Habitants du 3e arrondissement, je vous propose de vous mobiliser pour que le Maire de notre arrondissement se voit décerner le prix de “l’humour en politique”. Je m’explique…

Vous connaissez mon combat pour défendre le cadre urbain de Montchat en cherchant à préserver les maisons traditionnelles de ce quartier. Il ne s’agit pas de figer le quartier mais de faire en sorte que les maisons les plus typiques de l’urbanisme montchatois ne disparaissent pas du fait de l’urbanisation/densification. Ces dernières années, la Mairie PS du 3e arrondissement n’a rien fait en ce sens et a même repoussé brutalement nos propositions (voir ces propositions).

Cet été, dans un  courrier largement diffusé dans les boîtes aux lettres, en réponse à une pétition d’habitants dénonçant l’urbanisme désordonné du quartier, Thierry Philip a écrit les choses suivantes. “Dans l’attente de la révision générale (du PLU), nous nous saisissons des révisions partielles et annuelles pour protéger au mieux certains éléments.” C’est ce que j’avais proposé et qu’il avait jugé impossible… et ces bonnes paroles ne sont pour l’instant traduites par aucun élément concret concernant les maisons à protéger.

Mais là où cela devient “burlesque”, c’est quand il évoque que pour défendre l’urbanisme traditionnel du quartier, “il a ouvert des discussions fructueuses avec un promoteur… qui a accepté de retravailler son projet pour garder le muret d’enceinte, la porte du petit jardin et les arbres” (voir photo ci-dessous). Il s’agit effectivement d’une opération assez emblématique de la mutation urbanistique du quartier. Sur ce terrain situé à l’angle du cours Docteur Long (au 98) et de la rue Louis s’élevait une belle villa montchatoise, au cœur du quartier. Elle a été démolie et un immeuble haut est en train de la remplacer. Cette démolition a créé un choc dans le quartier. Mais le Maire nous dit que tout va bien, le muret et la porte de l’ancienne villa ont été sauvegardés…. Pathétique. Toutes proportions gardées, c’est un peu comme si le gouvernement décidait de démonter la Tour Eiffel mais nous rassurait en nous disant qu’il garde la pompe à incendie au pied de l’une des piles !

Pour notre part, lors du dernier conseil d’arrondissement, nous avons voté “contre” une garantie de la ville pour la réalisation d’un programme de logement social dans l’immeuble en construction. Nous contestons l’inaction de la Mairie pour préserver l’urbanisme du quartier, nous n’allons pas en plus la soutenir quand elle est partie prenante de la densification. Par ailleurs, nous contestons le fait que ce programme de logement social ne comporte pas de places de stationnement ; le quartier de Montchat connaît aussi d’importants problèmes de stationnement.

“Prix de l’humour” ? Oui, si cet air de flûte, qui masque en fait une inaction évidente, ne portait pas sur un problème réel.