… Mais là encore, comme cela vient du PS, mouvement « dépositaire » des valeurs universelles, cela est sans doute admissible…

Je disais donc qu’au milieu de cette actualité très politique, le Haut Conseil à l’Intégration a remis au Gouvernement un projet de Charte des droits et devoirs du citoyen français. Les étrangers demandant à devenir Français devraient à l’avenir adhérer préalablement à cette charte qui rappelle les valeurs fondatrices de la France et les droits et devoirs attachés à cette citoyenneté.

Voici quelques passages fondamentaux de cette charte, qui ne font certes que renvoyer à notre Constitution ou à des textes de loi, mais qu’il est utile de réaffirmer, et pour lesquels il est effectivement utile de demander une adhésion claire au moment de la naturalisation :

  • « Devenir Français n’est pas une simple démarche administrative. (…) c’est une décision qui vous engage, et au-delà de vous, engage vos descendants. »
  • « C’est pour vous la volonté d’adopter ce pays qui vous a accueilli et qui va devenir le vôtre, adopter son histoire, ses principes et ses valeurs, …, accepter de contribuer à le défendre et devenir un acteur solidaire de son avenir. »
  • « loyauté que chacun doit à la République française ».
  • « vous ne pourrez plus vous réclamer d’une autre nationalité sur le territoire national ».
  • « L’emblème national est le drapeau tricolore».

A noter que le Sénateur UMP du Rhône, François-Noël BUFFET a participé aux travaux ayant abouti à cette charte.

Les positions sont ainsi claires sur notre échiquier politique national : d’un côté on affaiblit la citoyenneté en voulant dissocier le droit de vote de la nationalité, et de l’autre, on continue de défendre les fondamentaux sur cette citoyenneté.

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , ,

Nov 09

Dans une interview parue la semaine dernière dans « Les Petites Affiches Lyonnaises », le Vice-Président PS du Grand Lyon chargé du développement économique, cite, à juste titre, l’Institut de Recherche Technologique LyonBiotech comme l’un des projets majeurs de l’agglomération en matière d’innovation. En effet, ce campus technologique, va soutenir de nombreux projets qui devraient générer du développement économique pour la région lyonnaise et Rhône-Alpes à moyen-long terme.

Monsieur Kimelfeld oublie juste de mentionner, sans parler de souligner, que cet Institut de Recherche Technologique a été retenu dans le cadre du programme des Investissements d’avenir, lancé par le Gouvernement, et qui sera financé par l’Etat (Grand emprunt). Bref un exemple concret de ce que fait l’Etat pour assurer l’avenir du pays… et pour contribuer au développement des territoires. Cet oubli des tenants de l’affaire est sans doute l’effet d’une amnésie…

Vous me direz que c’est toujours mieux que l’attitude schizophrène qui sévit au Conseil régional sur le sujet des Investissements d’avenir. Dans cette collectivité, pour la majorité PS-Verts, il est de bon ton de tirer à boulets rouges sur le programme Investissements d’avenir, jugé trop tourné vers l’excellence ( !)… ce qui n’empêche pas le Président de région de se féliciter, dans ses communiqués de presse, des projets retenus par ce même programme en Rhône-Alpes, sans citer bien sûr le financement de l’Etat. Pour rappel, lors du vote de la Stratégie régionale d’enseignement supérieur et de la recherche, c’est après une bataille serrée que j’avais réussi à faire admettre un amendement permettant de saisir les opportunités liées au programme Investissements d’avenir.

Mais finalement, rien que de très classique de la part du PS face à la politique gouvernementale : nier, dénigrer et occulter les réalités.

En tous cas, pour une bonne information sur les bénéfices du programme Investissements d’avenir pour Lyon et Rhône-Alpes, je vous conseille plutôt la lecture de l’article du Sénateur UMP François-Noël Buffet dans « Top Rhône-Alpes ».

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , , , , , ,

Déc 08

Si vous êtes intéressé(e) par le futur de la métropole lyonnaise ou par la réforme des collectivités territoriales, je vous signale un débat organisé par l’IEP de Lyon auquel je participerai en tant que conseiller régional. Les autres débatteurs seront François-Noël BUFFET, Sénateur-Maire d’Oullins, Jacky DARNE, Vice-Président du Grand Lyon, Alain COTTALORDA, Maire de Bourgoin et Président de la CAPI et Jacques FRECENON, Vice-Président de Saint-Etienne Métropole.

Sous le haut patronage du Crédit Agricole Centre-Est

Colloque organisé par l’IEP de Lyon

“Réforme territoriale et développement soutenable des territoires : l’enjeu de la métropole lyonnaise”

Lundi 13 décembre à 17H

Grand Amphi de l’IEP de Lyon

Rue professeur Appleton 69007 LYON

(Tram T2 Centre Berthelot, Tram T1 Quai Claude Bernard, Métro Jean Macé)

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , ,