Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Étiquette : Nora Berra Page 1 of 2

Elus au rapport

PC040045

Rencontre avec les militants et sympathisants ce matin pour un point d’étape sur notre action d’élus du groupe municipal « Ensemble pour Lyon ». Après une réunion similaire la semaine dernière pour la rive droite et la presqu’île, la réunion de ce matin réunissait les 3e, 7e et 8 arrondissements. Au plan politique, cette rencontre a fait la démonstration que Nouveau Centre, Radicaux, MPF et UMP étaient bien décidés à poursuivre leur action commune au sein d’Ensemble pour Lyon.

Michel HAVARD, leader de notre groupe municipal, a dressé le bilan – conséquent – de notre action, en termes de réunions, prises de position et interventions. Il a évoqué les grands dossiers qui avaient jalonné ce début de mandat : l’Hôtel Dieu, le plan Piscines qui fait flop, l’affaire de la SACVL… Nora BERRA, Secrétaire d’Etat à la Santé, présente toute la matinée avant de retourner au Sénat à Paris, a fait le point sur l’action du nouveau Gouvernement. Elle a confirmé qu’elle suivra toujours de près les dossiers lyonnais, malgré son champ de responsabilités étendu. Elle est d’ailleurs repartie avec une « liste de courses » !

La plus grande partie de la réunion a été consacrée aux échanges avec le public. Premier dossier sur lequel nous avons été interpellés : celui de la grève des cantines, pour savoir si la situation était maintenant réglée. L’occasion pour Michel HAVARD de souligner d’une part que le manque de prise en compte des contraintes des Lyonnais qui travaillent continue d’imprimer sa marque à l’action de la municipalité de gauche. D’autre part, il a regretté que cette grève soit la conséquence d’un climat social très dégradé entre la Ville et ses agents, ce qui pousse plutôt au pessimisme pour la suite. Quant au surcoût pour les finances de la Ville qui résulte des mesures prises pour améliorer les moyens de surveillance des enfants, un participant a opportunément rappelé les millions d’euros perdus par la Ville dans l’opération hasardeuse de vente de l’îlot Grolée. 

Plusieurs participants ont aussi déploré que l’aménagement du futur Parc Sergent Blandan soit en panne (je corrige en “traîne en longueur”), et que le projet de passerelle permettant d’accéder au futur parc depuis le 8e (promesse de campagne PS) soit abandonné. Côté 3e, Nora BERRA est revenue sur le dossier de la Résidence pour personnes âgées Constant, que nous avons suivi ensemble, pour rappeler que ce dossier avait été géré avec beaucoup de légèreté par la Municipalité PS, à la fois pour la question du devenir de la RPA et pour celle du lancement d’un EHPAD.

Bref une belle réunion d’échanges pour faire un bilan et commencer à dessiner les perspectives. De prochains rendez-vous à suivre !

Les faits qui fâchent

P1040019Voici le texte de mon intervention lors du Conseil d’arrondissement du 8 juin 2010 sur le dossier de la résidence pour personnes âgées Constant.

“Le dossier du projet d’EHPAD Constant est temporairement dans l’impasse, et
contrairement à ce qui a été dit ou écrit par les élus responsables de la Ville de Lyon, ce n’est pas en raison d’un refus de financement par l’Etat mais parce que ce dossier a été mené par la Ville de Lyon avec légèreté, sans prendre les garanties nécessaires quant au financement.

Un courrier de Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargé des aînés, vient de rappeler les éléments objectifs d’information sur ce dossier.

Il s’agit donc d’un raté politico/administratif municipal dont il faut bien comprendre les raisons :

  • Méconnaissance du quartier qui a conduit la Ville à supprimer une Résidence pour personnes âgées (RPA) pourtant parfaitement intégrée au tissu social,
  • Volonté de la Majorité municipale centrale et d’arrondissement de faire un coup politique, ce qui explique sans doute l’absence d’écoute et de concertation,
  • Rivalités politiques internes à la Majorité.

Mais c’est plus qu’un raté politico/administratif puisque les résidents de la RPA Constant ont durement subi cette situation.

Je cite Nora Berra : « Sachez néanmoins que je suis la première à regretter cette situation qui a nécessité de faire déménager des personnes âgées, souvent vulnérables, sans que les plus élémentaires précautions aient été prises en amont pour s’assurer du financement indispensable de l’Etat. »

La conséquence concrète nous la connaissons en effet : c’est le démantèlement et la fermeture de la RPA Constant, menés à marche forcée, avec des conséquences douloureuses pour les pensionnaires de cet établissement et leur famille. Avec cette fermeture, Montchat vient de perdre un équipement essentiel pour le Bien vivre en ville des seniors, mais aussi, plus largement, pour l’animation et la convivialité du quartier. Pourtant, les acteurs locaux et les élus d’opposition n’ont eu de cesse de vous alerter pour arrêter ce projet mal engagé. Et nous savons maintenant que l’EHPAD ne devrait pas ouvrir avant 2015.

Dans ce contexte, il me semble aujourd’hui urgent et opportun, en procédant avec méthode et écoute :

  1. D’interrompre la procédure administrative visant au déclassement de la RPA,
  2. D’engager le processus de réouverture de la RPA Constant, pour les années nous séparant de l’ouverture de l’EHPAD,
  3. De mettre à profit ces années pour étudier sérieusement le maintien d’un pôle RPA sur le quartier.
     

La Mairie du 3e est-elle aujourd’hui prête à travailler sur un tel projet ? Comme je l’ai indiqué il y a déjà longtemps, elle pourra compter sur notre soutien dans cette démarche. Constant ne peut rester une friche pendant des années, témoignant au quotidien des aberrations de la gestion de ce dossier.”

Le débat animé qui a suivi cette question a permis d’apprendre de nouveaux éléments sur ce dossier :

Thierry Philip, Maire du 3e, et Pierre Hémon, adjoint aux personnes âgées de la Ville de Lyon n’ont visiblement pas la même vision sur les résidences pour personnes âgées. Ce dernier a dit que les résidences avaient encore une utilité à Lyon. Thierry Philip a par contre remis en cause leur utilité, s’appuyant sur le fait que tous les pays du monde vont connaître un vieillissement de leur population… Je ne vois pas en quoi le vieillissement de la population en Papouasie enlève tout intérêt aux RPA dans notre pays…

Autre déclaration intéressante : Pierre Hémon motive son refus de rouvrir la RPA par le fait que pour une ouverture en 2015 de l’EHPAD, les résidents de Constant auraient de toutes façons du partir en 2011, donc cela ne vaut pas le coup de rouvrir la RPA. Il avance donc un délai de 4 ans pour la réalisation du projet. Comment se fait-il alors que la Municipalité ait annoncé une ouverture de l’EHPAD en 2013 alors que les résidents viennent de partir. Voici un délai opportunément élastique.

Enfin, pour contrer le propos des élus du 3e qui accusent Nora Berra de « punir » le 3e, alors qu’ils n’assument pas leurs négligences, on fera remarquer que l’Etat va financer d’ici 2012 l’extension du logement-foyer « Ma demeure » dans l’arrondissement.

Belle soirée

Avec N. Berra et D. Perben. Merci Mme J. pour cette belle photo !
Avec N. Berra et D. Perben. Merci Mme J. pour cette belle photo !

Que l’on soit dans la majorité ou dans l’opposition, la cérémonie des vœux est toujours un moment particulièrement sympa, pour échanger dans la bonne humeur entre habitants de notre arrondissement. Nora Berra, qui arrivait de son Ministère et des Vœux du Conseil général, nous a fait le plaisir de nous rendre visite aux Vœux du 3e. Accompagnée de Dominique Perben, elle a ainsi pu discuter avec de nombreux acteurs associatifs et prendre date pour évoquer certains dossiers. Chacun a ainsi pu constater combien notre Secrétaire d’Etat aux Aînés n’a rien perdu de sa convivialité et de sa spontanéité 

Quelques mots sur les discours des Maires. Thierry Philip nous a un peu rejoué sa partition de campagne électorale énumérant les projets qui allaient être réalisés ; une partition avec toutefois deux fois moins de notes ( !) et certaines qui ont changé depuis mars 2008 !!!  Gérard Collomb a parlé de boulimie d’action a propos du Maire du 3e. Je crois surtout qu’il y a clairement une certaine obsession de la communication (avec des dérapages, voir plus bas), l’essentiel étant de trouver des sujets pour communiquer. Pas sûr que cela fasse une politique, même packagée sous l’emballage « l’urbain et l’humain ». Ce qui se profile dans le secteur RVI est d’ailleurs très significatif de cette approche. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler ici prochainement.

J’ai écouté attentivement le discours de Gérard Collomb sur la Part Dieu. Comme je l’ai écrit sur ce blog, je partage à 100 % le fait que la Part Dieu doive être un quartier à vivre. Après, il y a les mots et la réalité. Concernant cette dernière, on peut se poser des questions par exemple quand on constate que l’on pousse à la construction de bureaux sans parkings, ou que l’on tarde à trouver des solutions « modes doux » autour du centre commercial.

J’ai envie d’adresser aussi un carton jaune au Maire du 3e pour son propos sur les expositions artistiques à la Mairie, lesquelles à l’entendre seraient une novation de son mandat. C’est bien évidemment inexact puisque des expositions extrêmement variées ont animé la Mairie entre 1995 et 2001. Vous allez me dire que cela ne vaut pas la peine d’être relevé. Je le fais quand même d’une part parce que certaines personnes ayant assisté à la cérémonie m’ont fait part de leur étonnement, mais aussi parce que c’est justice pour mes collègues Simone Epinat et Elisabeth Blanc-Bernard, adjointes du précédent mandat qui n’ont pas ménagé leur peine pour monter ces expositions. Pour rigoler voici ce qui figure dans le guide Lyon 3e : « De plus, la salle du Conseil est sans cesse animée par des expositions : peinture, sculpture, art contemporain ou créatif, art floral… ». C’est mot pour mot ce qui était écrit dans le guide du dernier mandat ! Ce n’est pas très bien de tenir ce genre de propos, surtout dans un discours de vœux…

Pierre Bérat

C’est parti !

PB210116

Ce week-end a marqué une nouvelle étape majeure de la campagne des élections régionales : les personnalités qui conduiront les listes pour l’UMP ont été officiellement désignées. A cette occasion Nicolas Sarkozy a souligné les enjeux de ces élections pour le pays.

Le Conseil national de l’UMP a ainsi confirmé hier que la liste Rhône-Alpes serait conduite par Françoise Grossetête, choisie par les militants lors de primaires, et qui avait déjà mené la liste UMP  à la victoire lors des dernières élections européennes. Dans le Rhône, Nora Berra, Secrétaire d’Etat aux aînés et Philippe Meunier, député de l’Est lyonnais, formeront un binôme offensif ; un binôme de quadras qui constitue un signal fort.

A l’occasion de ces désignations, Nicolas Sarkozy a souligné les enjeux de ces élections régionales. Dans la France d’aujourd’hui, les Régions ont un rôle clé à jouer pour préparer l’avenir du pays et de ses territoires, en termes de développement durable, de compétitivité, de création de richesses et de solidarité sociale et territoriale. Voilà pourquoi, en complément des aspects régionaux et locaux, ces élections seront un moment de choix sur une vision politique de l’avenir du pays, ainsi que sur la cohérence des majorités qui auront à prendre en charge le devenir de nos régions. Il a aussi opportunément rappelé que la majorité devait s’engager dans cette campagne avec fierté et fidélité à ses valeurs.

Le week-end dernier à Sassenage en Isère, le premier forum régional de la campagne avait permis de premiers échanges sur la région de demain. J’en ai notamment retenu deux éléments de synthèse : Rhône-Alpes doit affirmer un leadership en Europe en matière d’innovation mais en ayant le souci du retour pour les Rhônalpins de ce leadership comme l’a souligné Nora Berra en référence aux services à la personne. Il faut aussi  « régénérer » une fierté rhônalpine, mais une fierté qui se fonde sur ses divers territoires, qui sont sa richesse.

Chronique d’une semaine de rentrée

 

Cette fois ça y est, la rentrée est vraiment là, y compris au plan politique. La semaine a été rythmée par les rendez-vous habituels : réunion de groupe municipal, visites et rencontres sur le « terrain ». Mais c’est dans la tristesse que cette semaine avait débuté.

 
 Nous avons en effet appris la disparition de Monsieur TASSANI. Résistant, déporté, combattant de la liberté, il était le respecté Président de l’association des Rescapés de Montluc, prison où il avait été détenu avant d’être déporté. Chaque 24 août, il organisait la commémoration de la libération de Montluc par la résistance. Détenu dans cette prison, ayant subi la torture avant de partir en déportation, son témoignage lors de cette cérémonie avait une grande force. Il permettait de se souvenir qu’ici, au cœur du 3e, tant de femmes et d’hommes ont été victimes de la barbarie. Georges TASSANI s’était fait le devoir de transmettre cette histoire de la résistance et de la déportation, et pour cela, de conduire une action déterminée pour que la prison Montluc devienne un lieu de mémoire, projet qu’il a mené à terme (voir l’hommage rendu par Dominique PERBEN).

 

Rentrée politique donc cette semaine. Nous avons eu la première réunion du groupe municipal Ensemble pour Lyon pour préparer les conseils d’arrondissement ; l’occasion de féliciter Michel HAVARD pour la mission que vient de lui confier le Président de la République sur le « bilan carbone ». L’occasion aussi d’échanger avec notre Secrétaire d’Etat aux aînés Nora BERRA, toujours aussi conviviale et accessible. Elle nous a exposé ses thèmes de travail ministériel : la prévention de la grippe A, le plan Alzheimer, l’aide aux aidants, un futur débat national « seniors »… Notre discussion de groupe s’est terminée sur la question de la diversité des modes de garde «petite enfance ».Cette semaine fut aussi rythmée par des rencontres avec des concitoyens pour aborder divers sujets : la rentrée scolaire – en tant que parent et élu ! -, le fonctionnement des conseils de quartier, la prochaine mise en œuvre des contre sens cyclables, les aménagements de voirie rue « Saint Maximin ». Je constate que le chantier du skate parc Dauphiné a peu avancé cet été. Alors que dans le cadre du Plan de relance, les pouvoirs publics se démènent pour accélérer l’ouverture des chantiers, le projet de skate parc semble en marge de cette dynamique. La Mairie du 3e  est décidément peu performante sur ce dossier. Bizarre et surtout dommage pour les jeunes qui attendent d’utiliser l’équipement.

 

 

Le site du futur skate-parc le 4 septembre
Le site du futur skate-parc le 4 septembre

 

 

 

 

Pierre Bérat

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 of 2

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén