Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Étiquette : Parc Chambovet

Si, on peut faire

Voilà ce que j’aurais pu dire dimanche 16 septembre, lors de la Fête de Chambovet, en tant que suppléant représentant la députée de la circonscription Dominique Nachury, si le Maire de Lyon n’avait pas jugé cette prise de parole inopportune…

Cette Fête du Parc Chambovet est intervenue alors que la Ville de Lyon a décidé d’acquérir le terrain du parc, propriété jusqu’alors des Hospices civils. Cette acquisition est une très bonne chose. Cela ne me gêne pas de le dire, même si c’est une mairie PS qui le réalise. Depuis longtemps, cette intégration du Parc au patrimoine de la Ville a été défendue, à droite comme à gauche. Les différentes équipes d’arrondissement ont toujours plaidé pour. D’anciens maires de Lyon, Michel Noir et Raymond Barre, avaient su prendre des décisions permettant de s’engager sur la voie d’une pérennisation du Parc. Cette acquisition, nous l’avons demandée, nous la soutenons. J’avais d’ailleurs rappelé les élus PS à leur promesse il y a quelques mois.

Pourquoi est-ce si important que le Parc Chambovet devienne propriété de la Ville de Lyon ? Parce qu’il faut assurer un avenir durable à cet espace naturel remarquable : c’est un admirable coin de nature, un lieu d’évasion, offrant une magnifique vue sur la ville et les Monts du Lyonnais. C’est aussi un espace riche en histoire. Bref, c’est un élément évident du patrimoine de la Ville.

Dans cette longue histoire, il faut souligner le rôle joué par les Montchatois pour assurer un avenir durable au Parc. Des centaines d’habitants se sont mobilisés dans la durée pour soutenir ce projet. Ils sont nombreux à s’être investis dans l’Association du Parc Chambovet pour le porter. D’autres associations, comme le CIL ou celles qui gèrent les jardins du secteur, ont aussi défendu le projet. Au-delà du combat pour l’acquisition, l’Association du Parc Chambovet a aussi contribué à la « conception » de cet espace vert, lui donnant sa spécificité d’espace « nature ». Elle s’est aussi investie pour régler les litiges sur l’utilisation du parc qui ont pu se produire. Son président actuel, M. Desbiolles, continue ce combat avec constance et intransigeance. Comme je l’ai souligné en Conseil d’arrondissement, Chambovet, c’est aussi un remarquable exemple de participation citoyenne authentique.

Maintenant, cette acquisition ne marque pas la fin de l’histoire. L’avenir reste à construire et il y a un défi à relever par la Ville. Dans son discours du 16 septembre, Gérard Collomb a dit qu’à la question « que faut-il faire maintenant pour le Parc Chambovet ? », il fallait répondre « surtout rien ». Je ne partage pas cette position. Oui, il faut préserver la spécificité du Parc Chambovet, à savoir un parc aux aménagements limités et dont on veille à ne pas trop encadrer la nature. L’intégration du Parc au domaine municipal ne doit conduire ni à des aménagements bétonnés, ni à une harmonisation par principe avec ce que l’on peut trouver ailleurs.

Mais pour autant, il ne faut pas que le Parc soit en marge de la gestion municipale des espaces verts. Cet espace doit bénéficier du même niveau de service que les autres. C’est tout particulièrement vrai pour les questions de sécurité et de respect des règles de fréquentation.

Formons le souhait qu’un projet d’avenir pour le Parc, affirmant sa vocation, ses caractéristiques, sa gestion, puisse se dessiner, dans une approche de proximité, avec les Montchatois.

Dossiers montchatois

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, vous trouverez ci-dessous l’interview que j’ai réalisée dans Signé Montchat sur les dossiers “chauds” du quartier (l’article est accessible via le lien en dessous du pavé gris). Au-delà de cette interview, j’en profite pour saluer la qualité et l’intérêt de ce journal : le dernier numéro a ainsi traité, de façon approfondie et complète, les sujets d’actualité du quartier . Son dossier principal était : “Le quartier peut-il perdre son âme ?”.

GDE Erreur: Impossible de charger le profil requis.

C’est reparti !

Lyon depuis le Parc Chambovet
Lyon depuis le Parc Chambovet

Ca y est, l’activité politique locale a bien repris ; matinée de travail au Conseil régional. J’ai aussi lu sur le blog du Maire PS du 3e que « c’est reparti comme en 40 » : agressivité maximale contre le Président de la République et vision toute relative des promesses !

Matinée de travail donc au Conseil régional avec un groupe de travail chargé d’examiner les projets des universités et grandes écoles présentés à la Région pour financement dans le cadre des contrats avec ces établissements : près de 400 projets soumis et quelques questions auxquelles la pseudo stratégie régionale de l’enseignement supérieur et de la recherche apporte peu de réponses. Tu m’étonnes

Reprise du « débat politique » aussi avec les propos de Thierry Philip hier, sur son blog. Force est de constater que les vacances n’ont pas adouci les mœurs. Son seul commentaire sur l’actualité libyenne est d’attaquer le Président Sarkozy. Rien que de très classique de sa part. On notera qu’il n’aura pas eu l’attitude responsable de Martine Aubry qui a reconnu les mérites du Président sur le dossier libyen.

Le Maire du 3e nous annonce aussi une bonne nouvelle locale : le bail accordé par les HCL à la Ville pour le Parc Chambovet (oui Monsieur le Maire Chambovet ne s’écrit pas Champbovet) serait reconduit. C’est bien sûr une très bonne chose tant il est important de préserver cet écrin vert du 3e. Une remarque : on imagine que la négociation a dû être très dure entre Gérard Collomb, Maire de Lyon, et Gérard Collomb, Président des HCL !!!

Thierry Philip se réjouit d’avoir tenu une promesse électorale avec ce renouvellement de bail. Comme toujours avec le Maire du 3e, c’est très relatif. La promesse électorale était « nous achèterons le parc aux HCL ». Et c’est bien cela qu’il faut faire pour assurer définitivement le devenir du Parc et éviter d’éveiller certains appétits.

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén