Sep 24

Habitants du 3e arrondissement, je vous propose de vous mobiliser pour que le Maire de notre arrondissement se voit décerner le prix de “l’humour en politique”. Je m’explique…

Vous connaissez mon combat pour défendre le cadre urbain de Montchat en cherchant à préserver les maisons traditionnelles de ce quartier. Il ne s’agit pas de figer le quartier mais de faire en sorte que les maisons les plus typiques de l’urbanisme montchatois ne disparaissent pas du fait de l’urbanisation/densification. Ces dernières années, la Mairie PS du 3e arrondissement n’a rien fait en ce sens et a même repoussé brutalement nos propositions (voir ces propositions).

Cet été, dans un  courrier largement diffusé dans les boîtes aux lettres, en réponse à une pétition d’habitants dénonçant l’urbanisme désordonné du quartier, Thierry Philip a écrit les choses suivantes. “Dans l’attente de la révision générale (du PLU), nous nous saisissons des révisions partielles et annuelles pour protéger au mieux certains éléments.” C’est ce que j’avais proposé et qu’il avait jugé impossible… et ces bonnes paroles ne sont pour l’instant traduites par aucun élément concret concernant les maisons à protéger.

Mais là où cela devient “burlesque”, c’est quand il évoque que pour défendre l’urbanisme traditionnel du quartier, “il a ouvert des discussions fructueuses avec un promoteur… qui a accepté de retravailler son projet pour garder le muret d’enceinte, la porte du petit jardin et les arbres” (voir photo ci-dessous). Il s’agit effectivement d’une opération assez emblématique de la mutation urbanistique du quartier. Sur ce terrain situé à l’angle du cours Docteur Long (au 98) et de la rue Louis s’élevait une belle villa montchatoise, au cœur du quartier. Elle a été démolie et un immeuble haut est en train de la remplacer. Cette démolition a créé un choc dans le quartier. Mais le Maire nous dit que tout va bien, le muret et la porte de l’ancienne villa ont été sauvegardés…. Pathétique. Toutes proportions gardées, c’est un peu comme si le gouvernement décidait de démonter la Tour Eiffel mais nous rassurait en nous disant qu’il garde la pompe à incendie au pied de l’une des piles !

Pour notre part, lors du dernier conseil d’arrondissement, nous avons voté “contre” une garantie de la ville pour la réalisation d’un programme de logement social dans l’immeuble en construction. Nous contestons l’inaction de la Mairie pour préserver l’urbanisme du quartier, nous n’allons pas en plus la soutenir quand elle est partie prenante de la densification. Par ailleurs, nous contestons le fait que ce programme de logement social ne comporte pas de places de stationnement ; le quartier de Montchat connaît aussi d’importants problèmes de stationnement.

“Prix de l’humour” ? Oui, si cet air de flûte, qui masque en fait une inaction évidente, ne portait pas sur un problème réel.

 

 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

Jan 11

Chers lecteurs de ce blog, à l’occasion de ce premier post de 2013, après une petite période de relâche (il faut bien déconnecter parfois), je voudrais tout d’abord vous présenter tous mes voeux pour cette année nouvelle : que cette année vous permette de réaliser toutes vos aspirations, dans la sérénité !

Je forme le voeu aussi que notre 3e arrondissement trouve la voie d’un développement équilibré et maîtrisé.

Malheureusement, la modification du Plan Local d’Urbanisme, en cours d’adoption, ne va pas vraiment dans ce sens. C’est ce que j’ai dénoncé, à l’occasion du Conseil d’arrondissement du 8 janvier.

Vous trouverez ci-dessous le texte de mon intervention. Les élus du groupe UMP ont voté contre cette modification.

Je vous invite à vous intéresser à l’enquête publique qui se déroulera sur le sujet sous peu. Je reste à votre écoute sur ces sujets.

“Monsieur le Maire,

L’élaboration ou la modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) sont du ressort du Grand Lyon. Mais chacun sait que les communes, et les arrondissements à Lyon, contribuent largement à leur conception, en exposant les besoins et préoccupations.

Force est de constater que la teneur de cette modification n°10 est décevante et dangereuse pour notre arrondissement.

Elle est décevante par ses « oublis ».

Chacun connait la préoccupation des habitants du quartier de Montchat qui constatent semaine après semaine, la disparition d’un bâti caractéristique de l’urbanisme du quartier, et la perte d’éléments de ce bâti qui constituaient un patrimoine local, contribuant à l’identité du quartier.

Il y a un an, j’avais soulevé le problème dans ce conseil, en vous proposant un vœu (pour mémoire) visant à peser afin que la présente modification du PLU permette une meilleure protection du patrimoine montchatois, en inscrivant certains immeubles sur la liste des éléments bâtis à préserver.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce vœu ne vous avait pas intéressés. Mme Panassier, adjointe à l’urbanisme, avait alors qualifié ma démarche d’indécente, sans que cela n’évoque de réaction de votre part Monsieur le Maire.

Et effectivement, depuis un an, vous n’avez rien fait, vous n’avez pas saisi l’opportunité de cette modification pour faire en sorte que le PLU protège mieux le quartier de Montchat. C’est une grosse erreur, un laisser-faire que je dénonce.

Mme Panassier vous parliez d’indécence. Je dirais, de façon modérée, pour rester dans l’esprit de Noël, que vous avez été légère sur ce sujet. Car bien sûr, contrairement à vos allégations, il était possible de faire quelque chose dans le cadre de la modification dont nous parlons aujourd’hui.

La preuve : deux arrondissements voisins, le 7e et le 8e, proposent des inscriptions sur la liste du bâti à préserver dans le cadre de cette modification. Que je sache le même droit de l’urbanisme s’applique à ces arrondissements !

La teneur de cette modification est aussi dangereuse pour notre arrondissement, avec ce qu’elle prépare pour le quartier Part-Dieu.

Je ne reviens pas sur le problème général, soulevé par Sylvie Pendarias, du déficit de concertation pour lancer des modifications aussi importantes pour le devenir du quartier. Mais je voudrais pointer le cas concret de la modification n°105, qui va se traduire :

  • Par une densification importante de l’habitat rue Desaix, avec de nouvelles constructions face à la barre,
  • Par la création de mails piétonniers qui rappellent furieusement de graves erreurs passées. Comment ne pas craindre que ces mails piétonniers, dont un va passer sous la barre Desaix, ne deviennent  un point noir en termes d’insécurité ?
  • Par des perspectives de démolition de résidences.

Voilà une « petite modification technique »,  en apparence, qui va bouleverser un secteur habité par des centaines d’habitants. Mme l’adjointe à l’urbanisme, l’an dernier, vous prétendiez qu’une modification du PLU ne pouvait que changer les choses à la marge. La marge est un peu grosse dans ce cas. Je pense que face à cet état de fait, vis-à-vis des habitants concernés, on peut effectivement parler d’indécence.

Pour notre part, nous ne voterons pas le lancement de cette modification.

Non pas parce que nous sommes opposés à l’évolution du PLU. Un tel document doit pouvoir évoluer.

Ce n’est pas non plus un non à toutes les modifications proposées. Certaines sont sans doute souhaitables.

Mais ce non vient sanctionner de graves manquements dans la gestion de proximité de l’urbanisme dans cet arrondissement. Des manquements par refus d’agir et des manquements par excès d’action, qui sont et seront payés au prix fort par les habitants.

Vous vous êtes fait élire sur l’urbain et l’humain, et votre bilan sera le béton sans concertation.”

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,

Jan 07

Depuis quelques mois, j’échange avec de nombreux Montchatois inquiets de l’évolution de leur quartier. Je me suis exprimé dans le dernier numéro de “Signé Montchat” qui était largement consacré à l’évolution urbanistique du quartier. Il me semble aujourd’hui qu’une action rapide est nécessaire, afin d’être en mesure de maîtriser le développement urbain de Montchat. C’est en ce sens que je présente le voeu suivant, pour qu’il soit discuté lors du Conseil du 3e arrondissement de mardi 10 janvier, et qu’il soit pris en compte par la Ville de Lyon et le Grand Lyon.

“Le quartier de Montchat connait actuellement une mutation urbaine rapide, avec de nouveaux immeubles qui viennent remplacer d’anciennes constructions. Cette situation engendre la disparition de maisons de ville, à l’architecture parfois remarquable, alors que ce type de constructions contribue fortement à l’identité et au cadre de vie de qualité de ce quartier. Nombreux sont les Montchatois  à être heurtés par ces démolitions et à  exprimer leur mécontentement du fait de cette évolution du cadre urbain de leur quartier.

Force est de constater que le Plan Local d’Urbanisme, en l’état, a été inopérant pour maîtriser cette évolution, malgré les périmètres d’intérêt patrimonial qu’il a définis sur le quartier.

Le Maire de Lyon a évoqué le sujet mercredi dernier en avançant que le nouveau PLU, qui résultera de la révision générale qui débute, pourrait apporter des réponses à ce problème. Mais la situation ne permet pas d’attendre l’entrée en vigueur de ce nouveau PLU en 2015. Il y a urgence. Dans trois ans, il sera sans doute trop tard.

Face à cette situation, il est proposé que le Conseil du 3e arrondissement adopte le vœu suivant.

« Afin de mieux maîtriser le développement urbain du quartier de Montchat, et notamment de préserver les éléments constitutifs du patrimoine local qui contribuent à son identité, le Conseil du 3e arrondissement demande que soit réalisée par le Grand Lyon, début 2012, une modification du Plan Local d’Urbanisme, afin d’intégrer à ce dernier des mesures de protection du bâti du centre de quartier et de lister les éléments bâtis à préserver sur l’ensemble de Montchat. La rapidité de la mutation urbaine ne permet en effet pas d’attendre le nouveau PLU en 2015 pour disposer de mesures permettant de préserver le patrimoine urbain du quartier de Montchat. »

 

 

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , ,