Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Étiquette : François-Noël Buffet Page 1 of 2

Election métropolitaine : notre lettre aux habitants de Lyon Est

Voici la lettre que nous adressons aux électeurs de Lyon Est dans la perspective du 2e tour des élections à la Métropole de Lyon

Madame, Monsieur,

Le 28 juin prochain, vous déciderez de l’avenir de notre Ville et de notre Métropole. Candidats à l’élection métropolitaine pour Lyon-Est, nous tenions à nous adresser à vous personnellement.

L’histoire de Lyon est singulière : les femmes et hommes politiques locaux ont toujours su, au-delà des consignes des partis politiques parisiens, bâtir un modèle de développement fait d’échanges, de dialogues et de modération. C’est à ce modèle de gouvernance, unique en France, envié par de nombreuses villes, que notre territoire doit son attractivité.

Fidèles à cette tradition de notre Ville, nous faisons, une nouvelle fois, le choix de dépasser les vieux clivages pour saisir ce qui nous rassemble afin de porter un nouveau destin pour la Métropole de Lyon.

Nous voulons un territoire équilibré, au sein duquel la solidarité, l’économie et l’écologie ne s’opposent pas mais, au contraire, s’additionnent. Une Ville durable, où malgré la crise sanitaire, l’économie demeure solide et capable de financer les investissements pour faire face aux besoins des habitants. Une Métropole ambitieuse, qui sait créer des emplois et distribuer ses richesses pour toutes et pour tous. Une Ville plus sûre qui protège ses habitants.

Pour les quartiers de Sans Souci – Dauphiné, Villette – Paul Bert et Montchat, qui composent la circonscription Lyon-Est, nos priorités seront :

• Une nature plus présente dans la ville, en proposant des continuités vertes entre les parcs du 3e Est, une extension arborée de l’Esplanade Mandela, une ouverture du Parc Chambovet vers l’avenue Lacassagne avec la préservation de l’intégralité des espaces verts de la clinique Trarieux.

• Une antenne de proximité de la Métropole pour effectuer toutes les démarches en matière de solidarité (handicap, seniors, petite enfance) et l’expérimentation d’une navette pour faciliter le déplacement des seniors vers les centres de quartier.

• Dans le cadre d’une présence de proximité renforcée des forces de police et du développement de la vidéoprotection, une action volontariste pour favoriser la coopération entre les polices municipales dans les secteurs du 3e à la limite de Bron et Villeurbanne.

• Une politique en faveur des collégiens qui renforce le soutien scolaire, pour rattraper le retard de la période du confinement, avec une action déterminée contre le harcèlement scolaire.

• Une mobilité facilitée en transports en commun en réalisant l’extension du Tramway T6 vers Villeurbanne et en améliorant la desserte de Ferrandière-Maisons neuves et la liaison entre Montchat centre et Dauphiné-la Part Dieu.

• Un cadre de vie de qualité, respectueux de l’identité des quartiers, avec des secteurs commerçants dynamiques.
Après la crise sanitaire, nous voulons construire un monde post-COVID plus agile, plus proche des réalités des territoires. Il doit donner une priorité au local, à l’éducation pour remettre les valeurs de justice sociale, de responsabilité, de solidarité, de développement durable au cœur de notre société.
C’est ce modèle lyonnais de développement que nous voulons porter, ensemble, unis, par-delà nos différences d’hier. François-Noël BUFFET, en tant que Président de la Métropole de Lyon, saura ainsi continuer à œuvrer au développement de notre Métropole comme l’a fait Gérard COLLOMB : une Métropole qui rayonne, avec un urbanisme maîtrisé, des transports multiples et adaptés à chacun d’entre vous, une Métropole avec une économie en croissance, permettant la création d’emplois, avec le respect et le développement des zones vertes, avec une solidarité efficace (petite enfance, insertion, personnes âgées et/ou handicapées).
Le 28 juin c’est vous qui déciderez de l’avenir de Lyon et de la Métropole.
Vous pourrez choisir entre deux visions. D’un côté, une coalition Verts – France insoumise – Front de gauche, inexpérimentée, guidée par l’idéologie et les consignes parisiennes et dont la politique (logique de décroissance, écologie punitive) ne manquerait pas d’aggraver les conséquences de la crise économique et sociale et de faire perdre les atouts de notre territoire.

De l’autre, notre rassemblement local, riche de sa diversité et de ses compétences, fidèle aux valeurs lyonnaises d’ouverture et de dialogue, déterminé à assurer un développement équilibré de notre Métropole.

Résolument, ensemble, nous vous invitons à choisir Lyon et à voter le dimanche 28 juin pour nos listes « La Métropole, la force du rassemblement ».

Carole BURILLON, Conseillère métropolitaine Pierre BERAT, Conseiller municipal

Elections métropolitaines : résultats du 1er tour

Le 1er tour vient juste de se dérouler et pourtant il paraît déjà très loin tant la crise du Coronavirus, avec l’entrée dans la nouvelle phase du confinement, marque nos esprits. Nous sommes maintenant pleinement entrés dans une période où cette épidémie est au cœur de nos préoccupations et où nous devons tout faire pour qu’elle cesse. Nos pensées vont vers les malades, leurs familles et bien sur les soignants, à l’engagement remarquable dans cette lutte contre la maladie.

J’écris néanmoins rapidement ce billet ce soir pour faire un point sur le 1er tour des élections, pour répondre à des questions qui m’ont été posées depuis dimanche.

Je veux d’abord remercier et saluer tous ceux qui ont permis le déroulement du scrutin dans ce contexte difficile : les fonctionnaires de la mairie et toutes les personnes qui ont démontré un fort engagement citoyen en tenant les bureaux de vote.

Pour ce qui est des résultats, il faut bien sûr constater le niveau élevé du vote pour les écologistes. Mais il faut aussi être pleinement conscients que compte tenu du niveau de l’abstention (six électeurs sur dix dans la circonscription Lyon Est !), notamment du fait des inquiétudes liées à la crise sanitaire, le résultat du 1er tour est une photo sans doute biaisée du corps électoral. Soyons prudents dans sa lecture.

Deuxième enseignement, au niveau de l’ensemble de la Métropole, si les Verts sont en tête (22,6 %) , François-Noël Buffet qui conduit notre liste de la Droite et du Centre est en 2e position (17,7 %) devant les listes de David Kimelfeld puis celles de Gérard Collomb. Notre liste est donc clairement l’alternative au basculement de la Métropole vers une alliance Verts-Gauche.

Pour la circonscription Lyon Est, dans le contexte particulier de la Ville de Lyon, l’ordre d’arrivée est le suivant : les Verts (28,8 %), liste Collomb (20,2 %), Liste Kimelfeld (14,7 %) et notre liste de la Droite et du Centre (12,9 %). Ces quatre listes sont les seules à pouvoir se maintenir au 2e tour.

Bien sûr, ce résultat est en-dessous de nos attentes mais comme je le disais en commençant, il est largement biaisé par l’abstention. Par ailleurs, nous soulignons notre qualification pour le 2e tour, puisque sur 6 circonscriptions lyonnaises, nos listes ne peuvent se maintenir que dans deux : la nôtre et Lyon Nord.

Tout reste donc possible pour le 2e tour, si la participation se rétablit. Vous savez que ce 2e tour a été, avec raison, repoussé, sans doute à la fin juin. La campagne reprendra dans quelques semaines, quand nous serons sortis du drame de la crise du Coronavirus.

Bon courage à tous.

Pour notre Métropole de Lyon

J’ai l’honneur et le grand plaisir de conduire avec Hélène Baronnier la liste de la Droite et du Centre pour la circonscription Lyon Est des élections métropolitaines des 15 et 22 mars prochains. Nous sommes ainsi au côté de François-Noël Buffet, notre chef de file de la Droite et du Centre pour la Métropole, investi par les Républicains.

C’est une grande satisfaction de mener cette campagne avec Hélène Baronnier, avocate spécialisée dans le droit de l’énergie et qui s’est beaucoup investie ces dernières années dans une association de promotion du cadre de vie de Montchat.

Pour la première fois, il y aura deux élections distinctes aux mêmes dates, d’une part les élections municipales et d’autre part les élections métropolitaines, la Métropole étant maintenant une collectivité territoriale à part entière.

L’enjeu de ces élections métropolitaines est particulièrement important, tant la Métropole est aujourd’hui une collectivité où se décident et se financent des politiques majeures, à la fois pour notre qualité de vie au quotidien (aide aux personnes âgées, assistantes maternelles, handicap, mobilité et voirie, propreté…) et pour le développement de notre agglomération (formation de nos jeunes dans les collèges, protection de l’environnement, emploi et développement économique, développement urbain…).

Pour cette élection, nous portons avec François-Noël Buffet le projet d’une Métropole juste, au développement équilibré, plus humaine, plus durable, plus vivable. La circonscription Lyon Est où nous conduisons la liste est l’une des 14 circonscriptions créées pour ces élections métropolitaines. Elle est constituée des quartiers Dauphiné-Sans Souci, Montchat et Villette-Paul Bert de notre 3e arrondissement de Lyon.

Pour cette élection, nous avons le soutien de Monsieur Christian Philip, ancien député UMP du Rhône et ancien Maire du 3e arrondissement. Je l’en remercie vivement.

Vous connaissez ma fidélité et mon engagement pour le 3e arrondissement de Lyon. Sachez que cette candidature s’inscrit dans cette volonté de porter et défendre les intérêts de nos quartiers dans une Métropole au développement équilibré.

A très bientôt pour échanger sur notre vision de la Métropole et nos propositions.

Vous pouvez aussi retrouver l’actualité de la campagne sur notre page Facebook “Pour une Métropole Juste_Lyon Est”.

Cela va mieux en le réaffirmant


Alors que le PS ressort et promeut via le Sénat son projet de donner le droit de vote aux élections locales aux étrangers non communautaires , avec des visées tactiques et politiciennes évidentes, un élément récent de l’actualité a été peu commenté : je veux parler de la remise au Ministre de l’intérieur par le Haut Conseil à l’Intégration du projet de Charte des Droits et Devoirs du citoyen français. Pourtant, ce texte, s’il réaffirme des évidences, s’avère lui particulièrement opportun.

Le PS a ainsi décidé de pousser de nouveau pour l’instauration du droit de vote aux étrangers. Si cette démarche politique correspond sans doute à des convictions « universalistes » d’une partie de ses troupes, chacun a bien compris que l’opération était d’abord purement tactique pour essayer de gonfler le vote FN, dans le but de battre la droite (un grand classique). Cela ne gêne pas ce parti d’avancer ce projet présenté comme « généreux » et marqué par « l’ouverture », alors que dans le même temps, l’un de ses leaders, qui postulait encore il y a peu pour la fonction présidentielle, tente de raviver l’anti-germanisme avec des mots scandaleux… Mais là encore, comme cela vient du PS, mouvement « dépositaire » des valeurs universelles, cela est sans doute admissible…

Je disais donc qu’au milieu de cette actualité très politique, le Haut Conseil à l’Intégration a remis au Gouvernement un projet de Charte des droits et devoirs du citoyen français. Les étrangers demandant à devenir Français devraient à l’avenir adhérer préalablement à cette charte qui rappelle les valeurs fondatrices de la France et les droits et devoirs attachés à cette citoyenneté.

Voici quelques passages fondamentaux de cette charte, qui ne font certes que renvoyer à notre Constitution ou à des textes de loi, mais qu’il est utile de réaffirmer, et pour lesquels il est effectivement utile de demander une adhésion claire au moment de la naturalisation :

  • « Devenir Français n’est pas une simple démarche administrative. (…) c’est une décision qui vous engage, et au-delà de vous, engage vos descendants. »
  • « C’est pour vous la volonté d’adopter ce pays qui vous a accueilli et qui va devenir le vôtre, adopter son histoire, ses principes et ses valeurs, …, accepter de contribuer à le défendre et devenir un acteur solidaire de son avenir. »
  • « loyauté que chacun doit à la République française ».
  • « vous ne pourrez plus vous réclamer d’une autre nationalité sur le territoire national ».
  • « L’emblème national est le drapeau tricolore».

A noter que le Sénateur UMP du Rhône, François-Noël BUFFET a participé aux travaux ayant abouti à cette charte.

Les positions sont ainsi claires sur notre échiquier politique national : d’un côté on affaiblit la citoyenneté en voulant dissocier le droit de vote de la nationalité, et de l’autre, on continue de défendre les fondamentaux sur cette citoyenneté.

Amnésie

Dans une interview parue la semaine dernière dans « Les Petites Affiches Lyonnaises », le Vice-Président PS du Grand Lyon chargé du développement économique, cite, à juste titre, l’Institut de Recherche Technologique LyonBiotech comme l’un des projets majeurs de l’agglomération en matière d’innovation. En effet, ce campus technologique, va soutenir de nombreux projets qui devraient générer du développement économique pour la région lyonnaise et Rhône-Alpes à moyen-long terme.

Monsieur Kimelfeld oublie juste de mentionner, sans parler de souligner, que cet Institut de Recherche Technologique a été retenu dans le cadre du programme des Investissements d’avenir, lancé par le Gouvernement, et qui sera financé par l’Etat (Grand emprunt). Bref un exemple concret de ce que fait l’Etat pour assurer l’avenir du pays… et pour contribuer au développement des territoires. Cet oubli des tenants de l’affaire est sans doute l’effet d’une amnésie…

Vous me direz que c’est toujours mieux que l’attitude schizophrène qui sévit au Conseil régional sur le sujet des Investissements d’avenir. Dans cette collectivité, pour la majorité PS-Verts, il est de bon ton de tirer à boulets rouges sur le programme Investissements d’avenir, jugé trop tourné vers l’excellence ( !)… ce qui n’empêche pas le Président de région de se féliciter, dans ses communiqués de presse, des projets retenus par ce même programme en Rhône-Alpes, sans citer bien sûr le financement de l’Etat. Pour rappel, lors du vote de la Stratégie régionale d’enseignement supérieur et de la recherche, c’est après une bataille serrée que j’avais réussi à faire admettre un amendement permettant de saisir les opportunités liées au programme Investissements d’avenir.

Mais finalement, rien que de très classique de la part du PS face à la politique gouvernementale : nier, dénigrer et occulter les réalités.

En tous cas, pour une bonne information sur les bénéfices du programme Investissements d’avenir pour Lyon et Rhône-Alpes, je vous conseille plutôt la lecture de l’article du Sénateur UMP François-Noël Buffet dans « Top Rhône-Alpes ».

Page 1 of 2

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén