Vous vous souvenez, il y a quelques semaines en conseil municipal, j’étais intervenu pour demander une action plus déterminée de la Ville en matière de prévention et de lutte contre la délinquance. Cela m’avait valu les qualificatifs de “cerveau encombré et de propos nauséabonds” par l’adjoint lyonnais PS à la sécurité Sécheresse. Jeudi, au Conseil régional, j’ai donné l’avis de notre groupe de l’Union de la droite et du centre sur le service public régional de l’orientation tout au long de la vie, en plaidant notamment pour que cette orientation donne toute sa place aux débouchés professionnels. Cela m’a cette fois valu le qualificatif “d’adéquationiste” par le Vice-Président Vert à la formation Philippe Meirieu, ce qu’il faut comprendre comme être trop préoccupé par l’insertion professionnelle… Décidément cette gauche est totalement “à côté de la plaque”. Pas besoin d’aller chercher très loin les raisons du marasme actuel.