Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Étiquette : Montluc

Hommage à Josette MAILLON

Il y a quelques jours nous avons appris avec une grande tristesse la disparition de Josette MAILLON. Josette était une grande dame du 3e arrondissement, un modèle d’engagement citoyen. Après Christian FAVRE il y a quelques mois, c’est une autre personnalité qui a beaucoup donné pour la Ville de Lyon qui nous quitte. Ce que j’écrivais il y a quelques années, lorsque Josette MAILLON était distinguée de l’Ordre National du Mérite, nous rappelle ce qu’elle a réalisé et qui mérite notre respect.

“…, j’ai le plaisir de terminer cette semaine avec un post d’admiration. J’ai en effet eu l’honneur et la joie d’être invité vendredi dernier à la remise, par Patrick Huguet, de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite à Josette Maillon.

Pour les participants avec lesquels j’ai échangé, le sentiment qui venait immédiatement à l’esprit c’était « eh bien, voilà une distinction bien méritée ». Car cette décoration vient reconnaître 50 ans d’un bénévolat actif au service des autres et de l’intérêt général, avec notamment un long engagement solidaire au sein de la Croix rouge. Lors de la traditionnelle évocation des étapes de cet engagement, Josette Maillon, avec la verve et la modestie qui la caractérisent, a souhaité que l’on ne s’étende pas, « les personnes présentes connaissant déjà son parcours ». Cette évocation était pourtant bienvenue, la richesse de ce parcours faisant que chacun a dû en apprendre une part !

Josette Maillon, c’est aussi un engagement infatigable au service de son quartier, en tant qu’habitante et responsable associative, notamment au sein du CIL Sans Souci. Un engagement dont le quartier Dauphiné a tiré le plus grand profit.

La liste est en effet longue des dysfonctionnements de la Ville qui ont été traités suite à l’interpellation exigeante de Josette Maillon et au suivi attentif des dossiers. Car Josette est un vrai antidote à l’inertie politico-administrative ! Elle incarne à merveille la participation citoyenne, passionnée, spontanée, indépendante des clivages politiques, comme le montrait la présence à la cérémonie de Dominique Perben et de Martine Roure.

Elle contribue largement au développement du quartier Dauphiné, en oeuvrant à la promotion de ses richesses, de son patrimoine et de son histoire. Elle a ainsi mené une action dans la durée pour que notre devoir de mémoire se traduise dans les lieux du quartier, en rappelant le souvenir des grands résistants internés à la prison Montluc. Josette Maillon fait partie de ces gens qui m’ont fait découvrir, alors que je débutais mon premier mandat municipal, l’âme des quartiers de l’arrondissement. Je me souviens encore des investigations que nous avons menées ensemble pour retrouver la plaque du « chemin des pins » (devenu avenue Lacassagne) !

Bref, chapeau bas pour une grande Dame, qui incarne la gentillesse, l’engagement citoyen et le volontarisme au cœur de notre 3e arrondissement. C’est avec un immense plaisir que nous voyons la République lui rendre hommage.”

Mémorial de la prison Montluc

Moments particulièrement émouvants mardi dernier, lors de l’inauguration du Mémorial de la prison Montluc, en présence d’Hubert Falco, secrétaire d’Etat aux anciens combattants. Alors que l’activité urbaine redoublait en cette fin de journée, le temps s’est arrêté dans la prison, avec les hommages aux victimes devant le mur des fusillés et les témoignages poignants des rescapés ; un contraste saisissant qui permettait de prendre toute la mesure de ce que nous devons, nous citoyens de 2010, à ceux qui ont souffert ou perdu la vie dans cette prison.

Je vous invite à prendre connaissance du discours prononcé à cette occasion, par Dominique Perben, député du Rhône, représentant le Conseil général.

Chronique d’une semaine de rentrée

 

Cette fois ça y est, la rentrée est vraiment là, y compris au plan politique. La semaine a été rythmée par les rendez-vous habituels : réunion de groupe municipal, visites et rencontres sur le « terrain ». Mais c’est dans la tristesse que cette semaine avait débuté.

 
 Nous avons en effet appris la disparition de Monsieur TASSANI. Résistant, déporté, combattant de la liberté, il était le respecté Président de l’association des Rescapés de Montluc, prison où il avait été détenu avant d’être déporté. Chaque 24 août, il organisait la commémoration de la libération de Montluc par la résistance. Détenu dans cette prison, ayant subi la torture avant de partir en déportation, son témoignage lors de cette cérémonie avait une grande force. Il permettait de se souvenir qu’ici, au cœur du 3e, tant de femmes et d’hommes ont été victimes de la barbarie. Georges TASSANI s’était fait le devoir de transmettre cette histoire de la résistance et de la déportation, et pour cela, de conduire une action déterminée pour que la prison Montluc devienne un lieu de mémoire, projet qu’il a mené à terme (voir l’hommage rendu par Dominique PERBEN).

 

Rentrée politique donc cette semaine. Nous avons eu la première réunion du groupe municipal Ensemble pour Lyon pour préparer les conseils d’arrondissement ; l’occasion de féliciter Michel HAVARD pour la mission que vient de lui confier le Président de la République sur le « bilan carbone ». L’occasion aussi d’échanger avec notre Secrétaire d’Etat aux aînés Nora BERRA, toujours aussi conviviale et accessible. Elle nous a exposé ses thèmes de travail ministériel : la prévention de la grippe A, le plan Alzheimer, l’aide aux aidants, un futur débat national « seniors »… Notre discussion de groupe s’est terminée sur la question de la diversité des modes de garde «petite enfance ».Cette semaine fut aussi rythmée par des rencontres avec des concitoyens pour aborder divers sujets : la rentrée scolaire – en tant que parent et élu ! -, le fonctionnement des conseils de quartier, la prochaine mise en œuvre des contre sens cyclables, les aménagements de voirie rue « Saint Maximin ». Je constate que le chantier du skate parc Dauphiné a peu avancé cet été. Alors que dans le cadre du Plan de relance, les pouvoirs publics se démènent pour accélérer l’ouverture des chantiers, le projet de skate parc semble en marge de cette dynamique. La Mairie du 3e  est décidément peu performante sur ce dossier. Bizarre et surtout dommage pour les jeunes qui attendent d’utiliser l’équipement.

 

 

Le site du futur skate-parc le 4 septembre
Le site du futur skate-parc le 4 septembre

 

 

 

 

Pierre Bérat

 

 

 

 

 

 

 

 

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén